Les soupers concert du restaurant La Scala : La Dolce Vita à son meilleur !

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)

Tout au long de l’année 2018, le restaurant La Scala poursuit sa tradition d’offrir à sa distinguée clientèle sa formule souper concert.
Tradition, car son propriétaire Marc-Antoine Munoz célèbre en ce mois d’avril 2018 son 120e souper concert !

C’est à un rythme d’un dimanche par mois que l’équipe du restaurant La Scala permet aux amoureux de fine cuisine de pouvoir déguster un repas raffiné tout en assistant à un concert de musique classique.
L’organisatrice de la soirée, Émilie Baillargeon (soprano et entrepreneure) mets tout en place afin de permettre à la clientèle de vivre un pure moment de bonheur.

C’est donc en ce dimanche 22 avril que nous avons eu le plaisir de vivre cette expérience unique à Québec.
En voici mon appréciation.

D’entrée de jeu, tout est orchestré pour que l’expérience en soit une des plus réussie. A cet égard, un service de valet-parking est offert gracieusement aux clients du restaurant du boulevard René Lévesque.

A notre arrivée à l’intérieur, nous sommes accueillis chaleureusement par le propriétaire lui-même, Marc-Antoine Munoz.
Très sympathique et à l’écoute de ses clients, il prends le temps de nous introduire à la soirée tout en nous conduisant à notre table.

Avant de nous laisser en tête à tête, pour notre plus grand plaisir, celui-ci nous livre un bref historique de son restaurant.

La Scala a pignon sur rue depuis 27 ans. Son proprio actuel, Marc-Antoine en a fait l’acquisition il y a 20 ans déjà. A ses tout débuts, le jeune entrepreneur a eu la chance d’avoir comme mentor l’ancien propriétaire dont il a appris certaines facettes du métier.
En échange de tout ce savoir ? Il se devait de conserver la tradition Italienne des lieux. Par exemple, le classique Gnocchi de La Scala est toujours fabriqué à la main selon la recette secrète traditionnelle.
Et ici toutes les pâtes sont fait maison, même le pain. Au sujet des pâtes, elles sont toutes fabriquées à partir d’une machine à pâte de l’époque, que Marc-Antoine a dénichée il y a plusieurs années. Demandez-lui de vous raconter comment il a fait cette trouvaille car ceci fait partie de l’histoire de La Scala.

Finalement cette introduction me donne carrément l’eau à la bouche… et je salive à consulter le menu offert en cette soirée concert.

Buon Appetito et Place à la Musica !

L’expérience visuelle

Mes yeux ayant terminé de parcourir le menu qui nous est offert, je porte ensuite une attention particulière au décor élégant de l’endroit. Composé de boiseries, de lustres
en cristal et de peintures, dont une représentant le théatre La Scala de Milan l’ensemble nous plonge au coeur de l’Italie.
Les fauteuils et la banquette sont confortables, intimiste, et tout de suite on s’y sent bien.
L’ambiance y est feutrée et chaleureuse. Au milieu du restaurant, le magnifique piano à queue devient la vedette du décor.
La pianiste Geneviève Poitras y est déjà`à  l’oeuvre, et nous interprète des pièces tirées d’un répertoire très varié.
Certaines pièces sont extraites du répertoire classique de la musique française tel que Reggiani, Brel, Piaf. Du côté anglais, nous pouvons entendre Let It Be.
Bref, des classiques qu’on affectionnent et qui nous donne l’envie de chanter.

L’expérience auditive

Au programme de la soirée, quatre parties musicales assurées par 8 artistes:

artistes

Au piano : Valérie Timofeeva et  Geneviève Poitras (intermèdes musicaux)
Au violon : Philippe Amyot
A la flûte : Richard Roberto (invité spécial)
Les chanteurs lyriques : Émilie Baillargeon (soprano)
Chantale Parent (soprano)
Marie-Élaine Couture (contre alto)
Julien Horbatuk (baryton)

Le programme musical est varié. Au total, c’est plus de 21 pièces musicales qui nous sont offertes. Les extraits choisis originent autant du répertoire classique, que d’opéra, de musique de film et de comédies musicales. Les amoureux de musique sont comblés.

Bref échantillonnage des pièces offertes durant le concert:

Edelweiss                                 – La mélodie du bonheur
Les tringles des sistres tintaient – Carmen de Bizet
I could have danced                  – My fair Lady de Lowew
Quando m’en vo                       – La Bohème de Puccini
Barcarolle                                – Les contes d’Hoffmann
Torréador                                 – Carmen de Bizet
Mon coeur s’ouvre à ta voix       – Samson et Dalila
Heure exquise                          – La Veuve joyeuse de Lehar
Casta diva                                – Norma de Bellini
J’ai 2 amants                            – L’amour masqué de Messager
Libiamo                                    – La Traviata de Verdi

Les artistes nous ont livré toute une performance. Tout y était: de beaux duos émouvants, des airs enlevants interprétés par l’ensemble des chanteurs, des pièces instrumentales et même une pièce qui en a fait sourire plus d’un !
Il fallait entendre et voir la soprano Émilie Baillargeon interpréter la pièce « J’ai 2 amants »… un pur plaisir ! Celle-ci y est allée avec coeur, livrant sans gêne à ces chers messieurs cette pièce qui fait d’eux de pauvres victimes… mais qui somme toute, les a fait bien rire aussi !
Un très beau moment de la soirée.

Fait à noter: Peu importe l’endroit où l’on prends place dans le restaurant, on ne manque rien du concert. Car durant leur prestation, les artistes se déplacent constamment et visitent les deux sections du restaurant.
Tous peuvent y vivent pleinement l’expérience et cela permet une belle intéraction entre les artistes et les convives. Il arrive même qu’un chanteur non attendu vienne chanter la pomme à une cliente… ! Marc-Antoine – le proprio – nous a offert quelques pièces dont la très belle « Chanson des vieux amants » de Brel.
Avec sa voix puissante de baryton, ce fût une belle surprise !

L’expérience gustative

Un repas gastronomique de 7 services nous est offert. De quoi émoustiller les papilles les plus exigeantes.

Au premier service, l’entrée de crevettes proposée était vraiment délicieuse. Excellentes crevettes d’un goût exquis et délicat, dont le feuilleté à la texture
légère et sans reproche ont fait le bonheur de l’épicurienne en moi. La présentation visuelle du plat était d’une réelle beauté.

Au deuxième service, un raviole exquis ! Dès son arrivée à notre table, ses arômes m’ont conquis. Accompagné de sa sauce rosée, bien équilibrée, au goût subtil
de basilic, c’est un vrai délice.
Le veau y est bien présent. La cuisson parfaitement « al dente » du raviole ainsi que la pâte de fabrication maison viennent couronner
le tout. Ce plat qui fut mon véritable coup de coeur mérite une note parfaite.

La crème freneuse quant à elle était réconfortante avec son goût subtil de pommes. J’en ai profité pour l’accompagner de pain fait maison. Le duo par excellence.

Suivra un granité à la mangue et aux pêches très rafraîchissant.

Au cinquième service, l’assiette dégustation. Un trio qui nous permet de déguster quelques classiques
de la cuisine italienne. Uno: L’escalope de veau au jambon et gratin était tendre. Due: La polpette de veau et sa sauce sont venus donner une note funky à l’assiette. Qui n’aime pas
les boulettes italiennes… et ici elles sont excellentes. Comme la mama… Tre: La rose de saumon, à la présentation digne de ce nom, était succulente.

Le dernier et non le moindre : le dessert. Une succulente crème brûlée au Grand Marnier. Une des meilleurs que j’ai mangée ! Sous une texture en surface croustillante
comme il se doit, on découvre un intérieur moelleux à souhait. Un velours pour le palais.

Ce fut un véritable festin ! De la gastronomie italienne à son meilleur et le tout assuré par une équipe de serveur efficaces et attentionnés.

Une mention spéciale à toute l’équipe du service. Car du début à la fin, notre serveuse et ses co-équipiers étaient constamment à notre écoute et aux petit soins avec nous.
S’assurant toujours que tout était parfait.

A la fin de la soirée, l’expérience sensorielle est à son apogée. Tout nos sens sont totalement comblés !

Milles merci à Marc-Antoine Munoz et à Jean Brouillard pour l’invitation à cette soirée mémorable.

Un expérience à ne pas manquer.

Prochains rendez-vous:

13 mai – spécial fêtes des mères
17 juin – spécial fêtes des pères

Le menu proposé le 23 avril :

Coffret de crevettes au fenouil,
sauce au cognac sur lit de roquette
*
Raviole au veau et pancetta,
sauce rosée au basilic et poireaux
*
Crème freneuse aux pommes
*
Granité à la mangue
****
Assiette dégustation composée de :
Tendre escalope de veau au jambon et gratin
Polpette de veau farcie au provolone
Rose de saumon
****
Crème brûlée au Grand Marnier
Thé, Café, Infusion

Souper-concert 65.95 $ (taxes et services en sus)

Réservations :

418.525.4545 | restolascala.ca

Facebook: facebook.com/operascala

Artistes:
Émilie Baillargeon, soprano et organisatrice de la soirée
Chantale Parent, soprano
Marie-Hélène Couture, contralto
Julien Horbatuk, baryton
Valérie Timofeeva et Geneviève Poitras, pianistes
Philippe Amyot, violoniste
Avec la participation spéciale de Richard Roberto, flûtiste

Crédit photo :
Nathalie Méthot
Émilie Baillargeon
La Scala