Un dernier concert marquant au Club musical de Québec avec Steven Isserlis au violoncelle et Richard Egarr au clavecin

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
79
Le violoncelliste Steven Isserlis

Au Palais Montcalm en ce 26 avril, le Club musical de Québec avait programmé un duo de musiciens très forts, très impressionnants.

À priori, on avait l’impression de ne pas entendre le clavecin de Richard Egarr, enterré, il nous semblait par le violoncelle de Steven Isserliss. Mais l’oreille s’est fait, on est parvenu à bien entendre l’instrument subtil à cordes pincées qu’est le clavecin. Également, dans la première œuvre, une sonate de Bach, on voyait deux grands musiciens ensemble, en parallèle mais la véritable complicité entre eux est apparue seulement et véritablement lors de l’Andante de cette sonate.

Isserlis au violoncelle avec sa tête levée vers le ciel est très concentré, inspiré et inspirant. Il est très expressif par moments avec son instrument qui fait corps avec lui dans un mouvement qui tangue même parfois à droite et à gauche.

La virtuosité et la grande musicalité de Steven Isserlis ont été bien exposées dans une suite pour violoncelle de Bach. Nous étions en présence d’un très grand violoncelliste qui a toutes les qualités désirables pour cet instrument.

En seconde partie du concert, le claveciniste Richard Egarr a pris la parole pour pour nous entretenir brièvement à propos du clavecin, de la musique reliée à cet instrument. Le tout énoncé avec beaucoup d’intérêt, de chaleur et d’humour.

Le claveciniste Richard Egarr

Puis, entre autres, il va nous offrir au clavecin un bijou, soit une suite pour cet instrument de Handel. Quatre magnifiques mouvements bien différenciés. On pourra apprécier alors toute la finesse et la délicatesse de ce musicien de haut niveau.

En dernière œuvre interprétée, une sonate pour viole de gambe et clavecin de Bach, jouée avec le violoncelle. Que de joie explosive ressentie dans des deux Allegro et que d’émouvante tristesse et de nostalgie exprimées dans l’Adagio et l’Andante. Et que dire de la complicité entre ces deux artistes, exemplaire.

Les musiciens sont revenus ensuite pour un court rappel. Et le public présent a manifesté amplement son enchantement.

Le programme

BACH, Sonates pour viole de gambe et clavecin no 1 en sol majeur, BWV 1027, et no 2 en ré majeur, BWV 1028; Suite pour violoncelle no 5 en do mineur, BWV 1011;

BOCCHERINI, Sonate pour violoncelle et basse no 3 en sol majeur, G. 5;

Domenico SCARLATTI, Sonate pour clavecin en ré mineur , K. 90;

HANDEL, Suite pour clavecin en mi majeur, HWV 430.

Crédits-photos : Courtoisie

Soulignons que Le Club musical de Québec est en campagne d’abonnements et de réabonnement. La saison 2018-2019 est très intéressante avec de très grands artistes.

http://www.clubmusicaldequebec.com/