De joie coulent mes larmes, de Lena Walker, un roman captivant sur la persévérance et la conquête de soi. Un bon roman d’été !

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
43
Lena Walker De Joie coulent mes larmes

Je ne connaissais pas cette auteure, (qui a aussi écrit Un jour, j’ai changé de parfum) mais la page couverture et le résumé de l’histoire laissaient présager une lecture rafraichissante d’été, si bien que j’ai voulu découvrir cette nouvelle écrivaine pour moi.

Résumé : Juriste sans entrain dans un cabinet d’avocats, Romy Bavarois décide un beau jour de tout quitter et de s’installer chez sa grand-mère à Saint-Tropez. Acceptant un emploi saisonnier de vendeuse, elle se laisse vivre jusqu’au jour où elle rencontre Jean-Luc, le médium des stars. Lui fera-t-il des révélations décisives sur son avenir ? Aura-t-elle enfin l’électrochoc qu’il lui fallait pour sortir de sa douce léthargie et prendre son destin en main ?

Je dois dire que c’est une belle découverte pour moi. L’histoire est captivante. On en apprend beaucoup sur le démarrage d’une entreprise et sur les coulisses d’une chaine de télévision en France, ce qui n’est pas de tout repos et moins glamour que l’on pourrait penser. De plus, on voyage beaucoup de Paris à New York, en passant par Nice. Ajoutez à cela une histoire familiale surprenante, des personnages attachants qui gravitent autour de Romy notre héroïne à laquelle on s’identifie, ainsi que des histoires d’amour pour ajouter la touche chick-lit à ce roman.

Bien que cette histoire se passe en grande partie en France, nous ne sommes pas nécessairement dépaysé et on peut facilement s’identifier aux problèmes que vit Romy, le personnage principal du roman : La peine d’amour, faire carrière dans un endroit qui nous est inconnu, se faire une place sur le marché du travail, vivre sans jamais avoir connu son père, la vie de célibataire qui cherche le compagnon idéal.  Ce roman remplit bien sa tâche de nous détendre, de nous faire passer un bon moment, de nous faire oublier notre quotidien. Il nous tient aussi en haleine grâce aux mésaventures nombreuses, autant dans la carrière de Romy que dans sa vie amoureuse tumultueuse. Des rebondissements inattendus nous surprennent et parfois, on se demande quand Romy pourra enfin avoir sa chance au bonheur.

Ce qu’on retient dans ce roman, c’est la persévérance, l’acharnement de Romy qui doute d’elle-même, mais qui ne se laisse jamais abattre malgré les obstacles de la vie.  Elle n’hésite pas  à prendre sa vie en main, à sortir de sa zone de confort pour mener à terme ses idées.  J’admire sa quête d’identité, la manière qu’elle se reconstruit après chaque échec professionnel ou déception amoureuse. On est fier qu’elle réussisse sa quête d’elle-même. «On fait des erreurs, mais on rebondit et on apprend de ses échecs pour ne pas les reproduire. »  Et au passage, on nous laisse avec cette petite morale qu’on a souvent tendance à oublier : «Inutile de vivre dans les regrets du passé ou de s’inquiéter pour l’avenir. Il faut vivre ici et maintenant… Être auprès des gens qu’on aime, passer du temps avec eux….Profiter pleinement des gens qu’on aime.»

Lena Walker a travaillé dans le marketing et consacre désormais ses journées à l’écriture depuis le succès de son roman young adult, Beyond. Elle a également publié un premier roman salué par les lecteurs, Un jour, j’ai changé de parfum (City Éditions).

Parution : août 2018

Prix 26,95$

Nombre de pages : 302 pages

Éditions Michel Lafon

https://michel-lafon.ca/