Les plus belles chansons de Plume Latraverse revisitées par Angelique Duruisseau « Poids Plume »

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
60
Poids Plume - Latraverse

Je viens de redécouvrir Plume Latraverse grâce à l’interprétation vocale et théâtrale d’Angélique Duruisseau.  Sur son site, Angélique nous gâte avec 35 chansons et sur le CD physique distribué par Select, vous en trouverez quinze.

Ce que j’aime de l’album c’est qu’il y a plusieurs chansons moins connues du répertoire de Plume et j’y ai découvert un poète qui s’amuse avec les mots comme un prestidigitateur.  Si on écoute bien les textes, on découvre un gars réaliste qui chante sans contrainte et on y décèle sa grande sensibilité.

Pour ce qui est d’Angélique Duruisseau, elle a une voix magnifique avec un large spectre, du plus aigu au plus grave, et surtout un sens théâtral qui se ressent dans la voix et qui apporte une belle couleur aux chansons.

Les textes : On découvre de nouveaux titres

Des chansons où triomphe la vie, où le rythme des saisons se succède, le temps fuit,  la vie nous rattrape. Des pièces où l’on perd sa naïveté, on garde sa spontanéité, on y parle de prostitution, de journées pas toujours facile (Quel Calvaire), d’ambiance,  de garder son style – ne pas se laisser envahir par la connerie humaine (L’enchevêtré), la bienséance, l’émerveillement ou la désillusion (Le lac multicolore), la tranquilité   « Motel horizon », attirance pour une personne lorsque le courant passe « Pas grand chose »,

La musique

Musicalement beaucoup de chansons se font avec piano et voix seulement.  Sur les autres on y entend le rythme régulier de la batterie ou de la guitare. On y entend un son jazzé sur « Coupée du monde », une musique de style streaptease « La jazzzette – Qui c’est qui est l’hôte ?) Des chœurs sur certaines phrases qui ajoutent de la beauté aux chansons «  Le chemin des hommes nouveaux »,  on y mêle le bêlement des moutons sur « Mouton noir », le tango est à l’honneur sur « Tango pital », le rythme y est très entrainant sur « Vie d’ange ».  Une musicalité où tout peut arriver.

Les musiciens

Marc-André Cuierrier au piano et à la réalisation.

Trévor Griffin à la batterie complète ce trio qui se produit un peu partout pour les corporatifs et en salle de spectacle. 

Ce beau projet hommage à Plume Latraverse (les 35 chansons) sera accessible en ligne et sur https://angeliqueduruisseau1.bandcamp.com/

Voici les 35 pièces  que l’on retrouve en numérique

  1. Moutonnoir
  2. Le cœur de l’action
  3. Le pas qu’on fait tout seul
  4. Le mal du pays
  5. L’âge où l’on
  6. Tango pital
  7. Blouse d’automne
  8. Gisèle avec 2 L
  9. Chanson nette
  10. Motel horizon
  1. Le Cadeau
  2. À même l’avis
  3. Quel Calvaire
  4. Élégie
  5. Pas grand chose
  6. Cirku$
  7. Le lac multicolore
  8. Jardin du rêve
  9. Les quatre vérités
  10. La bienséance
  11. Le vaste monde
  12. Ton enfance nous quitte
  13. Angélatine
  14. L’ambiance
  15. L’enchevêtré
  16. Une bonne fille
  17. Vie d’ange
  18. Coupée du monde
  19. Encore des mots
  20. Le chemin des hommes nouveaux
  21. La valse des champignons (L’ours, le singe, et le lion)
  22. Vivre dans une valise
  23. Sans nommer d’nom
  24. Méli-mélopée

À propos de l’artiste : 

Angélique a remporté les concours Ma première Place des arts (Prix Hydro Québec – 2003) et le prix Lauréate interprète en 2005 du Festival international de la chanson de Granby.

Elle s’est produite sur les plus grandes scènes et festivals du Québec ainsi qu’en Europe (Belgique, France, Suisse).

Elle a déjà auto produit cinq albums: Les marginaux (2003), Piaf – un second souffle (2007), Mon cheval de 3 (2008), RéÉdith Piaf (2015) et InÉdith Piaf (2017) et aujourd’hui en novembre 2018 elle est très heureuse de présenter POIDS PLUME, LES PLUS BELLES CHANSONS DE LATRAVERSE. Pour plus d’informations : www.angeliqueduruisseau.com