Mystères à l’école, un collectif de nouvelles diversifiées et divertissantes à découvrir !

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
31
Mystères à l’École

Après Meurtres Crimes à la librairie, Crimes à la bibliothèque et Crimes au musée, Richard Mignault lance Mystères à l’école aux éditions Druide. Ceci est un recueil de nouvelles où le mystérieux, l’intrigue et le suspens se côtoient dans le milieu scolaire, tout en s’adressant aux jeunes de 12 ans et plus.

Résumé : Chaque semaine, les éternels autobus jaunes transportent des centaines d’élèves, tous accueillis par des enseignants, des surveillants, des secrétaires, des concierges… Un véritable microcosme se met en branle afin de gérer toute cette marmaille et d’assurer sa bonne conduite jusqu’à ce que la cloche sonne la fin de la journée. Mais prenez garde, car tous ces corridors ne sont pas pavés que de bonnes intentions! Pour le plus grand plaisir des lecteurs adolescents qui oseront s’y aventurer, Mystères à l’école promet quinze nouvelles aussi décapantes que surprenantes. Attention, vous pourriez y prendre gout et risquer d’être séquestré jusqu’à la dernière page…

À l’invitation de Richard Migneault, quatorze écrivains aux horizons multiples nous y convient pour un voyage scolaire bien particulier. Avec la participation de Chantal Beauregard, Geneviève Blouin, Simon Boulerice, Laurent Chabin, Evelyne Gauthier, Karine Lambert, Martine Latulippe, André Marois, Richard Migneault, Suzanne Myre, Julie Rivard, Sonia Sarfati, Robert Soulières, Chloé Varin et Pierre-Yves Villeneuve.

Ce que j’aime avec un recueil de nouvelles c’est d’abord la possibilité de découvrir de nouveaux auteurs. Mais aussi, c’est de pouvoir de me régaler de courtes histoires sur un thème imposé. J’avais déjà lu, Crimes à la librairie et j’avais adoré l’idée d’explorer un thème avec plusieurs auteurs aux styles et genre différents qui nous concoctent des histoires captivantes et intrigantes à souhait qui se lisent en quelques pages.

Dans ce nouveau recueil, j’ai retrouvé des auteurs que j’aime bien tels que Pierre-Yves Villeneuve, Simon Boulerice,  Julie Rivard et j’en ai découvert d’autres dont la plume m’a séduite, dont les histoires m’ont captivé, dont les personnages m’ont attendri.  Bref, j’ai passé un excellent moment en compagnie de ces écrivains, qui ont su me surprendre, me faire sourire, me faire peur un peu aussi, me tenir en haleine et me faire revivre le milieu scolaire que j’ai quitté depuis longtemps.

On retrouve dans ces nouvelles des thèmes variés tels que l’intimidation, l’intégration des nouveaux arrivants, les immigrants illégaux, l’amitié et les premières amours. Il y a aussi des styles variés, dont l’une qui intègre des poèmes et une belle prose poétique, et même une histoire de science-fiction. Ainsi donc, ces nouvelles ont toutes la très belle qualité de nous créer une histoire intéressante en quelques pages, avec une intrigue ou une énigme, avec des péripéties et enfin, la chute, le point culminant, une fin inattendue qui nous jette par terre presqu’à tout coup.

Parmi les histoires, quelques-unes m’ont donné froid dans le dos, tel que le carnage canin de Chantal Beauregard, d’autres m’ont attendri, comme cette histoire de Geneviève Blouin. Parmi mes préférés, il y a sans aucun doute l’histoire bilingue d’amitié et de confiance de Simon Boulerice, qui surprend et qui donne tout son sens au mot infiltration. Il y a aussi Le Placard de Laurent Chabin qui m’a plu pour la belle progression de stress et de suspens dans cette histoire qui surprend à la toute fin, par son dénouement.  L’histoire de Rats de Sonia Sarfati m’a plu pour son originalité et le fait qu’il soit raconté en trois parties, avec la vision de narrateurs différents. Finalement, Keviiiiin, au bureau du directeur de Richard Migneault m’a fait sourire avec cette belle histoire et ce personnage si attachant.

J’aime bien qu’à la fin du livre, on nous donne la biographie des 15 auteurs et qu’il faille essayer de deviner à qui appartient cette biographie. C’est une belle façon de terminer sur une note mystérieuse.

Collectif sous la direction de Richard Migneault

Directeur d’école à la retraite, fou de lecture depuis toujours, Richard Migneault s’est recyclé en amant du polar. Défenseur de la littérature québécoise et se définissant comme un passeur littéraire, il anime le blogue Polar, noir et blanc depuis plus de six ans et la page Facebook Huis clos. Il s’est donné pour mission de faire connaitre les auteurs de polars du Québec, et ce, des deux côtés de l’Atlantique. Après Crimes à la librairie, Crimes à la bibliothèque et Crimes au musée, il propose cette fois une incursion inédite dans l’univers de la nouvelle pour la jeunesse.

Nouvelles

280 pages

Collection : Grimoires (13+)

Paru le 12 septembre 2018

Prix  14,95$

Éditions Druide

https://www.editionsdruide.com/