PRINCESSE DE PERSONNE – Une lecture intelligente d’un texte actuel

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
60
Marianne Marceau directrice artistique du Jamais Lu Québec, Pascale Renaud-Hébert -auteure, Leïla Donabelle Kaze, Lauren Hartley, Samuel Corbeil

Pour le 8Festival du Jamais Lu – Une excellente pièce pour ado – Une présentation du Périscope et le Théâtre Les Gros Becs

Mise en lecture : Pascale Renaud-Hébert
Interprétation : Samuel Corbeil, Leïla Donabelle-Kaze, Lauren Hartley

« Avec humour et sensibilité, Princesse de personne est une ode à l’égalité, à la solidarité et à la mobilisation. Princesse de personne est une fable contemporaine qui raconte l’amitié de Simone et Eugénie, de grandes amies. Elles sont unies, mais leurs visions du monde, de la femme et de l’intimité s’opposent. Souhaite-t-on être sauvée, malgré nous? »

L’histoire prend effet un jour d’halloween et s’adresse aux adolescents et adolescentes. On leur montre une situation qui pourrait peut-être se produire dans la vie, un genre de trio amoureux. L’exemple de la pièce nous reste en tête longtemps après la très belle lecture.  Une discussion a suivi cette lecture et ce fut vraiment intéressant Comment eux, en tant qu’adolescents et adolescentes se sont senti face à la situation ? Une histoire qui porte à réfléchir.

Commençons par le début pour vous mettre dans le contexte

D’excellents interprètes

Simone a choisi comme costume celui d’une princesse. Une princesse est belle, serviable, aimable, généreuse, souriante et délicate. Elle lit, peint, chante, danse. Une princesse est toujours bien coiffée et bien maquillée, même quand elle dort. Une princesse attend. Un prince viendra. Sûrement. Peut-être? Peut-être pas, finalement.

Son amie Eugénie, ceinture noire en karaté est tout le contraire de Simone, elle provoque les choses, semble sûre d’elle-même et pourtant il va arriver un événement qui va la mettre complètement KO.

Une pièce avec des zones de gris, des messages et des perceptions pas toujours très clairs.  Verrons-nous un trio amoureux se former ?  Les amies pourront-elles s’affirmer clairement en amour ou si la peur de perdre un ami nous fait accepter des situations inacceptables.

Autres lectures

Un très beau décor au Périscope

7 déc à 19 h au Périscope :  Laccélérateur de particules

Cinq extraits d’œuvres en évolution.

8 déc. A 20 h au Périscope : Soirée de Clôture

C’qui est écrit dans l’rétroviseur

www.jamaislu.com

Billetterie : 418-529-2183

Crédit photo : Marie-Josée Boucher