Coups de coeur 2018 en théâtre musical

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent ( 1,00 étoiles sur 5) - 1 avis
1176
La comédie musicale «FAME»

À la fin de chaque année, je fais une liste de mes coups de coeur en théâtre musical des douze derniers mois parmi les productions locales de Montréal. L’année 2018 a été moins fertile en nouveautés, laissant plutôt la place à des reprises de quelques succès comme «Notre-Dame de Paris» et «Belles-Soeurs» (qui a déjà été un de mes coups de coeur). Comme je n’accorde pas de nouveaux coups de coeur aux reprises des années précédentes, voici mes coups de coeur pour les nouveautés de 2018 en théâtre musical :

Meilleure comédie musicale (francophone): «FAME» (Productions Juste pour rire)

La comédie musicale «ONCE»

Meilleure comédie musicale (anglophone): «ONCE» (Segal Center)

Meilleure comédie musicale (groupe non professionnel): «Joseph and the Amazing Techinicolor Dreamcoat» (Productions Côte Saint-Luc Dramatic Society)

Meilleure interprète féminine (francophone): Marie-Denise Pelletier (FAME)

Meilleurs interprètes : (en haut) Marie-Denise Pelletier (FAME), Greg Halpin (ONCE), (en bas) Louise Pitre (The Angel and the Sparrow) et Simon Fréchette-Daoust (Salut Claude)

Meilleure interprète féminine (anglophone): Louise Pitre («The Angel and the Sparrow», Segal Center)

Meilleur interprète masculin (francophone): Simon Fréchette-Daoust («Salut Claude», Théâtre Omnivore à La Marjolaine)

Meilleur interprète masculin (anglophone): Greg Halpin («ONCE», Segal Center)

Meilleur interprète de soutien (francophone): Étienne Cousineau («Les mousquetaires au couvent», Productions Belle Lurette)

Meilleur interprète de soutien (anglophone): ex-aequo Sophie Paradis («ONCE») et Robin Kravitz («The Addams Family», Production WISTA)

«Joseph and the Amazing Technicolor Dreamcoat»

Révélation de l’année: Jordan Donoghue («FAME»)

Meilleure distribution vocale: «FAME»

Meilleure mise en scène originale: Serge Postigo («FAME»)

Meilleures chorégraphies: Malik Le Nost et Nico Archambault («Saturday Night Fever»)

Meilleur orchestre: «ONCE», direction musicale par David Terriault

«Saturday Night Fever»

Meilleure comédie musicale en tournée : «Les Miserables» (Evenko)

Mentions d’honneur (ou les événements qu’on ne peut oublier):

«Salut Claude» (Théâtre Omnivore), une comédie musicale touchante sur la vie de Claude Léveillée au théâtre de La Marjolaine.

Alisha Ruiss qui a eu 34 heures pour apprendre le rôle de Miss Sherman dans «FAME» parce que Marie-Denise Pelletier s’était blessée.

«Sur les traces de Jules Verne»

Une création originale d’ici de Luc Gauthier et le Choeur Vives Voix, «Sur les traces de Jules Verne» qui nous a transporté dans une série d’aventures musicales.

Sans être un coup de coeur, je dois souligner «Les Choristes» (Juste pour rire) pour avoir vendu 40,000 billets, malgré un spectacle insipide amputé de toutes ses chansons en solo (l’oeuvre originale à Paris était bien meilleure avec toutes ses chansons) et présenté avec des bandes sonores au lieu d’un orchestre.

Liens:
FAME
ONCE
Joseph and the Amazing Technicolor Dreamcoat
The Angel and the Sparrow
Salut Claude
Les mousquetaires au couvent
The Addams Family
Saturday Night Fever
Les Miserables
Sur les traces de Jules Verne
Alisha Ruiss

Crédits photos: Leslie Schachter (pour «ONCE» et Louise Pitre), Gilles Motard (pour «Salut Claude»), Laurence Labat (pour «FAME») , John Zimmerman (pour «Joseph and the Amazing Technicolor Dreamcoat»), ©LumaStudios.ca (pour «Sur les traces de Jules Verne»).