Le roman 13 étoiles volume 1, une saga à saveur historique palpitante et passionnante!

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
30

Après avoir publié Les plaines de Nouvelle-France, racontant l’histoire d’amour entre Françoyse Pasquin et Gaillard de Candiac, avec comme trame de fond, la guerre et les affrontements entre Montcalm et Wolfe sur les plaines, voici la suite de la saga Femmes de liberté, en deux volumes, 13 étoiles, qui débute en 1775, alors que Francoyse a adopté une jeune fille, Moone, et ensembles, elles vont vivre la révolution américaine, entourant la déclaration de l’indépendance des États-Unis, tout en ayant leur cœur chamboulé par amour.

Résumé du premier tome : 1775. Moone Pasquin a 12 ans. Elle habite Boundary House, une plantation en Caroline du Sud, avec sa mère adoptive Françoyse, rescapée de la Nouvelle-France, ainsi que son frère Charles. Pendant que l’Amérique est convulsée par sa révolution, Moone vit les aventures, les expériences et les émotions qui la font passer d’adolescente à jeune femme. Les événements malheureux s’enchaînent et ne l’épargnent pas. L’hiver glacial à Valley Forge et la tragédie de la bataille de Barren Hill mettent sa force et son courage à l’épreuve. Le bonheur est néanmoins au rendez-vous en la personne de Lucien de Maugeois, comte de Boissières et compagnon d’armes du marquis de La Fayette. Si cette guerre peut enfin finir, qu’ils aient enfin le temps de s’aimer…

 Malgré ne pas avoir lu la première série, sur les plaines de Nouvelle-France, je n’ai pas eu de difficulté à m’embarquer dans cette nouvelle série d’aventures. François Guilbault sait très bien décrire des événements historiques et créer une ambiance visuelle dans notre tête, pour qu’on se représente très facilement la plantation en Caroline du Sud, ou encore le dispensaire, où Françoyse et Moone soignent les blessés du mieux qu’elles le peuvent.

Ceux qui aiment les sagas historiques seront servis avec ces deux bouquins qui mettent en scène autant des personnages fictifs, que les grands noms de l’Histoire américaine tels que Washington, La Fayette, Jefferson, et John Adams. Tous ces personnages prennent vie pour nous raconter les événements tragiques de la guerre, les moments victorieux, mais aussi les passions amoureuses et les préoccupations de cette époque.

En plus de parler des conflits pour le territoire, il y a aussi les discriminations raciales, la vision des esclaves et la vie des Indiens qui y sont également représentés. Il est intéressant de voir que les héroïnes de ce roman sont des personnes ouvertes sur le monde et n’hésitent pas à se lier d’amitié avec les gens de toutes races et de toutes cultures.

À la fin du volume, l’auteur nous liste les sites webs et les livres qui l’ont inspiré pour écrire la partie historique de ce roman, ainsi que l’ambiance qu’il a voulu recréer.

C’est très bien écrit. François Guilbault a une belle plume, imagée, aux dialogues qui coulent bien et il sait bien doser les moments forts, et mélanger le réel et la fiction. Naturellement, après avoir lu le premier tome, qui se termine à la fin de 1778, vous aurez envie de connaître rapidement la suite, avec le tome 2 qui continue à partir de 1779.

Chroniqueur et peintre, François Guilbault collectionne les ouvrages d’Histoire et a toujours été fasciné par les oeuvres de Shakespeare, de Molière et de Nelligan. Passionné de la quête du passé et des mots, il cherche à raconter ce qui a été avec sensibilité et érudition.

Prix : 24.95$

Nombre de pages : 515 pages

Date de parution : février 2019

Collection Monarque

Éditions ADA

https://www.francoisguilbault.com/