Stalkeuses, 16 nouvelles audacieuses, surprenantes, malsaines, surtout très divertissantes!

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
77

C’est sous la direction de Fanie Demeule et Joyce Baker, que ces seize auteurs (15 femmes et un homme), ont relevé le défi de créer chacun, une nouvelle qui met en scène une stalkeuse. Ces nouvelles de quelques pages ont toutes la grande qualité d’être extrêmement bien écrites, par des auteurs avec de superbes plumes. Elles sont originales, surprenantes, audacieuses, parfois malsaines et surtout elles sont très divertissantes.

Résumé : Écrites par quinze femmes et un homme aux plumes éclectiques, les nouvelles de ce collectif nous mettent dans la peau de stalkeuses, ces femmes qui suivent leurs obsessions et qui ne s’en excusent pas. À travers leurs regards indiscrets, les stalkeuses nous confrontent à notre propre voyeurisme.

La curiosité, le voyeurisme même, à un certain degré, sont très répandus. Pourquoi pensez-vous que les réseaux sociaux sont si populaires? Qui n’a pas fait un jour le tour des réseaux sociaux pour en savoir plus sur une personne qu’il admire? ou sur son ex? Qui, en se promenant le soir, n’a pas jeté un regard curieux et intéressé par la fenêtre d’un voisin, dont les rideaux sont grands ouverts, et n’ont pas spéculé sur ce qu’il est en train de faire? Bref, on a tous des moments où notre regard indiscret est attiré et ce recueil de nouvelles est un excellent moyen de nous démontrer que le voyeurisme et la curiosité peuvent être parfois malsains, dévastateurs, salvateurs, ou même encore, autodestructeurs.

J’adore lire des recueils de nouvelles, car cela me permet de découvrir la plume de plusieurs auteurs et d’y retrouver divers styles d’écritures.  Parmi ces 16 nouvelles, on retrouve entre autres du drame, du fantastique, du suspense, de la comédie et même un peu d’horreur.

Parmi les histoires qui nous sont racontées, il y en a quelques-unes qui m’ont plus accrochée, et surprise, dont entre autres Gillian de Gabrielle Lessard que j’ai adorée pour le côté humoristique, de cette femme, grande admiratrice de l’actrice Gillian Anderson.  Il y a aussi Do You Look Goth de Krystel Bertrand dont j’ai trouvé l’histoire très originale et passionnante. Phase Lunaire de Marie-Claude Lapalme m’a complètement saisie par sa fin déroutante. Diane ne dort presque plus de Catherine Côté m’a plus énormément pour son écriture, juste, en finesse, et aussi pour son point culminant déstabilisant, qu’on n’a pas vu venir.

La nouvelle que j’ai préférée est Meurtrières de Catherine Lavarenne, qui m’a fait passer par une belle gamme d’émotions, en plus de m’apprendre que le nom meurtrière peut signifier une fente étroite par laquelle on épie une proie. Au départ, on ne sait pas trop où on s’en va avec cette nouvelle. Puis, peu à peu, l’intrigue s’installe avec un bon niveau de suspens, et finalement, le point culminant qui donne froid dans le dos. C’est génial.

Je donne une mention spéciale au texte de Fanie Demeule, pour son sujet des plus bizarres, mais avec lequel elle a su apporter une vision totalement originale, d’œuvre d’art, avec sa nouvelle Le Jet. J’ai adoré.

De plus, je trouve cela très intéressant qu’à la fin du volume, on nous présente les 16 auteurs pour qu’on apprenne un peu à les connaître. Et c’est fait de manière très humoristique. C’est adorable.

Collectif féministe sous la direction de Fanie Demeule et Joyce Baker

Des textes de Joyce Baker, Krystel Bertrand, Virginie Blanchette-Doucet, Loic Bourdeau, Christina Brassard, Catherine Côté, Vanessa Courville, Fanie Demeule, Sarah Desrosiers, Ariane Gélinas, Marie-Claude Lapalme, Marie-Hélène Larochelle, Catherine Lavarenne, Ariane Lessard, Gabrielle Lessard, Maude Veilleux

Catégorie : Nouvelles

Prix 22.95$

Nombre de pages : 192 pages

Éditions Québec Amérique

https://www.quebec-amerique.com/