Hope Town de Pascale Renaud-Hébert du 29 octobre au 23 novembre 2019 à La Bordée

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
14
Hope Town

Pour sa 43e saison, La Bordée présente, en coproduction avec le Collectif du vestiaire, la pièce Hope Town, écrite par Pascale Renaud-Hébert et mise en scène par Marie-Hélène Gendreau. L’auteure, également comédienne, partage la scène avec Olivier Arteau, Nancy Bernier, Jean-Michel Déry et Jean-Sébastien Ouellette dans cette nouvelle production qui sera à l’affiche du 29 octobre au 23 novembre 2019. 

Après avoir offert Sauver des vies, un magnifique chant d’amour envers ceux qui sont aux prises avec les épreuves de la maladie, Pascale Renaud-Hébert revient cette saison avec un second texte, en tant qu’auteure en résidence à La Bordée, en explorant cette fois l’univers complexe des relations familiales. Hope Town a déjà reçu un chaleureux accueil lors d’une mise en lecture au festival du Jamais Lu Québec (2016) et Montréal (2017), sous le titre Subway. Avec un sens aigu du dialogue, elle nous tient en haleine tout au long de la pièce en mélangeant finement drame et humour, pour parler de famille, d’amour et de secrets. Cette fois-ci, elle pose une terrible question : a-t-on le droit de ne pas aimer sa famille?

« De quoi, t’as pas de lien? J’suis ta sœur, oui, on a un lien. »

Propos de la pièce
À l’âge de 16 ans, Olivier choisit de disparaître de la résidence familiale. Pendant des années, il ne donnera aucune nouvelle à ses parents ni à sa sœur, Isabelle. Cinq ans plus tard, lors d’un voyage avec son amoureux en Gaspésie, Isabelle s’arrête au Subway de Hope Town et y découvre son frère. Elle tente de comprendre ce qui s’est passé et les raisons qui ont amené Olivier à fuir.

L’auteur // Pascale Renaud-Hébert
Pascale Renaud-Hébert fait partie de cette vague de jeunes dramaturges qui renouvellent la scène québécoise depuis quelques années. Diplômée du Conservatoire d’art dramatique de Québec en 2014, elle a cofondé, dès sa sortie de l’école, le Collectif du vestiaire. En 2015, sur la scène de Premier Acte, elle présentait Julie – Tragédie canine, pièce coécrite avec Samuel Corbeil. L’année suivante, son premier texte solo, Sauver des vies, prend l’affiche d’abord à Premier Acte, puis à La Bordée en 2019. Elle signe également les textes de Princesse de personne (Théâtre de la Catapulte, 2019) et Antigone (Le Trident, 2019). À la télévision, elle coécrit la série M’entends-tu diffusée à Télé-Québec. Pascale Renaud-Hébert s’est aussi fait remarquer comme comédienne dans plusieurs productions, notamment dans L’art de la chute, au printemps 2017, qui lui a valu le prix Nicky-Roy. On a également souligné la justesse de son interprétation dans la pièce Rotterdam à La Bordée à l’hiver 2019. Adjointe à la direction artistique du théâtre La Manufacture, Pascale est également improvisatrice, notamment à la LNI depuis 2018.

La metteure en scène // Marie-Hélène Gendreau
Diplômée du Conservatoire d’art dramatique de Québec en 2005, Marie-Hélène Gendreau est comédienne et metteure en scène. Depuis 2016, elle assure également la coordination artistique du Théâtre Périscope. Sur les planches, elle a joué dans plusieurs productions tant du répertoire classique que contemporain, et participé à de nombreuses créations. Plus récemment, elle a interprété le rôle de Sawda dans Incendies de Wadji Mouawad, mise en scène par Marie-Josée Bastien au Trident. Elle a joué Maude, dans Le baptême de la petite d’Isabelle Hubert, mise en scène de Jean-Sébastien Ouellette au Théâtre du Bic et au Périscope. Elle a campé le rôle principal dans Rotterdam au Théâtre La Bordée sous la direction d’Édith Patenaude. À l’écran, on a pu la voir dans plusieurs téléséries dont 30 VIESComplexe GLOLLe ClanChabotte et fille ainsi que Les hauts et les bas de Sophie Paquin et Lance et compte. Elle était également de la distribution du film Les 3 p’tits cochons de Patrick Huard. À titre de metteure en scène, Marie-Hélène se démarque entre autres pour sa direction d’acteurs. Elle s’illustre en 2013 avec la pièce Transpotting, une adaptation de Wadji Mouawad, présentée d’abord à Premier Acte, puis reprise à La Bordée en 2015 et au Prospero à Montréal l’année suivante. La production remporte les prix : Meilleure mise en scène aux Prix d’excellence des arts et de la culture et Meilleure production Québec de l’Association des critiques de théâtre du Québec. Récemment, elle a monté Madra de Frances Poet à la Licorne, Foreman de Charles Fournier au Périscope, Le vrai monde? de Michel Tremblay au Trident. À la Bordée, on a pu voir sa vision de Bienveillance de Fanny Britt, Les Marches du pouvoir de Beau Willimon, Tom à la ferme de Michel-Marc Bouchard et Quatre à quatre de Michel Garneau. Elle a également monté Le cercle de craie caucasien de B. Bretch et  de Serge Boucher avec les finissants du CADQ. Marie-Hélène est aussi régulièrement appelée à diriger des mises en lecture : elle est derrièreLes Régionalismes selon Fabien Cloutier et La naissance d’un cycle – Merci Michel Tremblay!, productions de la Maison de la littérature. Elle signe avec Frédéric Dubois pour une quatrième année, la mise en scène de la Soirée des Prix RIDEAU au Capitole. Pour la saison 19-20, en plus de la mise en scène de Hope Town de Pascale Renaud-Hébert à La Bordée et à la Licorne elle fera celle de La Duchesse de Langeais de Michel Tremblay au Trident et celle pour Les Enfants de Lucy Kirkwood chez Duceppe.

Hope Town
À l’affiche du 29 octobre au 23 novembre 2019

/ L’équipe

Une coproduction de La Bordée et du Collectif du vestiaire
Texte : Pascale Renaud-Hébert
Mise en scène : Marie-Hélène Gendreau
Assistance à la mise en scène : Emile Beauchemin
Distribution : Olivier Arteau, Nancy Bernier, Jean-Michel Déry, Jean-Sébastien Ouellette et Pascale Renaud-Hébert

/ Les concepteurs
Décor : Ariane Sauvé
Costumes : Julie Levesque
Musique originale : Josué Beaucage
Lumières : Félix Bernier Guimond

/ L’équipe de production
Assistante à la scénographie : Amélie Trépanier
Construction du décor : Conception Alain Gagné
Confection des costumes : Par Apparat
Direction de production : Félix Bernier Guimond
Direction technique : Nadine Delisle
Régie générale : Émilie Potvin
Photos du programme : Nicola-Frank Vachon

Autour des spectacles
/ Artiste en résidence – Wartin Pantois
Cette saison, La Bordée accueille en résidence de création l’artiste Wartin Pantois connut pour ses interventions engagées et in situ dans le quartier Saint-Roch. Dans le cadre de cette résidence, Wartin créera des œuvres originales inspirées des thématiques de chacune des productions de La Bordée. Sa première œuvre, exposée lors des représentations de Lentement la beauté, s’intitulait La répétition et faisait écho aux thématiques de la pièce. Pour les représentations de la pièce Hope Town, vous pourrez admirer la deuxième œuvre d’une série de cinq, ayant cette fois pour titre Une exploration des liens dont le vernissage se tiendra le mercredi 30 octobre de 18 h 30 à 19 h 30 dans le hall de La Bordée.
Une première collaboration avec Wartin Pantois s’est concrétisée en avril dernier avec un collage photographique de grande ampleur à l’arrière du théâtre. Cette création est inspirée de la thématique de saison de La Bordée, La beauté sauvera le monde, et a été dévoilée dans le cadre du lancement de la saison 2019-2020.

/ Club des jeunes ambassadeurs

Cette année, 28 étudiants issus d’écoles secondaires et de cégeps de la grande région de Québec assisteront aux avant-premières des productions de La Bordée et rencontreront les artistes. L’épisode 2 de l’émission radio Tête-à-tête à l’ambassade donnera la parole à deux jeunes ambassadeurs au sujet de la pièce Hope Town. Le balado sera diffusé sur les différentes plateformes de la station de radio CKIA le 4 novembre à 9 h.