Affichez votre publicité ici ! info@info-culture.biz

Philippe Dubuc : 2 Ans à Québec!

11 mai 2012 11 h 27 min 0 commentaire
Views: 779

Partager cet article

  •  
    GOOGLE +
  • TwitterTwitter
  • FacebookFacebook
  • DeliciousDelicious
  • DiggDigg
  • StumbleuponStumble
  • RedditReddit

Auteur:

Info-Culture

Tags:

La boutique Philippe Dubuc, dans St-Roch

« La mode se démode, mais je considère que la mienne ne se démode pas… »

Pour Philippe Dubuc, c’est avant tout une collection pour hommes et aussi une collection pour femmes, qu’on fait exclusivement pour la maison Simons.

« Nous sommes vraiment dans un univers de modernité. Ma première source d’inspiration, ce sont les matières que j’utilise. La boutique de Québec représente, dans son architecture  l’inspiration de départ, car ce sont des matières brutes.  Je m’inspire beaucoup plus de la roche que ce qui est végétal. Le noir est pour moi comme un tableau. J’essaie de créer dans l’optique qu’un vêtement ne se démode pas. »

Nous donnons un sens aux propos de Philippe Dubuc, lorsque nous entrons dans sa boutique. Un décor sobre, du noir, du blanc, du gris…votre chroniqueur détonait avec sa chemise …jaune!!!

 

 

 

 

 

C’est donc sous l’invitation de l’équipe dynamique de SKIRON que nous avons assisté au 2ième anniversaire de la boutique de Philippe Dubuc à Québec, ce jeudi 10 mai. SKIRON crée les concepts, développe et exécute les programmes de stratégie de publicité de marques qui touchent directement le consommateur. Ainsi, Marc Lacasse, Grégoire Lepinay et Stéphane Proulx, les dynamiques représentants de SKIRON,  accueillaient les invités en compagnie de Philippe Dubuc, Marie-Claude Gravel, son associée et Jean-Daniel Lapierre, propriétaire. Les invités soulignaient le deuxième anniversaire de la boutique Philippe Dubuc qui a pignon sur rue dans le nouveau St-Roch.

 

Jean-Daniel Lapierre et Philippe Dubuc

« Je suis très  content de l’accueil à Québec. On est très heureux de notre emplacement, on continue à monter notre clientèle. Mon but c’était d’ouvrir dans le nouveau St-Roch.  Après avoir travaillé 4 ans pour Philippe et Marie-Claude, j’ai obtenu mon Bac. À ce moment j’ai planché mon plan d’affaires dans le but d’ouvrir une boutique. Moins d’un an plus tard ,j’étais proprio de cette boutique à Québec. »

Pour Jean-Daniel Lapierre, le défi est de faire entrer les clients et de faire en sorte qu’ils se sentent bien.

Pour sa part, Joël Proulx Bouffard était accompagné pour l’occasion. Son robot, Jackson Bollock, épatait la galerie en dessinant des toiles sur place :

« Peu importe l’âge qu’on a, le geste est très émotif. Je voulais une machine à geste sans émotion. Je travaille à Québec pour ex-machina. » Exclusif pour Dubuc. Joël est le lien avec l’émotion… « Jackson a déjà 5 fois l’âge qu’on avait prévu…Pourquoi pas un autre bras pour le faire évoluer??? »

 

 

Philippe Dubuc a la passion du métier de couturier depuis ses débuts en 1993. « Je suis sans cesse en évolution avec le modernisme et les contrastes urbains », indique ce dernier. « L’identité d’une ville passe par ses créateurs et le libre développement de ceux-ci. ».

Jackson et Joël...

Sa créativité lui permet une versatilité qui inspire et suggère des assemblages complexes. Le style de Philippe Dubuc est précis et se distingue par ses finitions soignées, ses tons minéraux, ses matières modernes souvent gommées et texturées, rappelant le chasseur urbain, le rebelle romantique. Son univers est habité d’individus inconditionnels de la griffe. Ce sont les médias, en premier, qui le consacrent. Les célébrités du monde artistique suivent et attirent davantage les projecteurs. Les récompenses, prix, reconnaissances, invitations à l’étranger et sponsoring se succèdent. Il partage avec son associée de toujours Marie-Claude Gravel le désir de mettre de l’avant la créativité québécoise et l’excellence du design d’ici.

 

 

En 1993, ses premiers défilés présentés à Montréal et à Toronto, sont organisés dans des lieux avant-gardistes et originaux tout à l’image de ses inspirations : ruelles, stationnements souterrains et usines abandonnées attirent des foules monstres.
En 1997, la griffe pose le pied sur le territoire américain et s’illustre dans un défilé lors de la célèbre Fashion Week de New York. S’en suit la distribution de la marque à travers les États-Unis.

 

Britta Kröger acheteuse département des créateurs chez Simons et Philippe Dubuc

Britta Kröger acheteuse département des créateurs chez Simons et Philippe Dubuc

Gagnant de la Griffe d’Or en 1999 et 2000, Philippe Dubuc assoit son statut de créateur québécois talentueux et urbain en remportant, deux années consécutives, le titre de Créateur de l’année.

Longue vie aux boutiques Philippe Dubuc!

 

Crédit photos : Lise Breton

Galerie photos http://espace.canoe.ca/breton2010/album/view/860882

http://www.dubucstyle.com

http://www.skiron.com/

www.simons.ca

www.joelpbouffard.com/fr

Print Friendly, PDF & Email
LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires!

Vous devez être connecté pour nous faire part de vos commentaires sur cet article.

Suivre

Top