Daniel Bélanger en supplémentaire avec Chic de ville à l’Anglicane

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
58
Daniel Bélanger
Daniel Bélanger

Daniel Bélanger et ses musiciens ont offert une prestation fort appréciée par ses spectateurs rassemblés pour l’occasion à l’Anglicane de Lévis jeudi dernier. Il a encore une su séduire l’auditoire par son humour absurde à souhait, ses mélodies qui s’accrochent à notre mémoire et sa musique rythmée!

L’auteur compositeur interprète roule sa bosse depuis plus de 20 ans, et il s’est permis d’explorer plusieurs styles musicaux tout au cours de sa carrière. Avec Chic de ville, il s’éloigne encore une fois des courants de la musique populaire pour aborder une musique folk  rockabilly qui rappelle celle de Johnny Cash, ou encore l’illustre Marty McFly dans Back to the Future!

Bélanger s’est souvent démarqué par les arrangements qu’il proposaient pour ses albums. Déjà, avec Les insomniaques s’amusent, il détonait de la scène musicale du moment, mais c’est sans contredit avec Déflaboxe qu’on a pu remarqué qu’il était toujours à explorer et qu’il pouvait se permettre des projets plus personnels.

Chic de ville s’éloigne aussi de ce à quoi nous avons été habitués de Bélanger, mis à part l’usage de la guitare qui est toujours omniprésent.

Les musiciens portaient des costumes de scène Fifties, qui allaient très bien avec la musique qu’ils nous offraient. Une chimie bien visible unissait le quatuor composé d’un contrebassiste, d’un guitariste électrique et d’un batteur en plus de Bélanger, et leur prestation était nickel. Éclairages et mise en scène sobres laissant toute la place à la musique, Bélanger y allait allègrement, enchaînant la plupart des chansons de son dernier album, tout en revisitant les titres qui l’ont fait connaître aux Québécois, dont Sèche tes pleurs, Rêver mieux, Parapluie, et plusieurs autres. Bien que les arrangements musicaux de ces titres différaient énormément de leur version endisquée, l’interprétation plus country proposée par Bélanger nous permettait tout de même de les apprécier sous leur nouveau jour. Le spectacle, sans entracte ni première partie, s’est déroulé dans une fluidité remarquable.

Le chanteur se permet aussi de flirter avec l’humour, d’un amusant style absurde qui le caractérise et qu’on a pu voir à l’oeuvre dans ses autres spectacles et sur son album live Tricycle, paru en 1999.

Pochette Chic de ville
Pochette Chic de ville

Daniel Bélanger poursuivra sa tournée Chic de ville le prochain mois, parcourant le Québec de la Gaspésie jusqu’à Rouyn-Noranda, sans oublier Sept-Iles et Baie-Comeau. Visitez son  site pour plus de détails.

Site de Daniel Bélanger

Crédit photo: Yannick Lepage