Le temps de le dire (Tome 2) Une vie nouvelle de Michel Langlois, un deuxième opus aussi captivant que le premier!

Le temps de le dire (Tome 2) Une vie nouvelle
Le temps de le dire (Tome 2) Une vie nouvelle

Le temps de le dire (Tome 2) Une vie nouvelle de Michel Langlois est en librairie depuis la fin du mois d’octobre. Une suite tout aussi captivante que le tome 1, sur la famille Courchesne qui s’échelonne de 1888 à la fin du siècle.

Résumé : 1888. Encore ébranlés par la mort d’Aimé Courchesne, sa veuve, Élise, et leurs enfants quittent Lowell, aux États-Unis, pour revenir à Drummond et reprendre leur vie d’avant. Ils espèrent laisser derrière eux tous les malheurs qui se sont abattus sur la famille ces dernières années. 
Mais le jeune Guillaume, auquel incombe désormais la tâche de faire vivre les siens, trouve cette responsabilité bien lourde. Son vieux rêve de liberté tout comme ses ambitions le rongent, le poussant à se demander si, ailleurs qu’à Drummond, les Courchesne pourraient enfin trouver le bonheur.

Dans ce deuxième tome, il est intéressant de voir revenir toute la famille à Drummond et suivre les diverses péripéties de tous les membres de la famille. On alterne entre la quête d’amour et de travail de Georgina, de Vianney, de Francesca, de Guillaume, ainsi que les tentatives de leur mère Élise de se refaire une vie après la mort de son mari. On a également la jeune Victoire, adoptée par la famille Courchesne qui tente d’en savoir plus sur sa famille d’origine. Comme toujours, Michel Langlois, avec sa plume simple, imagée et ses dialogues d’une autre époque, sait nous décrire la vie du quotidien avec beaucoup de détails, et de descriptions imagées, qui fait en sorte qu’on a l’impression de vraiment y être dans cette époque qu’on n’a pas connue.

On découvre, dans ce deuxième tome, de nouveaux personnages tels que Philippe, Odette, Dominique, tous des gens attachants qui viendront agrandir la famille étendue des Courchesne. Ainsi, on peut s’attendre à y voir plusieurs mariages et naissances à l’horizon.

Comme dans tous les romans de Michel Langlois, on en apprend sur l’histoire d’une région, et plus particulièrement sur Drummond, au moment où elle devient Drummondville et qu’elle s’agrandit et se modernise. On devient également plus familier avec les traditions et coutumes des Abénaquis en provenance de la Nouvelle-Angleterre qui ont élu domicile au Québec grâce aux missionnaires jésuites.

Bref, ce tome 2 est aussi divertissant que le premier. On oublie le quotidien, on s’instruit sur notre Histoire et sur la vie dans les années 1800, tout en prenant plaisir à suivre les aventures de la famille Courchesne qu’on a appris à aimer dans le premier tome.

Le troisième tome de la série est prévu paraître dès l’hiver 2018

Michel Langlois
Michel Langlois

Originaire de Baie-Saint-Paul, Michel Langlois a fait carrière comme généalogiste aux Archives nationales du Québec. Sa première saga, La Force de vivre, a conquis plus de 100 000 lecteurs. La suivante, Ce pays de rêve, nous a transportés à l’époque du début de la colonie. Une autre série, Les Gardiens de la lumière, a dévoilé le quotidien de nos ancêtres sur l’île d’Anticosti. Avec Il était une fois à Montréal, l’auteur nous conduit dans le Montréal des années 1840 à 1890, une époque où la religion rythmait la vie des Québécois.

Série : Le temps de le dire
Genre : Roman historique

Nombre de pages : 350

Prix : 22,95 $

Parution le : 2017-10-26

Collection : Roman historique
Éditeur : Éditions Hurtubise inc.

http://www.editionshurtubise.com/

Voici mon article sur le premier tome : http://info-culture.biz/2017/10/04/le-temps-de-le-dire-tome-1/#.WhGR1dThDvY