FESTIVAL DU FILM DE ST-SÉVERIN EN BEAUCE Du 3 au 6 octobre 2019 « Un cinéma qui nous regarde »

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
43

Le Festival du film de Saint-Séverin en Beauce annonce une quinzième édition de son rendez-vous d’automne,  celui-ci aura lieu du 3 au 6 octobre prochain et c’est une programmation prometteuse que les cinéphiles de Beauce-Appalaches et d’ailleurs pourront savourer.  La projection des films aura lieu dans l’église patrimoniale de Saint-Séverin.

Les œuvres proposées sont québécoises. Elles ont aussi en commun, selon la mission du Festival, d’être porteuses de valeurs humanistes, se posant en porte-à-faux des maux de notre époque tels l’individualisme et le chacun pour soi.

Quelques titres parmi les onze retenus : Répertoire des villes disparues (Denis Côté), Une colonie (Geneviève Dulude- Decelles), Anthropocène L’Époque humaine (Jennifer Baichwal, Nicolas de Pencier, Edward Burtynsky), Fondations (Olivier D. Asselin).  La plupart des réalisateurs, sinon des personnes reliées aux films, seront présents.

Un long métrage d’animation, spécialement dédiée aux jeunes mais dont toute la famille se régalera, La Course des Tuques, accueillera après la projection Philippe Arsenault-Bussières, directeur artistique du film qui « aura plaisir à parler des dessous de son travail et d’en révéler quelques secrets » L’artiste apportera avec lui des croquis et esquisses visant à démontrer comment un film d’animation prend forme.

Le Festival rendra hommage à Jean-Claude Labrecque et Jean Beaudin décédés cette année en présentant, pour le premier, un documentaire lui ayant été consacré (Labrecque une caméra pour la mémoire), et pour le second, son film primé à Cannes, J.A. Martin photographe.

Onze courts métrages partageront la case horaire des longs. Parmi ceux-ci « Je mourrai en prison » a été tourné en Beauce, réalisé par Alexandre Dostie d’origine beauceronne et dont la distribution comprend le jeune comédien Joseph Delorey, résident de Saint-Séverin.

En projection supplémentaire, le documentaire Bob Bissonnette : ROCKSTAR. Pis pas à peu près. fait le portrait d’une légende qui a fait sa marque tant en Beauce qu’au Québec. Joueur de hockey devenu star du rock, venez à la rencontre d’un personnage plus grand que nature! La projection sera suivie d’une prestation de Pépé et sa guitare. Son carnet de route inclut près de 1000 spectacles qui l’ont mené aux quatre coins de la province, participant à la plupart des festivals majeurs.

Le comédien, acteur et réalisateur beauceron Guillaume Cyr se joint au Festival, cette année encore comme porte-parole, et invite la population à venir à Saint-Séverin, « pas seulement pour rencontrer les artisans des films mais pour vous rencontrer, face à vous-même, grâce à des films qui vous virent à l’envers, se réunir entre nous, entre voisins, ami(e)s, en famille, savourer une œuvre et en discuter, voilà à quoi tout ça rime ».

En plus de cinéma exceptionnel, le Festival propose des activités qui agrémenteront l’expérience séverinoise : balado découverte de Saint-Séverin, une prestation de Jérôme Casabon, finaliste au Festival international de la chanson de Granby, une exposition des sculptures d’une grande originalité de l’artiste Clémence Lessard, de Saint-Joseph-de-Beauce, et autres découvertes!

Le Festival de Saint-Séverin est rendu possible grâce aux contributions du Ministère de la Culture et des Communications, de la Sodec, de la Municipalité de Saint-Séverin, du Parc éolien Mont-Ste-Marguerite, de Desjardins et d’Hydro-Québec.

Programme en ligne à compter du 13 septembre 2019 au https://www.festivalcineseverin.org