Les quatre saisons : Didier

Le 1er mars 2010

 

« …autour des thèmes universels… »

 

Après Maëva et Laurent, voici Didier, une histoire qui gravite autour d’une relation particulière, celle d’un père et de son fils adulte. Le roman québécois Les quatre saisons: Didier traite des thèmes universels que sont l’amour, la mort et l’amitié au masculin sous l’angle de la relation père fils.

Depuis la mort de son père, Didier rêve de faire publier un ouvrage dans lequel il lui rend hommage. Il envoie son manuscrit à différentes maisons d’édition et essuie malheureusement plusieurs refus. Curieux de connaître les raisons de cet échec et désireux d’avoir des conseils, il invite un de ces éditeurs à dîner. Cette rencontre le mènera là où il ne pouvait pas l’imaginer.

Après des aventures rocambolesques, Didier Laroche voit finalement son œuvre publiée. Pendant toute une nuit, ses amis, en feront la lecture et l’histoire de ce paternel au bout de sa vie sera lentement dévoilée, dans toute son émotion et son intrigue.

Ce roman est un livre qui nous mène à réfléchir sur différents sujets de notre propre personne et affronter les difficultés de la vie en passant par plusieurs étapes d’une vie.

 

 

 

L’auteur, Luc Desilets, habite Oka au nord de Montréal. Il possède le regard artistique de son père, Antoine Desilets, un photographe bien connu du milieu journalistique. Homme dynamique, infatigable et fonceur, Luc Desilets poursuit son aventure littéraire avec ce troisième volet de la sérieLes quatre saisons, des romans philosophiques à lire dans l’ordre ou le désordre. Il a été finaliste au Grand Prix de la relève littéraire Archambault 2009 pour son premier roman, Les quatre saisons: Maëva.

Prix suggéré : 19.95 $
184 pages

www.saint-jeanediteur.com

 


PARTAGER
Article précédentLes Chroniques de Las Vegas
Article suivantLa blessure