Un été chaud et humide

Le 20 février 2010

 

«peut sûrement émoustiller … toutes les références aux années 80… de beaux souvenirs.»

 

«  Peut-on devenir prostitué par inadvertance? » C’est la question que se pose Simon ce jeune adolescent qui vient de passer la nuit dans le lit d’une conquête beaucoup plus âgée que lui et se retrouve avec 100 $ dans ses poches. À Baie Saint-Hugues, hameau pittoresque de la Rive-Nord du Saint-Laurent, où le jeune homme est engagé comme DJ à la discothèque de l’hôtel, tous les villageois ont un lien direct ou indirect avec le fleuve. L’été pendant que les touristes s’amusent, les femmes s’ennuient. Simon voit sa popularité atteindre des sommets inégalés. Les visites à domicile se multiplient chez l’une et l’autre, et la liasse de billets grossit à vu d’œil.

Sachant déjà que ce livre se qualifie de roman érotique, je m’attendais à des scènes plutôt graphiques et des moments assez olé olé, à faire rougir de plaisir. Cependant, pour ma part, ce livre m’a très peu émoustillé. J’avais plutôt l’impression de voir un film XXX à la télé, avec une histoire dont le seul prétexte est de réunir des gens pour une partie de jambe en l’air. Et de l’action, il y en a et pour tous les goûts. Du voyeurisme, deux filles ensemble, un soirée à trois, à quatre, un interlude à plusieurs et même un épisode où deux hommes s’adonnent presque à du sado-maso. Tous les prétextes sont bons pour se sauter l’un l’autre. Ce qui en a fait pour moi une histoire peu crédible. Alors à plusieurs moments je me suis désintéressée de ce qui arrive aux personnages. Puis vers la fin, on semble réintégrer une vraie histoire avec des sentiments et des situations plus plausibles, qui m’a presque réconcilié avec ce roman.

Ce que j’aime beaucoup aimé en contrepartie, ce sont toutes les références aux années 80. Ce fut de beaux souvenirs que je me suis remémorée lors des descriptions d’objets de cette époque mais surtout de pouvoir revisiter des chansons-cultes de ce temps. Avec quelques paroles à l’occasion écrites pour que l’on fredonne, cela m’a donné le goût de ressortir mes vieux disques en vynil.

Somme toute, ce n’est pas un livre pour moi, par contre, cela peut sûrement émoustiller des amateurs d’histoires cochonnes.

 

 

Élise Bourque œuvre dans le domaine des médias depuis près de 20 ans. Elle a travaillé notamment à La Presse, au Nouvelliste et au Voir. Auteure polyvalente, elle écrit aussi des contes pour enfants. Depuis la parution de son premier roman érotique, L’agenda de Bianca Élise Bourque s’est permis de laisser déborder avec brio toute son imagination. Elle a également écrit Fille de soie.

Roman Érotique

Prix suggéré : 19.95 $
200 pages

Éditeur : Guy Saint-jean
http://www.saint-jeanediteur.com/

 

 

 

    

 

 

 

 

PARTAGER
Article précédentLa promeneuse du Cap
Article suivantHochelaga, mon amour