La promeneuse du Cap

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
58

Le 13 février 2010

« … suite de Cap-au-Renard très réussie… »

 

À la demande générale, Louise Portal nous revient avec la suite de Cap-au-Renard, publié en 2002. C’est à Sainte-Anne-des-Monts, puis sur toute la côte qui va jusqu’à Percé que l’on retrouve la mystérieuse Murielle, entourée des amis du premier livre. Revenant d’un long voyage, la voici avec sa tête rasée, méconnaissable, qui fait le point sur la tragédie vécue plusieurs années auparavant. C’est au Château Lamontagne, où a vécu Blanche la célèbre poétesse, qu’elle fera la paix avec son passé tumultueux de fille de bar et retrouvera l’artiste en elle. Et c’est l’amour que la promeneuse rencontrera au bout de sa quête intérieure.  

C’est lors d’une visite au Château Lamontagne, en Gaspésie, il y a trois ans qui l’a inspirée à reprendre la plume. Une grande chance pour nous, ses lecteurs. Après avoir abordé des thèmes plutôt lourds comme l’inceste, l’alcoolisme et le suicide, ce deuxième tome est plus gai. C’est le retour au calme après la tempête. C’est la réflexion d’une femme qui tente de faire la paix avec son passé et se redonner des ailes pour reprendre goût à la vie. On a droit à une suite de Cap-au-Renard très réussie. Il n’est pas nécessaire d’avoir lu le premier tome pour apprécier cette œuvre, car il y a plusieurs résumés des évènements du passé. Cela donne même le goût de revenir en arrière pour lire Cap-au-Renard.

Pour ceux qui connaissent les romans de Louise Portal, ils vont apprécier à nouveau sa belle prose et ses descriptions poétiques des paysages. L’on découvre, par le fait même, une superbe région de la Gaspésie. Elle nous transpose une magnifique carte postale dans le cœur. Tout en douceur, on fait route avec cette promeneuse qui nous mène aux confins de ses rêveries, de ses douleurs, de ses désirs. On découvre également une poétesse sublime, Blanche Lamontagne, puisque notre écrivaine a intégré à son roman quelques extraits des œuvres de cette grande dame, qui renchérissent certains passages du livre.

On sait d’ores et déjà que ceci n’est pas la fin des personnages de Cap-au-Renard, puisque Louise Portal travaille présentement à l’écriture du dernier tome de cette trilogie.

 

 

Louise Portal s’est confirmée comme écrivaine depuis L’Enchantée, son premier roman paru en 2001, et surtout Cap-au-Renard, en 2002. Elle a ensuite publié L’Actrice (2004), un roman autobiographique, Les Mots de mon père (2005) où elle fait renaître l’écrivain Marcel PortalL’Angélus de mon voisin sonne l’heure de l’amour (2007), roman de la compassion etSouvenir d’amour (2009), le journal de ses vingt ans. L’album jeunesse,Ulysse et Pénélope, (2008) a conquis un nouveau public.

.

Prix suggéré : 18.95 $
176 pages

Édition : Hurtubise  
Site de Louise Portal 
Auberge Château Lamontagne, maison de la première poétesse du Québec Blanche Lamontagne  


PARTAGER
Article précédentEscale en enfer
Article suivantUn été chaud et humide