La fille du Cardinal Tome 1

           Le 8 juillet 2010

 

 

alt

Le pouvoir. La puissance. La misère des riches. Avec La fille du Cardinal, Nadine Grelet nous fait pénétrer dans l’univers de femmes qui chacune à sa façon aura marqué son entourage. Par contre on voit leur univers graviter autour d’hommes pas toujours aussi compréhensif à leur égard qu’ils devraient l’être. Que ce soit l’époux, le curé, voire même le cardinal du diocèse de Montréal. 

 

L’action se passe à Montréal et s’étend sur une génération, de 1946 à 1968. Le cardinal de l’époque a engrossé une jeune amérindienne qui travaillait au couvent. Une fille est née que sa mère a nommé Myriam. Les joies de la maternité sont de courte durée car on lui enlève son enfant pour le faire adopter par une famille noble et à l’aise, amie du cardinal. Tout sera mis en œuvre pour cacher la paternité du cardinal et l’origine amérindienne de Myriam. Jusqu’à faire interner Kateri cette fille-mère. Mensonge, tricherie et tuti quanti. Mais la vérité finit par éclater au grand jour. Dans des circonstances dramatiques.

 

 

En 1946, dans un Québec encore dominé par le clergé, Kateri, une jeune couturière amérindienne protégée par la communauté religieuse qui sert l’archevêché, s’éprend d’un homme d’Église tout-puissant. Dans le contexte de l’époque, les conséquences de cette liaison et la naissance d’un enfant illégitime seront dramatiques. Avec un style captivant et un tissu d’intrigues émouvantes, La fille du Cardinal évoque le destin bouleversé de trois femmes : Kateri, Maguy et Myriam.Le premier tome de cette saga se déroule sur plus de vingt ans, de l’époque suffocante où les pouvoirs religieux règnent sans partage jusqu’au renouveau que représente l’Exposition universelle de Montréal en 1967. Il vous transportera au cœur de la société québécoise. À travers la vie de ces femmes courageuses, l’auteur dépeint le lent déclin de l’Église, les progrès de la médecine et la vie précaire des Amérindiens.

 

Voilà un ouvrage intéressant qui décrit une époque québécoise révolue. Heureusement.

Cette histoire tient peut-être sa source d’une tenace rumeur accordant une soi-disant paternité au cardinal Léger.

 alt

 

Née en France, Nadine Grelet a adopté le Québec en 1976. Psychothérapeute, elle a publié un essai, Le souffle de vie, et six romans chez VLB éditeur, La belle Angélique, Les chuchotements de l’espoir, les trois tomes de La fille du Cardinal et Entre toutes les femmes qui ont connu un vif succès.

 

 

Nombre de pages : 734

Prix suggéré : 18,95$

 

www.edtypo.com

 

PARTAGER
Article précédentLA FILLE DU CARDINAL TOME 1
Article suivantLa traversée des sentiments