Éléonore – Tome 1

alt
Le quartier de l’orgueil
 
Éléonore Castel et ses grandes amies vivent dans le milieu à la fois privilégié et exigeant d’Outremont et de ses collèges privés. Lorsque le monde d’Éléonore s’écroule, elle doit trouver la force de faire des choix difficiles. Allegra, quant à elle, cherche jusqu’à New York une reconnaissance qui lui coûte cher et semble lui échapper. De son côté, Yasmina poursuit sa quête de perfection loin des cercles élitistes du quartier chic montréalais.
 
Le premier tome de cette saga nous plonge dans l’univers d’Éléonore Castel, à l’âge de 15 ans. En plus de son histoire que l’on suit jusqu’à ses 25 ans environ, nous découvrons également les personnalités et la vie de ses deux meilleures amies. Au fil des pages, le lecteur est entraîné dans la vie tumultueuse de ces trois jeunes filles fortunées, qui tentent de survivre à l’adolescence, terminer leurs études, se frayer un chemin vers une carrière intéressante, tout en recherchant l’amour de leur vie. Malgré les éloignements et les divers obstacles, l’amitié entre ces trois jeunes femmes résiste et les aide mutuellement à grandir et se développer une personnalité. En plus des problèmes d’amour et d’estime de soi des adolescentes, ces personnages sont confrontés à l’anorexie, l’infidélité, les pressions sociales et la corruption.
 
Ce livre est passionnant! Pour un premier roman de Nadia Lakhdari King,  on peut dire que c’est une réussite. Comme on sait déjà que ce n’est que le premier tome d’une série, la fin de ce livre initial nous laisse un peu en suspend et nous donne aisément le goût de lire la suite des aventures de ces trois jeunes filles.
 
Ce qui est intéressant dans ce genre d’histoire, c’est d’abord la façon que nous sont présentés les personnages. Tout de suite on s’y attache. De plus, ils vivent des situations bien actuelles, que l’on croit et il y a un bon mélange de drame, de moments joyeux et de réflexion des divers personnages pour nous faire comprendre leur façon d’agir. Ainsi, en plus de s’intéresser aux trois jeunes filles, on a le goût d’aider le père d’Éléonore à s’en sortir, on sympathise avec la mère d’Allegra qui semble à court d’idées pour aider sa fille. On a même envie que Malik, le frère de Yasmina se concentre moins sur son travail et plus sur ses relations amoureuses. Bref, l’auteure a le don de l’écriture simple, efficace, et elle connait et développe bien la psychologie de ses personnages.
 
C’est donc un livre qui se laisse lire facilement et dont j’ai voulu dévorer rapidement, tellement je me suis embarqué dans leur vie aisément. Maintenant, je ne souhaite qu’une chose… avoir le tome 2 bientôt… pour connaitre la suite.
 
alt 
 
Nadia Lakhdari King est née à Montréal et a étudié le droit à l’université McGill. Après deux ans dans un grand cabinet new-yorkais, elle est partie faire le tour du monde et a atterri en Nouvelle-Zélande, où elle a rencontré l’amour de sa vie et vécu pendant huit ans. Elle est de retour à Montréal avec son mari, son fils et son premier roman.
 
360 pages
Prix : 24,95$
 
LES ÉDITIONS GOÉLETTE
http://www.editionsgoelette.com/