Seance d’essai sièges D-BOX au cinéma Beauport

alt
 
Mercredi, le 17 novembre dernier, les médias étaient invités par D-Box (compagnie québécoise de Longueuil) à vivre l’expérience de la toute dernière technologie en cinéma au cineplex Odéon à Beauport.
 
Pour l’occasion, une séance d’essai ainsi qu’un point de presse a eu lieu afin de souligner l’arrivée, le 19 novembre prochain, du système de mouvement D-Box dans un troisième et quatrième cinéma au Canada. 
 
Au total, il y a 45 cinémas dans le monde à utiliser cette technologie jusqu’à présent, et ce, depuis le 3 avril 2009, où le premier film Fast & Furious a été présenté au Mann Chinese 6 à Hollywood, en Californie. Il y a une trentaine de cinémas avec D-BOX aux États-Unis deux aux Pays-Bas, deux au Japon et 4 au Canada.
 
À Québec, nous aurons la chance d’avoir la présence d’un troisième cinéma au Québec utilisant le système D-Box. En fait, dès vendredi prochain, pour le coût de 8$ de plus à l’achat d’un billet, vous pourrez visionner le film assis sur un siège D-Box. Au Cineplex Odéon de Beauport, 32 sièges D-Box sont installés dans une seule salle. Ce système sera utilisé lors de la présentation du film de Warner Bros. Pictures, Harry Potter et les reliques de la mort : 1e partie. Suivra ensuite le 17 décembre Tron Legacy (3D) de Disney qui sera le prochain film à utiliser la technologie de mouvement D-BOX.
 
Le fonctionnement de ces sièges est révolutionnaire pour tenter d’amener dans les salles de cinéma des technologies de divertissement nouvelles et excitantes. Les sièges D-BOX MFX bougent en synchronisation avec l’action se déroulant à l’écran et transportent les cinéphiles vers un nouveau niveau de divertissement. Les cinéphiles se sentiront comme s’ils faisaient partie de l’action se déroulant à l’écran, que ce soit en volant aux côtés d’Harry Potter filant à toute allure au milieu d’une excitante partie de Quidditch ou lors d’une course à 150 km à l’heure dans une scène de « Rapides et dangereux ». Cette expérience réaliste et immersive incomparable est créée à l’aide de la technologie de mouvement avant-gardiste de D-BOX où le film est codé image par image afin de créer des effets de mouvement sur mesure, résultant en des mouvements raffinés et subtils en parfaite synchronisation avec l’action se déroulant à l’écran. D-BOX Motion CodeMC est disponible sur près de 1000 titres à ce jour.
 
alt
 
MES IMPRESSIONS
Voici mes impressions, suite à la séance d’essai d’une trentaine de minutes au Cinéma de Beauport. Durant l’essai, une scène du film Polar Express ainsi qu’une scène de Terminator ont été présentées. D’abord, le visionnement de ces scènes s’est fait avec les mouvements du D-Box, que ce soit des vibrations, des inclinaisons de gauche à droite, avant arrière, des petits soubresauts. Ensuite, les mêmes scènes ont été visionnées sans le mouvement D – Box. Évidemment, la différence était flagrante et on avait l’impression qu’il manquait quelque chose, lors du deuxième visionnement. Ensuite, nous avons eu droit à une scène d’action du film Fast and Furious qui a été le premier film à être présenté au cinéma avec cette nouvelle technologie en avril 2009.
 
Ainsi, d’après ma séance d’essai du D-Box, je suis d’avis que ces sièges plairont à une majorité de gens. Premièrement, le confort de ces sièges est génial. Ce sont des sièges rouges assez larges et plus élevés qu’à l’habitude. Devant nous, il y a beaucoup plus d’espace que pour tous les autres sièges de la salle. Ensuite, le fait de pouvoir ajuster nous-mêmes le niveau de sensation du siège est très ingénieux, car ce n’est pas tout le monde qui a les mêmes sensations et la même tolérance. En fait, il y a quatre niveaux : Stop, Low, Medium et High. Il est facile de contrôler le niveau d’intensité. Pour ma part, les niveaux Medium et High m’allaient à la perfection. Au niveau le plus élevé, je ressentais parfois la nécessité de me tenir sur les appuis-bras. Comme l’a mentionné à plusieurs reprises le président de D-Box, le but de ses sièges n’est pas de s’amuser en tant que manège, mais plutôt de faire ressentir au public ce que les acteurs ressentent. C’est une façon de représenter plus fidèlement la réalité pour donner une meilleure sensation d’immersion dans le film. Effectivement, je m’attendais à ce que ça bouge énormément et à ce que l’on ressente des sensations fortes, cependant ce n’est pas du tout l’effet que l’on ressent. J’avais réellement l’impression d’être dans le feu de l’action avec les acteurs. Or, je crois sincèrement que 8$ de plus par film en vaut la peine pour vivre cette nouvelle expérience.
 
Par la suite, lors du point de presse Monsieur Guy Marcoux vice-président Marketing et M. Claude McMaster, directeur de la compagnie, ont bien gentiment répondu aux questions des journalistes. Le détail de cette entrevue est reproduit dans la section ENTREVUES de notre site internet.
 
alt
 
Les systèmes de mouvement D-BOX ont connu un franc succès au cinéma Cineplex Odeon Queensway de Toronto et ils désirent maintenant étendre l’expérience ailleurs au Canada. C’est ainsi que Cineplex Divertissement vient de signer une entente avec D-BOX afin d’ajouter des systèmes de mouvement dans 10 salles de cinéma, au cours
des 12 prochains mois avec une option pour 10 sites additionnels aux mêmes conditions.
 
Les cinémas Banque Scotia de Montréal, Cineplex Odeon Beauport à Québec et le Cinéma Boloeil sont les trois seuls sites à offrir la technologie D-BOX dès le 19 novembre au Québec.  
 
Cinéma Banque Scotia Montréal, 977 rue Ste-Catherine Ouest, Montréal, QC
Cinéma Cineplex Odeon Beauport, 825 Clémenceau, Beauport, QC
Cinéma Cineplex Odeon Queensway, 1025 The Queensway, Toronto, ON
Cinéma Beloeil 450 Rue Serge Pépin, Beloeil, Québec 
 
 
 
 
 
 
crédit photos : Patricia Viau et D-Box
PARTAGER
Article précédentEntrevues avec les concepteurs D-BOX
Article suivantElle est d’ailleurs