Jean Vasca charme le Québec

À l’occasion du festival Y’a de la chanson dans l’air, produit par Pierre Jobin, le grand Jean Vasca, nous fait l’honneur de venir rencontrer le public du Québec pour nous interpréter son répertoire de chansons 100% francophone dans la magnifique salle intimiste de l’Intendant. C’est une chance unique de découvrir un artiste au parcours exemplaire connu dans toute la Francophonie.

Jean Vasca, artiste exceptionnel avec un parcours impressionnant où l’on retrouve 24 albums originaux, 7 recueils de poèmes, 7 grands prix du disque, les Cabarets de la mémoire, des récitals à l’Olympia ainsi que des tournées en France et à l’étranger.

Bien que chanteur, avec une voix chaude et agréable à entendre, Jean Vasca n’en demeure pas moins un poète.  C’est un magicien des mots,  il aborde des thèmes profonds, entre autres, sur la vie et  la mort. Il nous dit que les chants de révolte sont des chants d’amour. Il nous raconte la vie d’artiste avec ses hauts et ses bas, ses doutes, ses espoirs en un monde meilleur. Il nous entraîne avec sa guitare dans son monde de rêves et de réalité. Il a chanté une trentaine de chansons entrecoupé de trois très beaux poèmes. Il est seul sur scène avec sa guitare pendant une heure cinquante sans entracte. Sa voix et sa musique acoustique mettent en valeur ses textes et nous transmettent une émotion palpable. Au rappel, il nous a fait plaisir en chantant aussi une chanson de Ferrat, J’entends, j’entends, et une chanson de Ferré, La poésie fout l’camp. C’est une personne que l’on peut comparer à Léo Ferré.  Je suis certaine que vous aurez vous aussi un coup de cœur pour cet artiste.

 

Salle de spectacle L’Intendant

10, rue des Vaisseaux-du-Roi

(Face à la Gare du Palais)

Vieux-Québec (Québec) G1K 6T5

Téléphone : 418 692-6666

Sans frais : 1 888 909-6666

 

Représentation les 5-6-8-9 avril à 20h

Coût du billet : 30 $

http://chansonrebelle.com/les-chanteurs/vasca-jean.html

http://www.intendant.net/

http://www.paulettedufour.com/

 

Crédit photos : Joffrey Floyd-Doyon