L’été sauvage

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
18
L'été sauvage

Birdie Cousins s’est jetée à corps perdu dans les préparatifs du fastueux mariage de sa fille aînée Chess. Mais Birdie, qui se targue de pouvoir faire face à n’importe quelle éventualité, n’aurait jamais pu prévoir le coup de fil nocturne de Chess lui annonçant brutalement la rupture de ses fiançailles.

Ce n’est que le premier indice de ce qui sera un été de bouleversements et de révélations. Bien vite, les nouvelles empirent, précipitant Chess dans une spirale de désespoir. Birdie vole au secours de sa fille aînée, avec l’aide de sa cadette, Tate, et de sa propre sœur, India. Bientôt, les quatre femmes prennent la direction de Tuckernuck, une magnifique île au large de Nantucket. Un lieu sans téléphone, télévision ni internet, un lieu sans distraction aucune, où fuir leurs problèmes.

Mais lorsque sœurs, filles, ex-amants et vieux secrets se donnent rendez-vous sur une île coupée de tout, ce qui s’annonçait comme une retraite paisible prend une toute autre dimension. Avant la fin de l’été, des vérités tragiques seront révélées, d’anciennes amours renouées et de nouvelles idylles auront émergé.  

Ce livre contient tous les ingrédients d’un bon livre divertissant, romantique et qui procure une détente absolue. Tout d’abord, la grande majorité de l’histoire se passe sur une l’ile Tuckernuck qui se trouve à l’ouest de Nantucket,  près de Cape Cod. Sur cette ile, seulement accessible par bateau, il n’y a pas d’électricité, ni l’eau chaude et les habitants sont isolés du reste du monde. C’est paisible et l’auteur a vraiment le talent de nous présenter cet endroit comme un lieu paradisiaque. Je n’ai maintenant qu’une envie, d’aller y passer un petit bout de mon été. Je suis même allée voir sur internet pour en savoir plus sur cette région.

Ensuite, il y a plusieurs intrigues dans la vie de ces quatre principaux personnages, Birdie, sa sœur India et ses deux filles Chess et Tate. Et ces intrigues nous sont dévoilées au fil des pages, un petit peu à la fois, juste assez pour aiguiser notre curiosité. De plus, le livre est construit de manière à avoir un narrateur différent à chaque chapitre, ce qui nous permet de mieux saisir chacun des personnages et de nous y attacher aisément. Ainsi, Birdie nous raconte un peu son histoire, avec son ex-mari, ses enfants, et son nouvel amoureux, puis c’est au tour de Chess de faire un retour sur ses deux dernières années avec son fiancé, pour en arriver au point de rupture avec lui. Il y a également India qui raconte ses déboires avec son mari qui s’est suicidé il y a quelques années. Finalement, il y a Tate, qui, rendu à 30 ans, ne semble pas avoir encore découvert l’amour, mais pourrait bien voir sa vie et son cœur se faire chambouler sur cette ile magnifique. 

Il y a beaucoup d’amour dans ce livre, autant maternel que fraternel, mais surtout, il y a des triangles amoureux et des malentendus qui créent des situations inconfortables et des chicanes monumentales, pour en arriver à des réconciliations très agréables et touchantes. C’est un livre que je recommande chaleureusement en ce bel été! 

La traduction de l’anglais est très réussie et ce livre se laisse dévorer en un clin d’œil, malgré ses plus de 400 pages. On est presque déçu d’en arriver à la fin, car on ne voudrait pas quitter cette ile et ces personnages si intéressants.

 

Traduit de l’anglais par Mathilde Bouhon

Elin Hilderbrand vit à Nantucket avec son mari et ses trois enfants. Elle a grandi à Collegeville, en Pennsylvanie, et a beaucoup voyagé avant de s’installer à Nantucket – toile de fond de ses cinq derniers romans. Diplômée de l’université John Hopkins, elle possède aussi un diplôme de fiction littéraire de l’université de l’Iowa. 

Prix 29.95 $

440 pages 

http://www.hachette.qc.ca/