Le festival Percéides crée les premiers états généraux du cinéma en Gaspésie

Le festival Percéides crée les premiers états généraux du cinéma en Gaspésie
Le festival Percéides crée les premiers états généraux du cinéma en Gaspésie

Le Festival Les Percéides est très heureux d’annoncer la tenue historique des premiers États généraux du cinéma en Gaspésie qui se dérouleront les samedi 16 et dimanche 17 juin prochains au centre d’interprétation de la faune de Percé, site officiel du festival. Cette rencontre exceptionnelle constitue une invitation aux acteurs de terrain de l’action culturelle, invités à venir débattre et échanger à partir d’un état des lieux de l’action cinématographique en région afin de définir ensemble une véritable « charte » de l’action culturelle cinématographique en Gaspésie.

VALORISER ET FAIRE RECONNAÎTRE LE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL LIÉ AU 7e ART EN GASPÉSIE ET EN RÉGION

 L’objectif des états généraux est de témoigner des pratiques de terrain, (état des lieux), de définir les enjeux principaux afin de pouvoir dégager les lignes stratégiques d’une action structurante pour le développement du cinéma en Gaspésie. Parmi les thématiques qui seront abordées nous allons privilégier l’éducation à l’image auprès des groupes scolaires de la région, le réseautage et la mise en place d’ateliers de formation plus larges pour la relève en Gaspésie. Le cinema itinérant en Gaspésie, le cinéma des régions et la création d’une «Commission du film de la Gaspésie » sont également des actions dont nous désirons discuter.  Le Festival Les Percéides souhaite fédérer l’ensemble des actions cinématographiques en Gaspésie afin de pouvoir interpeler les responsables professionnels et politiques sur ces questions.

Les Etats généraux seront animés par Carl Leblanc, cinéaste originaire de Nouvelle (Baie-des-Chaleurs) en Gaspésie, qui agira également à titre de modérateur. Carl Leblanc a réalisé dernièrement le très touchant documentaire le coeur d’auschwitz (Québec, 2010), présenté dans plusieurs festivals ici et à l’international, dont tout récemment au Musée d’art Moderne de New York (MOMA). Carl Leblanc prononcera également la conférence d’ouverture intitulée « Cinéma et appartenance ».

CONFÉRENCIERS/INTERVENTIONS/ÉCHANGES

Parmi les conférenciers confirmés mentionnons :

 Jean-Marie Fallu, historien et muséologue bien connu en Gaspésie, président de l’organisme PATRIMOINE 1534, directeur d’un cabinet-conseil en muséologie, patrimoine et tourisme, en plus d’être rédacteur pour le magazine Gaspésie. Il nous parlera de l’histoire du cinéma en Gaspésie : « Aller aux vues et faire des vues en Gaspésie ».

Vic Pelletier, producteur, pionnier et fondateur du groupe PVP de Matane, bien connu dans la région pour ses multiples productions cinématographiques et télévisuelles. Il prépare actuellement le tournage du film La maison du pêcheur est prévue à Percé en août 2012.

 Alexandra Guité, cinéaste originaire de Percé, nous entretiendra de son nouveau film documentaire; Tête forte, un film à caractère social et économique qui sera entièrement tourné en Gaspésie l’an prochain.

 Paul Warren, essayiste, critique de cinéma et professeur de cinéma rattaché à l’Université Laval de Québec, prononcera une conférence très attendue intitulée : « Le territoire à l’écran ! »

CINÉMA DES RÉGIONS : TABLE RONDE

Herménégilde Chiasson, cinéaste, est poète, auteur dramatique, artiste, éditeur et ancien lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick. Il viendra nous entretenir de la situation contemporaine du cinéma en Acadie. C’est l’un des plus fervents défenseurs de la culture et des arts au Canada.

Jacques Matte, fondateur et directeur du Festival international de cinéma en Abitibi-Témiscamingue abordera la question du cinéma des régions.

 Sébastien Pilote, jeune cinéaste au talent prometteur et réalisateur du long métrage, Le vendeur, Québec, 2011), film entièrement tourné au Saguenay qui a connu un succès international à travers plusieurs festivals importants. Il nous parlera de la réalité d’un tournage en région.

Johanne Fournier, cineaste documentaire qui a oturné plusiurs films dans le Bas-St-Laurent et qui a réalisé à Matane le documentaire très poétique : Le temps que prennent les bateaux (Québec, 2011).

 Jean-François Aubé, cinéaste, producteur et scénariste de Gaspé dont le plus récent court métrage Des bruits de fourchettes a remporté le prix du Meilleur film gaspésien lors du Festival Les Percéides, en août 2011.

Éli Laliberté, scénariste, directeur photo, caméraman, réalisateur et producteur de la Baie-des-Chaleurs. Il prépare actuellement son prochain film qui sera entièrement tourné en Gaspésie. Comme réalisateur et caméraman, il a participé à des séries d’envergure autour du monde, renommées pour leur qualité, telle que la coproduction France-Québec, « Les Artisans du changement ».

Claude Fortin, directeur du centre de production et diffusion en cinéma; PARALOEIL de Rimouski qui nous entretiendra du modèle érouvé d’une cooperative cinématographique en region.

Gaspésie : un décor en cinémascope! Plusieurs jeunes cinéastes talentueux originaires de la Gaspésie:

 Jean-Guillaume Bastien d’Amqui. Son dernier film Les dimanches tourné entièrement dans la vallée de la Matapédia a été présenté en sélection officielle au Festival de film de Toronto l’automne dernier et en sélection officielle au festival du film de Lisbonne au Portugal, en avril 2012 ;

 Jean-François Caissy, originaire du village de St-Omer en Gaspésie, réalisateur du documentaire tourné à Carleton-sur-mer, La belle Visite (Québec, 2011), sélectionné  au festival du film de Berlin en février 2011 ;

 Éric Proulx, producteur et fondateur du centre multimédia La Semelle Verte à Maria, et très actif en Gaspésie dans la production de courts métrages et de projets éducatifs cinématographiques auprès des jeunes.

SCÉNARISER L’AVENIR

Des recommandations et un mémoire seront rédigés afin de valoriser et faire reconnaître le développement professionnel lié au 7e art en Gaspésie. « Bienvenue aux participants (es) et aux éclaireurs. Ensemble écrivons une nouvelle page de l’histoire du cinéma en région. » a déclaré François Cormier instigateur de l’événement.

Les inscriptions sont ouvertes, le nombre de places est limité et les participants peuvent s’inscrire dès aujourd’hui sur le site internet : www.perceides.ca/cinemagaspesie

Les États généraux du cinéma en Gaspésie:

Frais d’inscription pour les deux jours : $ 75.00 (général), $ 50.00 (étudiant).

Pour renseignements supplémentaires : www.perceides.ca

PARTAGER
Article précédentL’Astral aux couleurs d’Amylie!
Article suivantDemain à Mixmania3