2 expositions estivales à l’affiche au Musée des beaux-arts de Sherbrooke.

Jean-François Bouchard. Stéphanie, 2009, impression jet d’encre Ultrachrome sur papier photo satiné
Jean-François Bouchard. Stéphanie, 2009, impression jet d’encre Ultrachrome sur papier photo satiné

Cet été, osez le Musée! Les réactions des visiteurs face aux expositions en cours sont particulièrement intéressantes cet été. En voici un bref résumé

Du 9 juin au 30 septembre : Où le regard se perd  de la peintre Éloïse Brodeur

Le troupeau d’Holstein, peint par Éloïse Brodeur, est très populaire auprès des visiteurs, tous âges confondus. Ces toiles de grandes dimensions, qui donnent à voir des vaches debout, couchées, seules ou avec d’autres, impressionnent à la fois par leur réalisme et leur simplicité. Chez les enfants, ce sont la dimension et la familiarité du sujet qui plaisent. Chez les adultes, les toiles font remonter à la surface un tas de souvenirs d’enfance où les visites à la ferme étaient plus fréquentes qu’aujourd’hui et les vaches, plus visibles dans les champs. À noter que c’est Abraham ci-dessous qui a l’honneur d’orner la page couverture des Détours de l’été 2012, publié par le magazine Vie des Arts et encarté dans l’édition Été 2012 du magazine.

Éloïse Brodeur. Abraham, 2011, acrylique sur toile

Du 16 juin au 14 octobre : Still life du photographe Jean-François Bouchard

Jean-François Bouchard s’intéresse aux mondes parallèles qui nous entourent et qui sont mus par des gens que les nouveaux moyens de communication sortent de leur marginalité en créant des tissus sociaux étroits. Dans ce cadre, Still Life explore les relations étonnantes que des individus entretiennent, au-delà de la sexualité, avec des poupées érotiques d’un réalisme vibrant. Les images en couleur présentent des portraits de très grands formats de ces êtres de latex et sont ponctuées de citations tirées du discours de leurs propriétaires. L’exposition ne laisse personne indifférent si l’on en juge par les commentaires laissé par les visiteurs :   fantastique, choquant, perturbant, troublant, déroutant, un univers qui m’était totalement inconnu, je n’ai jamais rien vu de tel, merci d’oser !  Et vous, qu’en dites-vous ?

Jean-François Bouchard. Stéphanie, 2009, impression jet d’encre Ultrachrome sur papier photo satiné

 www.mbas.qc.ca