La Bronze a de bonnes nouvelles

La Bronze, Nadia Essadiqi, a reçu le prix du jury du Meilleur Compositeur
La Bronze, Nadia Essadiqi, a reçu le prix du jury du Meilleur Compositeur

La partie féminine du trio La Bronze, Nadia Essadiqi, a reçu le prix du jury du Meilleur Compositeur lors de la 30e édition du Festival en chanson de Petite-Vallée. Désarmante tant par son écriture, sa voix ouatée que par sa présence scénique, ce prix donne un second souffle à ce premier mini album pop-rock aux couleurs trip-hop, paru en février dernier.

La Bronze c’est un Big Bang romance avec Nadia, artiste multidisciplinaire (comédienne, percussionniste, chanteuse, journaliste et danseuse), Jean-François De Bellefeuille au piano et Franklyn alias Funk Lion à la guitare. «Il y a 1 an et demi, ç’a a explosé, mais en beau et longtemps, comme un bouquet final à l’International des feux d’artifices, une petite mort» explique la jeune femme à la chevelure en bataille.

L’instant de six chansons, on s’abandonne au trio qui non seulement nous raconte des histoires, mais nous inclut dans celles-ci. Immortalisant le moment sur la pellicule de ce EP homonyme aux sonorités troublantes, quasi cinématographique, aux délires fantasques qui donne envie de tout comme une clé qui ouvre la porte vers un prochain album. Entre un clavier mi-électro, mi-classique et une guitare très rock, des textes concis et métaphoriques on retrouve un son équilibré et riche, déchirant et enivrant.
  • Vortex, chanson rock aux accents blues qui raconte l’histoire d’une rencontre pure, lorsque tout s’efface autour pour ne laisser place qu’aux corps dans un vortex. «Un vortex autour de nous, une baignade dans le flou. Dans tes paumes de sel je suis redevenue pucelle.»
  • La course nue dans les prés, plus pop empreinte de liberté, de joie confettis sans lendemain: «Et la pouliche volante au ralenti».
  • On se gruge, pop-rock un peu sombre, rhodes et drum électro : «Une fente dans la plénitude, insouciante et un peu prude, on se gruge»
  • Tes cheveux de feu, pop-épique, piano classique et poing victorieux en l’air : «Tu bouillonnes de beau malgré tes joues brûlées, les orbites pleines d’eau je joue à tes côtés. Tes cheveux de feu me fouettent l’instant.»
  • Sur les aurores, piano-voix, un rêve, oser faire ce que tu sais que tu dois faire quand tu fermes les paupières «Cours sur les aurores, enfile le cerf, élance ton corps et fixe fier»
  • La course nue (remix), plus électro de JP Villemure, basse et drum machine!
Sachant aussi bien s’entourer que créer, ils ont choisi Parce que Film (Mika, Metric, Ariane Mofatt, Ines Talbi, Galaxie, Lisa Leblanc, etc.) et Mathieu Cyr pour réaliserVortex, premier vidéoclip qui sortira vers la fin août, ainsi que SPG à la direction photo.

Bêtes de scène urbaines dans un univers de forêt enchantée, en spectacle ils sont accompagnés de deux tumultueuses danseuses. Pour les voir en action, on vous donne leur itinéraire :

31 juillet – Quai des Brumes (avec Ines Talbi), Montréal
7 août – Sea Shack, Ste-Anne-des-Monts
9 août – Griffon Aventure, Anse au Griffon
13 août – Cime Aventure, Bonaventure
16 août – Le Naufrageur, Carleton-sur-mer
17 août – Auberge de jeunesse Tadoussac, Tadoussac
19 août – Mascara & Popcorn, Loft 24 Mont-Royal Ouest app.207, Montréal

«La Bronze t’aime déjà. Suis-nous ailleurs, ça brille.»

crédit photo: SPG