Les soeurs du Cap

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
27
Les soeurs du Cap
Les soeurs du Cap

Louise Portal, la comédienne, mais aussi l’auteure prolifique, vient de publier son 13e roman, et la fin de sa trilogie gaspésienne, débutée en 2002 avec le roman Cap-au-Renard, suivi de la Promeneuse du Cap en 2010 et avec aujourd’hui Les sœurs du Cap.

Elles se prénomment Marie-Fièvre et Marée-Douce. Enfin, c’est ainsi que Murielle, la promeneuse du Cap, nomme ces jeunes naufragées de la vie lorsqu’elle et son amoureux font leur découverte parmi les roseaux et les joncs de L’Anse-Pleureuse.  Soeurs d’itinérance, sauvageonnes déjà malmenées par d’existentielles tempêtes, les filles rappellent à Murielle ce qu’elle a déjà été, une fugitive de la vie, et le trésor qu’elle a déjà eu, deux enfants tragiquement perdus. C’est ainsi que la mystérieuse promeneuse les prendra sous son aile au gîte de Cap-au-Renard où elle s’est installée, tentant à travers elles de faire la paix avec les fantômes de son passé. Or le danger rôde. Il prend la forme d’un prophète de la fin des temps régnant sur son harem dans les hauteurs du village. Il aura tôt fait de repérer ces âmes nouvellement débarquées sur son territoire, fragiles et vulnérables…

Précis, concis, mais également poétique, humain et émouvant, voilà comment je décrirais la plume de Louise Portal dans ce dernier volume de sa trilogie. Pas besoin d’avoir lu les autres livres pour bien comprendre l’histoire. Toutes les informations nécessaires sont amenées pour bien nous situer.

Ces romans situés à Cap-aux-Renard, sont une belle carte de visite pour cette région de la Haute-Gaspésie, qui est sans contredit un personnage central de cette trilogie. Personnellement, chacune de ces lectures (car j’ai lu les livres précédents), me donne le goût d’aller passer une semaine ou deux dans cette région. Les paysages semblent beaux, les gens accueillants, le bord de la mer apaisant, bref, toutes les qualités pour aller s’y reposer ou s’y ressourcer dans la nature. Je ne suis pas surprise de savoir que Louise Portal est tombée en amour avec cette région et qu’elle y habite 4 fois l’an. Elle nous transmet son amour pour cette région et sa passion pour la vie, les gens, la beauté de la nature.

Voici un extrait du livre pour vous donner une idée de sa belle plume poétique simple et efficace. «Les effluves de la mer proche avaient eu vite fait de piquer leur curiosité et de les amener jusqu’à la promenade qui longe le fleuve. Elles y avaient découvert l’enchantement! La nuit balayée par un vent tiède les portait dans une sorte d’ensorcellement. Ça sentait bon, la lune ouvrait son œil phosphorescent sur le paysage marin d’où montait une musique étrange… »

Je mets quiconque au défi de commencer la lecture de ce livre et de ne pas vouloir le terminer dans la même journée!

Dès les premières pages, le lecteur est happé par l’histoire de ces deux jeunes filles en cavale et on espère un dénouement heureux pour elles et pour Murielle et Jocelyn qui les accueillent et tenteront de leur faire oublier leurs blessures et déceptions du passé.

Avec intrigues captivantes par moment, réflexions touchantes et prenantes en d’autres instants et révélations surprenantes à l’occasion, ce livre ne déçoit aucunement… sauf qu’on en aurait peut-être voulu plus encore!

 

Louise Portal
Louise Portal

L’actrice s’est confirmée comme écrivaine depuis L’Enchantée, son premier roman paru en 2001, et surtout Cap-au-Renard, en 2002, dont le second volet est paru en 2010 sous le titre La Promeneuse du Cap. Elle a aussi publié L’Actrice (2004), Les Mots de mon père (2005), L’Angélus de mon voisin sonne l’heure de l’amour (2007) et Souvenirs d’amour (2009). L’auteure a aussi signé plusieurs albums jeunesse.

145 pages

Prix 14.95$

Éditions Hurtubise Inc.

http://www.editionshurtubise.com

http://louiseportal.com/