Tapis rouge du Gala de l’ADISQ 2013

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
200
Marie-Mai dans une robe courte et scintillante
Marie-Mai dans une robe courte et scintillante

Au tapis rouge du gala de l’ADISQ, les artistes québécois en nomination défilent dans leurs plus belles parures.

Ce qui reste remarquable avec un tapis rouge comme celui du gala de l’ADISQ, c’est qu’on y retrouve autant des griffes internationales que des designers locaux québécois. La joie y régnait. Le sourire des sœurs Boulay, l’enthousiasme de Marc Dupré, l’assurance d’un Pierre Lapointe en veston Neil Barrett, sont tous des éléments qui ont contribué à rendre le tapis étincelant de nouveaux visages et d’anciens.

Le premier couple arrivé était celui de Jean-Pierre Ferland et Julie-Anne Saumur. À 79 ans, le célèbre compositeur-interprète songe à un 4e mariage. L’incorruptible amoureux a par contre refusé de confirmer s’il allait se tenir effectivement en 2014. Si sa santé et ses projets ne l’occupent pas trop, il s’engage pour une autre aventure personnelle. L’ex-juge de la populaire émission La Voix a raconté qu’il garde tout son temps pour terminer son projet de comédie musicale La Mystérieuse Madame Simpson qui devrait être en salle en 2014. Jean-Pierre Ferland est présent au Gala « pour remettre un Félix honorifique à mon ami de toujours Guy Latraverse qui a été très important pour le showbiz ».

Suivant de près, Florence K dans une sobre robe Chanel, seule, le sourire aux lèvres, nous parle avec passion de son dernier album I’m Leaving you qui est l’écho de sa récente rupture amoureuse. Cet album disponible depuis le 8 octobre forme un pont entre Montréal et Los Angeles. « La chaleur de la Californie se retrouve dans mon dernier album », explique-t-elle.

Il n’y a pas de tapis rouge plus intime et authentique que celui de l’ADISQ. L’esprit glamour règne peut-être à celui d’Hollywood, mais celui de la Place des Arts qui fête ses 50 ans cette année n’a rien à envier aux autres. Les artistes d’ici restent près du public. Tout amateur de musique peut sans difficulté remercier les artistes ou les féliciter lors du gala. Le très long tapis rouge de cette année se déroulait à l’extérieur d’une Place des Arts illuminée.

Pierre Lapointe en complet Neil Barrett
Pierre Lapointe en complet Neil Barrett

 En général, le noir et le blanc demeuraient les tons dominants. Il y avait autant des robes BCBG que de magnifiques robes de la collection Mellissa Nepton. Chose curieuse, Lisa LeBlanc était vêtue d’un haut en cuir brun et d’un bas en noir provenant de la friperie N’importe quoi de Val-David.

La robe chic et scintillante de Marie-Mai a soulevé des commentaires de certains internautes qui faisaient remarquer que lorsque tu dois tenir ta robe afin de monter des marches d’escalier, c’est probablement le signe que la robe est peut-être trop courte. Ce qui ne l’a pas empêché de gagner deux Félix.

Deux hommes distinguables du lot, Louis-Jean Cormier et Pierre Lapointe affichent leurs couleurs : le premier vêtu d’un complet Zara Hommes et d’une jeune barbe, le deuxième distingué et original dans son veston signé Neil Barrett.

Des personnalités politiques ont également défilé tel Daniel Paillé, chef du Bloc Québécois, Maka Kotto, ministre québécois de la Culture et des Communications.

Pour plus de photo du tapis rouge : http://www.flickr.com/photos/infoculturephotos/sets/72157637035513356/

Crédi Photo : Véronyc Vachon

Marc Dupré et sa femme Anne-Marie Angelil
Marc Dupré et sa femme Anne-Marie Angelil

 

 

 

 

 

 

 

 

Louis-Jean Cormier et sa femme
Louis-Jean Cormier et sa femme