L’aventurière des causes perdues de Marie Potvin

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
51

 

MARIE POTVIN – L’aventurière des causes perdues
MARIE POTVIN – L’aventurière des causes perdues

Évangéline Labelle-Fontaine est folle. Oui, follement amoureuse de son beau Gabriel, si charmeur et indomptable. Il est l’homme de sa vie, son étoile au firmament. Et même si les autres le détestent dès qu’il entreprend ses projets audacieux, elle croit en leur amour inconditionnel. La chanson ne le raconte-t-elle pas ? Évangéline et Gabriel, c’est jusqu’au dernier souffle ! Voilà pourquoi elle est prête à tout pour le reconquérir après leur rupture, même à monter clandestinement dans la roulotte de l’imposant Simon Duval pour le suivre à plus de mille cent quinze kilomètres jusqu’à Havre-Saint-Pierre. Mais en plein coeur de cette région isolée, les révélations se multiplient et mettent en péril les rêves d’Évangéline. Qui est vraiment Gabriel ? Et pourquoi le sombre Simon veille-t-il sur elle au lieu de la laisser sur le bord de la route comme elle l’aurait mérité ?  

Ayant découvert cette auteure (Marie Potvin) tout récemment, lors de la sortie papier du premier tome d’une trilogie romantique Les héros, ça s’trompe jamais, dont le tome 2 sortira à l’hiver 2014 et le tome 3 sera prêt pour l’automne 2014, je me suis laissée tenter de lire cet autre roman de Marie Potvin qui vient tout juste de sortir en librairie L’aventurière des causes perdues. 

Ce livre est quelque peu inspiré et basé sur l’héroïne fictive Évangéline  du poème d’Henry Wadsworth Longfellow écrit en 1947 et qui raconte l’histoire d’amour entre Évangéline et son amoureux Gabriel. Lors de la déportation des Acadiens, Évangéline perd son Gabriel et le retrouve éventuellement au seuil de la mort et n’a que le temps de lui faire un baiser long comme la vie.

 Bien que ce livre est sûrement destiné aux incurables romantiques, je dois dire qu’il est difficile de catégoriser ce livre, comme seulement un roman de «chicklit », car il est bien plus que cela.

Ce roman se sépare aisément en trois styles distincts… Le premier tiers du livre c’est de la «chicklit» pure, avec romance, triangle amoureux et peine d’amour. Le deuxième tiers du livre c’est l’intrigue, le questionnement sur la présence de nouveaux personnages suspects et sur des évènements inexpliqués. Et le troisième tiers du livre c’est une chasse à l’homme, des moments d’actions, des rebondissements, un roman policier qui s’installe et laisse prévoir des tragédies… pour se terminer comme de la bonne «chicklit»… et ils vécurent heureux…mais qui au juste vécurent heureux ?

Voici comment je peux résumer mon expérience de lecture de ce roman divertissant que je n’ai pu mettre de côté, rendu à la centième page. J’étais accrochée. 

Je dois dire qu’il y a aussi une bonne dose d’humour dans cette histoire, mélangé à cela des intrigues, de l’action, du suspens, et une histoire d’amour qui défie tout ! Avec des thèmes comme l’amour, l’amitié, l’espoir, le courage et la confiance, on ne peut que s’attacher à Évangéline, et bien qu’elle soit mélangée dans sa tête et ne semble pas savoir ce qu’elle veut, on ne peut pas lui en vouloir et on comprend son ambivalence et ses réticences.

Marie Potvin a une plume facile à lire, qui met l’accent sur les dialogues et l’action, et cela coule toujours très bien. Elle joue bien avec les sentiments, surtout la mince ligne entre l’amour et la haine qui peut nous rendre ambivalents. Et, par-dessus tout, elle crée des personnages très attachants, qui, malgré leurs défauts et leurs mauvaises actions parfois, ne sont jamais complètement mauvais. Il y a du bon dans chacun d’eux, ce qui fait qu’on s’y attache et qu’on pardonne les écarts de conduite. Et surtout, ses personnages masculins qui sont toujours, beaux, grands, forts et irrésistibles… Qui pourrait s’empêcher de craquer pour eux ? Donc, on peut dire que ce suspens romantique aux allures de polars est un divertissement complet, où l’on passe par toute une gamme d’émotions et dont la fin nous charmera, tout comme ses personnages! 

Marie Potvin
Marie Potvin

Originaire de Vaudreuil, Marie Potvin a jusqu’ici publié ses romans en format numérique. Parus depuis 2011 et tous de véritables succès, ils lui ont permis de développer une large communauté de lectrices fidèles. Sa série Les héros, ça s’trompe jamais a d’ailleurs été considérée comme l’un des meilleurs livres de 2012 par Kobo, en plus de se retrouver dans les sommets des palmarès de ventes numériques de Bookeen store et dans le « Top livres français » d’Archambault. 

En mars 2013, elle s’est lancée dans l’édition papier en regroupant trois de ses romans numériques dans un même livre : Il était une fois… Manon, Suzie, Flavie. Puis, a eu lieu, la sortie papier du premier tome de la trilogie romantique Les héros, ça s’trompe jamais, dont le tome 2 sortira à l’hiver 2014 et le tome 3 sera prêt pour l’automne 2014. Forte de ces succès, elle nous fait maintenant cadeau de sa vision romanesque du plus célèbre couple acadien. 

Pour connaître les activités professionnelles de l’auteure, visitez son site web au www.mariepotvin.com. Vous pouvez également la suivre via Facebook ou sur Twitter @Marie_Potvin. 

Prix :  24.95$

Nombre de pages : 345 pages 

Les éditions Goélette

http://www.editionsgoelette.com 

Pour ceux qui voudraient rencontrer Marie Potvin et lui faire dédicacer son livre, le Salon du livre de Montréal se tiendra du 20 au 25 novembre 2013, à la Place Bonaventure. 

Allez au stand # 513  pour rencontrer : 

MARIE POTVIN – L’aventurière des causes perdues 

Vendredi : 13 h à 15 h et 16 h à 17 h 30

Samedi : 10 h 30 à 11 h 30, 13 h à 14 h, 14 h 30 à 15 h 30 et 16 h 30 à 19 h

Dimanche : 10 h 30 à 14 h 30

Pour plus d’informations, visitez : www.salondulivredemontreal.com