Sébastien Lafleur présente l’extrait «À dos de dragon»

Sébastien Lafleur
Sébastien Lafleur

C’est avec beaucoup d’énervement et de feu dans l’haleine que Sébastien Lafleur présente son plus récent extrait, «À dos de dragon».

Clôturant le maxi Le Minisoufflé lancé à la fin de l’été dernier, cette chanson relate une expérience vécue et peut-être mal souvenue de l’auteur-compositeur originaire de la République de Montréal-Nord. Dans une forêt du Japon, il se perd et se fait kidnapper par une photographe dérangée. Il sera séquestré et souvent mis à nu, devra parader devant appareils et flashes dans un cabanon isolé, mal chauffé et bien gardé par le dragon de Madame. Servira-t-il de sujet de calendriers?Ont participé à l’enregistrement de l’extrait, Sébastien Lafleur, Navet Confit, Jean-Philippe Thibault et Thorwald Jørgensen (Pays Bas), l’un des meilleurs joueurs de thérémine de la planète.

Comme pour «Parfum de Ferme», Philippe Blain a réalisé le vidéoclip d’«À dos de dragon». C’est une manifestation psychédélique et cauchemardesque, un trop-plein de pulsions en noir et blanc concrétisé par un collage soigné de vieux classiques du cinéma nipon d’avant-guerre. Parfois l’image illustrant les mots, parfois illustrant l’émotion sous-jacente.

Suivez Sébastien Lafleur sur facebook
photo: courtoisie