Loreena McKennitt couronnera trente ans de carrière le 4 mars 2014

Loreena McKennitt
Loreena McKennitt

Comptabilisant plus de 14 millions d’exemplaires vendus à travers le monde, deux prix Juno et deux mises en nomination pour des prix GRAMMY, Loreena McKennitt s’apprête à couronner trente ans de carrière pionnière au cours desquelles elle s’est distinguée en mêlant savamment musiques du monde et influences celtiques.

Sa nouvelle parution distribuée par Universal Music Canada, The Journey So Far-The Best of Loreena McKennitt, met en exergue le prodigieux parcours musical de l’artiste. À paraître le 4 mars sur son étiquette Quinlan Road, l’édition intégrale est disponible en format CD, numérique et vinyle, alors que l’édition de luxe comprend en supplément, un second disque intitulé A Midsummer Night’s Tour. Ce deuxième disque propose les meilleures performances livrées lors de son concert tenu en juillet 2012 à la Zitadelle de Mayence, en Allemagne, rajoutant ainsi une brève escale dans la ville où fut enregistré l’album Troubadours on the Rhine, mis en lice pour un prix Grammy en 2013.

« Quand je contemple la route que j’ai parcourue, je redécouvre les gens que j’ai rencontrés, les endroits et les expériences ayant inspiré ma musique, et même les lieux où nous avons composé ou enregistré les albums, et je reste éblouie devant les souvenirs de cette grande et merveilleuse aventure », dit Loreena. « Je comprends que beaucoup attendent impatiemment la parution d’un album proposant de nouvelles compositions et je me réjouis d’annoncer que les recherches sur ce prochain album sont bel et bien amorcées. En attendant, nous avons appris que pour une raison ou pour une autre, mon catalogue d’albums n’avait jamais été intégralement mis en vente dans certains coins du monde. Ce trentième anniversaire est donc l’occasion de présenter à ces publics une sélection des plus beaux morceaux de mon répertoire. »

Cette artiste indépendante qui a commencé sa carrière en jouant sur les places publiques de Toronto et de Vancouver a fait bande à part dans l’industrie du disque en créant Quinlan Road, sa propre maison de disques et d’édition. Elle a enregistré ses albums dans des lieux aussi divers que variés-y compris une grange dans le sud de l’Ontario, un monastère de bénédictins en Irlande et les studios Real World de Peter Gabriel en Angleterre où quatre de ses albums ont été enregistrés.

Son catalogue comptabilise sept albums studio, trois albums du temps des Fêtes et un DVD filmé en concert à l’Alhambra de Grenade, en Espagne. Loreena a récolté une certification double platine pour son album The Book of Secretsenregistré en 1997, ainsi que pour « The Mummers’ Dance », la chanson tube fusion de l’album.

De la Chine et de la Mongolie jusqu’en Turquie et en Sibérie, les nombreux voyages de Loreena sur la trace des peuples celtes ont donné forme à son unique sonorité celtique éclectique, laquelle fusionne influences orientales, arabisantes et celtiques avec ses paroles ou alors des extraits de textes écrits par de grands poètes tels Shakespeare, W.B. Yeats et Alfred Lord Tennyson.

Dans The Journey So Far-The Best of Loreena McKennitt, Loreena nous propose sa sélection toute personnelle de douze de ses chansons les plus populaires, laquelle inclut « The Mummers’ Dance », « Bonny Portmore », une chanson irlandaise traditionnelle qu’on retrouve sur la bande sonore du long-métrage hollywoodien Highlander III-The Sorcerer, et « Dante’s Prayer », une chanson qui lui a mérité une mention dans le roman best-seller, Inferno, écrit par l’auteur à succès Dan Brown. L’album comprend également la chanson « The Mystic’s Dream », laquelle est largement jouée dans la bande sonore de la très célèbre minisérie saluée par la critique, The Mists of Avalon, mettant en vedette l’actrice Anjelica Huston.

Loreena a donné des concerts dans les plus grandes salles de concert au monde, y compris de nombreuses scènes à caractère historique et patrimonial. Elle a également joué pour des dignitaires tels que Sa Majesté, la reine Elizabeth II

En plus de jouir d’une reconnaissance critique et publique pour ses réalisations exceptionnelles en tant qu’artiste, Loreena a été récompensée pour ses nombreuses et remarquables actions philanthropiques. Elle a fondé, en 1998, le Fonds commémoratif Cook-Rees pour le sauvetage et la sécurité nautique. Quelques années plus tard, elle est intervenue pour qu’un établissement scolaire de style néogothique datant de 1929 soit réhabilité en un organisme de bienfaisance portant le nom de Falstaff Family Centre dans sa ville natale de Stratford, en Ontario. L’établissement est ainsi devenu un centre communautaire dont la mission est de fournir des services aux enfants et aux familles.

En 2004, Loreena a été décorée de l’Ordre du Canada et en 2013, elle a obtenu le grade de Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres de la République française. Elle a aussi été nommée colonelle honoraire de l’Aviation royale canadienne en 2006. En tant que défenseur du droit au respect de la vie privée, elle a obtenu gain de cause dans le cadre d’un jugement historique rendu au Royaume-Uni. Au cours de sa carrière, elle a également reçu quatre doctorats honorifiques en reconnaissance de ses initiatives civiques

photo: courtoisie.