Arcade Fire et Jimmy Hunt dominent l’Autre Gala de l’ADISQ 2014

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
41
Les Denis Drolet © photo: M. Tala
Les Denis Drolet © photo: M. Tala

Le mercredi le 22 octobre  2014, l’ADISQ a récompensé de nombreux artistes, producteurs et professionnels de l’industrie de la musique. 47 trophées Félix ont été remis à ceux et celles qui donnent vie à la chanson, à la musique et à l’humour d’ici.

C’était le cas d’Arcade Fire, qui s’est pourtant démarqué, en remportant deux trophées ainsi qu’un prix remis plus tôt dans la soirée, lors du Gala de l’Industrie

Par la suite, l’Autre Gala de l’ADISQ animé par Les Denis Drolet s’est déroulé à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des arts. Cette remise de 24 Félix artistique a été ponctuée de prestations musicales de Radio Radio, Jimmy Hunt, Les soeurs Boulay, Philippe B et Alexandre Désilets avec la participation spéciale de Philémon Cimon et Martin Lizotte. L’émission l’Autre Gala de l’ADISQ réalisé par Pierre Séguin, a été diffusée à Musique Plus et MusiMax.

Les Denis Drolet connu pour leurs costumes bruns, ont fait une entrée remarquée en habits blancs pour reprendre leurs habitudes vestimentaires pour la suite de l’Autre Gala. Ils se sont démarqués par leurs blagues acerbes et drôles. Le moment le plus cocasse s’est déroulé lors de la remise du Félix du meilleur album jeunesse. Le duo était déguisé en personnages pour enfants, mais ont fini par se battre sur la scène. Les Denis Drolet, qui assuraient l’animation du Gala ont été fidèles à eux-mêmes, complètement fous et déjantés. Les deux complices sont arrivés sur scène en Segway, avant de s’embrasser sur la bouche.

Daniel Clarke Bouchard © photo M. Tala
Daniel Clarke Bouchard © photo M. Tala

Le jeune pianiste Daniel Clarke Bouchard a également reçu son tout premier Félix pour son album «Scènes d’enfants». La jeune vedette du classique de 14 ans, dont le passage à l’émission d’Ellen Degeneres en avril dernier a été remarqué,

Martin Léon a représenté les 11 interprètes de La symphonie rapaillée qui a remporté le Félix de l’album de l’année – réinterprétation.

Michel Tremblay était ému !

Michel Tremblay s’est dit très touché de recevoir ses tout premiers Félix en carrière. L’auteur a reçu un prix pour ses textes dans la catégorie «Album de l’année – classique/vocal» avec ses comparses Marie-Nicole Lemieux et André Gagnon pour l’album «Lettres de Madame Roy à sa fille Gabrielle» ainsi que son pour son travail d’auteur sur «Le Chant de Sainte Carmen de la Main» qui a été sacré «Album de l’année – Bande sonore originale».

La remise du prix de l’«Album de l’année – country» à George Hamel qui est décédé au début de l’année, s’est également avéré un moment plus émotif.

Notons que cette année, le Prix Étoiles Stingray, accompagné d’une bourse de 5 000$, a été remis à   MIsteur Valaire pour l’album Bellevue, gagnant de la catégorie « Album de l’année -Musique électronique ».

Les gagnants du  Gala de l’Industrie

Agence de spectacles de l’année: Concertium

Anthologie de l’année: En bref, Luc De Larochellière

Arrangeur de l’année: Arcade Fire pour Reflekktor

Artiste de la francophone  s’étant le plus illustré au Québec:  Stromae

Concepteur d’éclairage de l’année: Félix Desrochers pour Patrick Watson Symphonique

Diffuseur de spectacle de l’année: Corporation du Théâtre l’Étoile de Brossard

Émission de télévision de l’année-Humour: Les beaux malaises – La notoriété

Émission de télévision de l’année-Musique: La Voix produite par Productions J

Équipe de promotion de l’année: Torpille Promo Radio

Équipe de promotion Web de l’année: Bonsound

Équipe de relations de presse de l’année: Roy & Turner Communications

Évènement de l’année: Coup de coeur francophone

Maison de disque de l’année: Dare To Care Records

Maison de gérance de l’année: Bonsound

Metteur en scène de l’année: Patrick Watson pour Patrick Wation Symphonique

Pochette d’album de l’année: Bonsound Omithologie, la nuit, Philippe B.

Production de disques de l’année: Audiogram

Production de spectacles de l’année: Bonsound

Salle de spectacle de l’année: Salle Desjardins- Théâtre du Vieux-Terrebonne

Réalisateur de disque de l’année: Marc Pérusse, Serge Fiori pour Serge Fiori

Scripteur de spectacle de l’année: Michel Rivard pour Roi de rien

Les gagnants de l’Autre Gala de l’ADISQ

Vidéoclip de l’année : Louis-Jean Cormier pour la chanson Bull’s eye
Album de l’année – classique / vocal : Marie-Nicole Lemieux, l’orchestre symphonique de Trois-Rivières et Jacques Lacombe pour Lettres de Madame Roy à sa fille Gabrielle
Album de l’année – alternatif : Jimmy Hunt pour Maladie d’amour
Album de l’année – rock : Éric Lapointe Jour de nuit
Album de l’année – réinterprétation : La symphonie rapaillée et ses 11 artistes
Album de l’année – classique / soliste et petit ensemble :Daniel Clarke Bouchard pour Scènes d’enfants
Album de l’année – country : Georges Hamel pour Je reviens de loin
Album de l’année – meilleur vendeur : Serge Fiori pour l’album du même nom
Album de l’année – musique électronique : Misteur Valaire pour Bellevue
Album de l’année – anglophone : Arcade Fire pour Reflektor
Album de l’année – hip-hop : Koriass pour Rue des saules
Album de l’année – jazz interprétation : Julie Lamontagne pour Noël
Album de l’année – musiques du monde : Karim Diouf pour Adouna
Album de l’année – jeunesse : Arthur L’aventurier pour Arthur L’aventurier en Afrique
Album de l’année – jazz création : Trio Jérôme Beaulieu pour Chercher l’équilibre
Artiste québécois de l’année s’étant le plus illustré hors Québec : Arcade Fire
Album ou DVD de l’année – humour : Louis-José Houde pour Le show caché 2
Album de l’année – bande sonore originale : Le Chant de Sainte Carmen de la Main
Album de l’année – instrumental : Pawa Up First pour Missing time
Album de l’année – traditionnel : De Temps Antan pour Ce monde ici-bas
Spectacle de l’année – autres langues : Patrick Watson pour Patrick Watson Symphonique
Spectacle de l’année – humour : André Sauvé pour Être
Album de l’année – classique / orchestre et grand ensemble : Angèle Dubeau & La Pietà pour Blanc
Album de l’année – choix de la critique : Jimmy Hunt pour Maladie D’amour

Au total, quelque 47 prix ont été remis lors de l’Autre gala de l’ADISQ et du Gala de l’Industrie. Le Gala de l’ADISQ aura lieu dimanche le 26 octobre 2014 et sera animé par Louis-José Houde qui s’est d’ailleurs vu remettre le prix du «DVD de l’année – Humour» pour Le show caché 2.

Félicitations à tous les gagnants !

Voir la galerie photos: https://www.flickr.com/photos/infoculturephotos/sets/72157648915181861/

© photos: M.Tala