Mommy rafle dix prix au 17e gala des Jutra! Un célébration du cinéma québécois haut en couleur! De quoi être fier de notre cinéma!

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
68
Mommy grand gagnant!
Mommy grand gagnant!

C’est hier, le 15 mars dernier, qu’a eu lieu, dès 20 h, la 17e Soirée des Jutra au Monument-National, diffusé sur ICI Radio-Canada Télé et animé par Pénélope McQuade et Stéphane Bellavance. Un duo coloré, fort convaincant qui nous a permis de passer une belle soirée à célébrer nos artisans du cinéma québécois, même si ce fut sans grande surprise, puisque le film Mommy de Xavier Dolan a raflé, tel que prévu, la majorité des prix.  Précédemment, à 19 h 30, les téléspectateurs ont pu suivre l’arrivée des artistes sur le Tapis rouge, tout juste avant le début du gala.

Ce gala se veut une occasion exceptionnelle de souligner le talent de nos artisans québécois en matière de cinéma, de célébrer leur vision, leur audace de créateurs et de les féliciter de nous présenter sur nos écrans du Québec des personnages auxquels on s’identifie, des histoires fortes en émotions de tout genre et des styles de films de plus en plus variés, dont on n’a plus personne à envier.

Teinté de notes d’humour, le gala 2015, qui a duré un peu plus de deux heures, nous a fait découvrir un beau duo d’animateur Stéphane Bellavance plein d’entrain et très à l’aise dans son rôle de coanimateur ainsi qu’une Pénélope McQuade détendue et sûre d’elle. Avec des numéros qui mettent l’accent sur notre cinéma et mettent en valeur nos artisans, ce gala sobre, mais rythmé nous a permis de passer une belle soirée.

Cette 17e édition aura été sans surprise l’année Xavier Dolan, avec des récompenses pour le film Mommy et pour Tom à la ferme. En plu d’avoir récolté les meilleures recettes aux guichets en 2014, Mommy s’est vu remettre le plus grand nombre de trophées, soit dix prix. Pour sa part, 1987 s’est vu décerner les prix pour meilleure direction artistique, meilleur costume et meilleure coiffure. Tandis que Tu dors Nicole est repartie avec les prix de meilleur son et meilleure musique originale. Finalement, pour le meilleur acteur de soutien c’est Pierre-Yves Cardinal de Tom à la ferme qui a remporté le prix, alors que tous les autres prix pour le jeu sont allés aux acteurs du film Mommy.

Rappelons que le Jutra-Hommage a été remis cette année à André Melançon, comédien, auteur et réalisateur marquant de notre cinéma qui a notamment signé les mémorables Contes pour tous La guerre des tuques et Bach et Bottine.

Les grands moments de la soirée 

Plusieurs artistes tels Sylvie Moreau, Emmanuel Bilodeau, Ginette Reno, Antoine L’Écuyer, Mélissa Désormeaux-Poulin, Elisapie Isaac, Patrick Ivon, François Létourneau, Abid Alkhalidey, Benoît McGinnis et Isabelle Blais se sont prêtés au numéro d’ouverture alors que chacun d’eux disaient en quelques mots ce qu’ils ont aimé des films cette année, que ce soit Miraculum,Ceci n’est pas un polar, Henri Henri, L’ange gardien, La petite reine, Uvanga, Rhymes for Young Ghouls, Maïna, 3 histoires d’Indiens, Tu dors Nicole, Tom à la ferme, 1987, Mommy. Une très belle idée qui démontre jusqu’à quel point il peut être intéressant de suivre notre cinéma québécois.

Une phrase très punchée de Stéphane Bellavance « 2 choses que les Oscars n’ont pas. Du rythme et Xavier Dolan.» m’a bien fait rire, ainsi que la phrase que Antoine Bertrand à dit lors de la remise du dernier prix pour le meilleur film : Rebienvenu au gala des prix Mommy

Le numéro avec Stéphane et Pénélope qui discutent entre eux, avec des extraits et des répliques de films qui les accompagnent pour dire ce qu’ils pensent vraiment, c’était vraiment très drôle.

André Melançon
André Melançon

L’hommage à André Melançon, est naturellement un des grands moments de ce gala. Avec Marcel Sabourin des plus colorés dans son langage, Benoit Brière de Cher Olivier, Marcel Leboeuf dont André a été l’entraineur à la LNI, tous deux très émouvants, Michel Rivard avec une superbe chanson pour accompagner l’hommage, qui parle de force tranquille, ce qui résume bien que qu’a été André Melançon. Avec aussi Guylaine Tremblay, le Dr. Julien et naturellement Rock Demers des contes pour Tous. Et quelle belle surprise de voir Luc et Sophie (les deux interprètent de ces deux jeunes de la guerre des tuques), rendre eux aussi hommage à un André Melançon des plus ému. Une absence pourtant marquante cependant, celle de Mahée Paiement du film Bach et Bottine.

Les remerciements 

Pour le premier prix de la soirée, Suzanne Clément a fait montre de beaucoup d’émotion, en s’éparpillant, en étant comique à la fois, mais surtout touchante en remerciant avec beaucoup d’éloges Xavier et ses coéquipiers de jeu. 

Xavier remercie sa mère qui est son unique source d’inspiration. Et il salue également son père présent dans la salle.

Anne Dorval qui a remercié Xavier avec beaucoup d’émotion à en faire pleurer plus d’un.

André Turpin, prix meilleur directeur photo pour Mommy, parle du fait que les films québécois sont présentés dans tous les pays dans le monde et primés partout, mais peu vus au Québec. Il parle aussi du fait que les CEGEP ont depuis 4 ans le PCCQ qui permet à des centaines d’étudiants de voir et débattre du cinéma québécois en plus de voir les 5 meilleurs et d’en choisir leur préféré. Or cette année leur subvention pour ce projet vient d’être coupée et ceci est déplorable. C’est une belle fenêtre pour permettre à nos films québécois d’être vus et discutés.

Les commentaires dans la salle de presse

Voici certains de ses commentaires dans la salle de presse : 

Michel-Marc Bouchard représentant Pierre-Yves Cardinal) : «C’est Pierre-Yves qui m’a envoyé son discours pour que je le lise au cas où il gagnerait et je suis très honoré de le représenter ce soir. Il est en France présentement, et il était à la veille de la générale d’une pièce de théâtre de Marc Lainé où il tient un rôle, alors il ne pouvait pas se déplacer. La pièce sera éventuellement présentée en tournée et s’arrêtera à Montréal en mai 2015.»

André Melançon : Quelle est votre plus grande fierté dans votre carrière? «Mes enfants et mes petits-enfants. Oui bien sûr je suis fier de mes films. Et certains d’entre eux je suis toujours très heureux de les revoir et de revoir aussi, comme ce soir, les gens avec qui j’ai travaillé, c’est toujours bien plaisant et je suis fier de tout ce que j’ai accompli. Mais dans ma vie personnelle, j’ai eu un garçon et une fille et ma fille m’a fait 2 petits-enfants et cela me touche, car ils font parti de moi aussi. Ce sont aussi mes créations. » 

Si c’était à refaire, est-ce qu’il y a des films que vous referiez différemment? «Sûrement, parce qu’on évolue avec le temps, mais je ne le ferai jamais. Sauf que si je refaisais la guerre des Tuques par exemple, c’est sûr que je changerais des choses. Mais je refuse de reprendre mes films et en faire des sequels comme on dit. La guerre des tuques 2, ou bach et bottines 2, ce n’est pas pour moi. » 

Ricardo Trogi
Ricardo Trogi

Ricardo Trogi : Avec le succès remporté par 1987 et1981 avant lui, on me dit que vous êtes à l’écriture du 3e film de la série : «Oui 1991, et j’espère que ça va être concluant comme scénario. Mais si jamais ça ne se concrétise pas, parce que je n’arrive pas à écrire quelque chose d’assez bon à mon goût, vous le saurez dans 7 ou 8 mois. Car j’ai en fait 3 idées de films, et pour l’instant, je me penche sur celui-ci. Sur ce projet, ce film explore le moment où j’ai décidé d’aller en Italie apprendre l’italien, entre autres choses.» 

Durant le gala, on vous a vu présenter un prix avec Sandrine et sembliez avoir beaucoup de plaisir. Qui a eu l’idée de ce numéro avec les photos datant de 1987? « Ce sont les scripteurs du gala, Nicolas Boucher je crois qui nous a envoyé des photos des diverses personnes pour montrer durant le numéro. Et c’est une bonne idée. C’est toujours drôle ces vieilles photos. » 

On le savait tous que Mommy serait le grand gagnant de la soirée, (même si vous avez remporté 3 prix) et c’était important pour vous de vous retrouver toute l’équipe de 1987 à ce gala? «C’est sûr que c’est important. C’est une belle fête et c’était important de venir célébrer Mommy en gang et ne pas bouder la soirée, car t’es sûr que c’est lui qui va remporter. Alors quand ce sera toi qui va être certain de gagner, ce serait le fun que les autres aussi viennent pour fêter avec toi. » 

Et en attendant, on a bien hâte de voir votre prochaine réalisation, le film Mirage de Louis Morissette, qui sortira en salle le 31 juillet 2015. 

Antoine Olivier Pilon

Avec ces 10 prix pour le film Mommy, j’imagine que c’est au-delà de vos espérances? Mais en même temps, c’est un peu dommage pour les autres films en nomination? « Oui assurément, on n’en espérait pas tant. Et comme Xavier disait en entrevue, on est un peu gêné de recevoir tout ça, mais cela n’enlève absolument rien aux autres films. Même que ça démontre qu’on est capable de faire de très belles choses au Québec. » 

Pénélope et Stéphane
Pénélope et Stéphane

Pénélope et Stéphane : Un tel balayage de la part du film Mommy, est-ce que cela rend plus difficile d’avoir un gala intéressant? Pénélope «Pour moi, un film qui fait le tour de monde, qui nous représente un peu partout sur les scènes du monde, et en plus,des gens qui font des discours très émouvants et drôles, pour un film exceptionnel, je ne peux pas dire que cela est quelque chose de plate dans un gala.» Stéphane «Et à voir la réaction des concurrents, les cris de joie, les applaudissements de la part des gens en nominations pour les autres films, je ne pense pas que ce soit plate non plus. Et là où je pense qu’on devrait être fier, c’est de voir que Mommy a remporté le billet d’or avec plus de 2 millions d’entrées, alors que c’est un film d’auteur et qu’il rafle tous les prix, on ne peut demander mieux. Succès critique et populaire! » 

C’est enfin terminé, comment avez-vous trouvé cette expérience d’animer ce gala ensemble? «On se sent bien depuis les tout débuts. Et c’est Pénélope qui m’a demandé de travailler avec elle sur ce gala, alors je suis très choyé, elle est vraiment une grande animatrice. Et malgré nos différences apparentes, on se rejoint ou se complète sur plusieurs trucs.  »

Pénélope «Je dois dire que depuis les 5 derniers mois j’ai eu l’impression de travailler avec quelqu’un d’exceptionnel sur le plan humain et professionnel. Une de mes plus belles expériences de travail. Ce serait très agréable de récidiver l’an prochain, pourquoi pas?»

En tout, ce sont 40 longs métrages de fiction, 28 longs métrages documentaires et 30 courts ou moyens métrages d’animation et 34 cours et moyens métrages de fiction qui ont été évalués par différents jurys au cours des dernières semaines. En tout, 21 longs métrages de fiction sur les 40 éligibles ont obtenu au moins une nomination pour un Jutra.

On pouvait suivre la Soirée des Jutra, tout comme le Tapis rouge et l’Après-gala sur le siteICI.Radio-Canada.ca/jutra  où l’on pouvait aussi entendre des entrevues exclusives avec les gagnants à leur sortie de scène.   

Grands gagnants DE LA 17e SOIRÉE DES JUTRA

MEILLEUR COURT OU MOYEN MÉTRAGE D’ANIMATION

Jutra – Marie-Josée Saint-Pierre (ONF – Marc Bertrand, René Chénier / MJSTP Films – Marie-Josée Saint-Pierre)

MEILLEUR COURT OU MOYEN MÉTRAGE DE FICTION

Toutes des connes – François Jaros (La Boîte à Fanny – François Jaros, Fanny-Laure Malo)

MEILLEUR LONG MÉTRAGE DOCUMENTAIRE

Le mystère Macpherson – Serge Giguère (ONF – Colette Loumède / Les Productions du Rapide-Blanc

MEILLEURE DIRECTION ARTISTIQUE

Patrice Vermette – 1987

MEILLEURS COSTUMES

Valérie Lévesque – 1987

MEILLEURE COIFFURE

Daniel Jacob – 1987

MEILLEUR MAQUILLAGE

Lizane Lasalle – Henri Henri

MEILLEURE DIRECTION DE LA PHOTOGRAPHIE

André Turpin – Mommy

MEILLEUR MONTAGE

Xavier Dolan – Mommy

MEILLEUR SON

Sylvain Bellemare, Pierre Bertrand, Bernard Gariépy Strobl – Tu dors Nicole

MEILLEURE MUSIQUE ORIGINALE

Rémy Nadeau-Aubin, Organ Mood (Christophe Lamarche-Ledoux) – Tu dors Nicole

MEILLEUR ACTEUR DE SOUTIEN

Pierre-Yves Cardinal (Francis) – Tom à la ferme

 

MEILLEURE ACTRICE DE SOUTIEN

Suzanne Clément (Kyla) – Mommy

MEILLEUR ACTEUR

Antoine Olivier Pilon (Steve Després) – Mommy

MEILLEURE ACTRICE

Anne Dorval (Diane « D.I.E » Després) – Mommy

MEILLEUR SCÉNARIO

Xavier Dolan – Mommy

MEILLEURE RÉALISATION

Xavier Dolan – Mommy

MEILLEUR FILM

Mommy – Metafilms (Nancy Grant)

JUTRA-HOMMAGE

André Melançon

JUTRA BILLET D’OR CINEPLEX

Mommy – Metafilms (Nancy Grant) / Les Films Séville

FILM S’ÉTANT LE PLUS ILLUSTRÉ À L’EXTÉRIEUR DU QUÉBEC

Mommy – Xavier Dolan (Metafilms – Nancy Grant)

 

Pour les galeries de photos :

Tapis rouge : https://www.flickr.com/photos/infoculturephotos/sets/72157649046304584/

Gagnants et présentateurs : https://www.flickr.com/photos/infoculturephotos/sets/72157650920375777/

 

Auteurs : Benoit Chartier, Marie-Andrée Labbé, Pascal Maillou

Script-éditeur et metteur en scène : Nicolas Boucher

Direction Musicale : Simon Godin

Réalisateur coordonnateur de l’émission : Jocelyn Barnabé.

La Soirée des Jutra est une coproduction d’ICI Radio-Canada et Québec Cinéma.

 

La Soirée des Jutra : http://jutra.radio-canada.ca

Site officiel des Jutra du cinéma québécois : www.lesjutra.ca

www.quebeccinema.ca

 

Crédit photos : Marc Young

www.marcyoungphoto.com