Le Convoi de L’orchestre d’hommes-orchestres en tournée

L’orchestre d’hommes-orchestres (LODHO)
L’orchestre d’hommes-orchestres (LODHO)

L’orchestre d’hommes-orchestres (LODHO) présente cet été Convoi, sa cinquième création pour l’espace public. Cette installation performative invite les spectateurs à découvrir un petit musée ambulant de sons, d’images, de mots, de situations provoquées. Ce convoi de véhicules-préparés prendra la route pour être présenté au Festival de théâtre de rue de Lachine, à Québec dans le quartier Limoilou, au Carnaval Carmagnole à Saint-Charles-sur-Richelieu et aux Escales Improbables de Montréal.

Convoi présente une collection de souvenirs de travellers accumulés au fil d’années de voyage dans des squats et autres lieux dont on défie la propriété. Les souvenirs, les traces accumulées, les photos, les dessins, les phrases, les sons collectés, sont « mis en scène » selon différents procédés dans des camions, des voitures, des roulottes qui deviennent autant d’espaces d’exposition, de postes d’écoute, de cinéma ambulant, de cabinet de défoulement, de lieux de vie, etc.

Convoi, c’est un vieux camion à lait qui devient un lieu d’exposition de cartes postales sonores et visuelles, un camion orange qui transporte une maison en bois à l’intérieur de laquelle une machine automate s’active, un petit cinéma qui présente une vidéo dans laquelle des hommes et des femmes avancent en convoi lors d’une fête tranquille et inquiétante, une voiture avec lecteur de cassettes transformée en poste d’écoute de compositions musicales et œuvres audios de LODHO, un camion blanc baptisé Punch ta vie qui prend la forme d’un cabinet de consultation et une roulotte de chasse tapissée de poèmes, de phrases peintes sur les murs, les plafonds, les armoires, formant des listes improbables et invitant les lecteurs-promeneurs à une réflexion sur la propriété.

Mais Convoi c’est aussi le quotidien d’une petite équipe de performeurs qui occupent véritablement les lieux de présentation, s’y installent, y vivent, y mangent, y dorment. Le projet propose donc un investissement actif et créatif de l’espace urbain, dans lequel potentiellement une petite communauté se forme, des liens se tissent, au fil des actions quotidiennes du Convoi, qu’elles soient spectaculaires ou ordinaires.
14 et 15 août 2015 au Festival de théâtre de rue de Lachine

21 et 22 août 2015, coin 3e rue 3e avenue dans le quartier Limoilou à Québec

28 au 30 août 2015 au Carnaval Carmagnole à Saint-Charles-sur-Richelieu

6 au 12 septembre 2015 aux Escales Improbables de Montréal
Convoi est né de la collaboration des membres de LODHO, Bruno Bouchard, Gabrielle Bouthillier, Jasmin Cloutier, Simon Drouin, Simon Elmaleh et Danya Ortmann, avec la conceptrice sonore, performeuse et DJ Julie Cloutier Delorme, la peintre et photographe Chloé Surprenant, la performeuse et conceptrice du Bureau de l’APA Laurence Brunelle-Côté, l’artiste-bricoleur du Théâtre Rude Ingénierie Pascal Robitaille, l’artiste interdisciplinaire Maggy Flynn et la photographe et vidéaste Jacynthe Carrier.

LODHO est un collectif d’artistes-musiciens indisciplinés formé à Québec en 2001. Inclassable, à la frontière de plusieurs disciplines artistiques (musique, théâtre, danse, performance, art urbain, etc.), LODHO se veut un chantier permanent des arts vivants. Transversal dans son propos comme dans son rapport au spectateur, LODHO affiche aujourd’hui un répertoire de 10 créations : Joue à Tom Waits (2002), les New Cackle Sisters (2007), Mobiloscope (2008), Tintamarre caravane (2008), Cabaret brise-jour (2009-2012), Dada (2009), Ciné-Parc (2010), Vin chaud (2010), Les Palais (2015) et Convoi (2015).

Sa manière unique d’exacerber le lien qui unit l’art et le vivant aura valu à LODHO d’être sacré « phénomène local tous genres confondus » par le journal VOIR Québec en 2009. Il a également été choisi par Robert Lepage pour recevoir le prestigieux Prix Protégé de la Ville de Toronto de la fondation Glenn Gould en 2013.

www.lodho.com