Christophe Coin fera ses débuts comme chef au Québec en dirigeant Les Violons du Roy, jeudi 28 avril à 20 h

Christophe Coin
Christophe Coin

Christophe Coin, un archet classique/ Christophe Coin, chef et violoncelliste

Jeudi 28 avril à 20 h

Salle Raoul-Jobin, Palais Montcalm

W.A. Mozart   Divertimento pour cordes no 2 en si bémol majeur, K. 137

I. Pleyel          Concerto pour violoncelle en do majeur, op. 4, Ben. 104

Boccherini Concerto pour violoncelle no 7 en sol majeur, G. 480

F.J. Haydn       Symphonie n° 52 en do mineur, Hob. I : 52

 

Le jeudi 28 avril, Christophe Coin, reconnu en tant que violoncelliste du légendaire Quatuor Mosaïques, fera ses débuts comme chef au Québec en dirigeant Les Violons du Roy dans des œuvres du XVIIIe siècle, un répertoire qui a fait sa renommée. Le concert sera d’abord donné à Québec et le lendemain à Montréal, à la salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts.

Héritier de Nikolaus Harnoncourt et d’André Navarra, Christophe Coin est le principal artisan du renouveau du violoncelle ancien en France. Passionné par la musique ancienne, il a également étudié la viole de gambe avec un autre grand maître, Jordi Savall. En 1987, il a fondé le Quatuor Mosaïques, qui a reçu plusieurs prix pour ses enregistrements (entre autres un Gramophone Award pour l’interprétation des quatuors de Haydn en 1993 et 1996).  Pendant plus de 20 ans, il a été le directeur artistique de l’Ensemble baroque de  Limoges. À titre de chef et soliste, Christophe Coin est l’invité de plusieurs formations réputées, dont l’Orchestre philharmonique de Berlin, l’Orchestre des Champs-Elysées, le Concertgebouw d’Amsterdam, le Concentus Musicus Wien et l’Academy of Ancient Music.

Le programme s’ouvrira avec un divertimento de Mozart, une œuvre pour cordes destinée à la cour de Salzbourg. Le public pourra ensuite apprécier Christophe Coin en tant que soliste. Il fera d’abord découvrir le deuxième de cinq concertos pour violoncelle d’Ignaz Pleyel, une œuvre au charme mozartien extrêmement populaire du vivant du compositeur. Suivra le septième concerto du compositeur et violoncelliste Luigi Boccherini, d’un style élégant et chantant, dont les premier et troisième mouvements exploitent le registre aigu de l’instrument, évoquant ainsi la sonorité du violon. C’est à Haydn que reviendra le mot de la fin alors que Christophe Coin dirigera les musiciens dans sa 52symphonie en do mineur, merveilleuse illustration du Sturm und Drang (« tempête et passion »), ce courant artistique exaltant la passion et les états d’âme préromantiques.

Ce concert sera également présenté le vendredi 29 avril à 19 h 30 à la salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal. La saison des Violons du Roy à Québec est présentée par Hydro-Québec.

Billetterie du Palais Montcalm

418 641-6040 ou 1 877 641-6040
violonsduroy.com

 Billetterie du Musée des beaux-arts de Montréal

514 285-2000, option 4

mbam.qc.ca