L’écho du fleuve de Colette G. Bernard, tome 1, une saga familiale captivante!

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
138
L'Écho du fleuve (Tome 1) - Le retour du geai bleu
L’Écho du fleuve (Tome 1) – Le retour du geai bleu

Le tome 1 de l’écho du fleuve de Colette G. Bernard, dont c’est le premier roman, raconte la saga d’une famille de Baie-Saint-Paul et une famille du comté de Bellechasse à la fin du XIXe siècle. Une belle histoire d’amour, de courage, de persévérance et de détermination, entre deux êtres ancrés dans leurs racines qui finiront par s’établir à Sainte-Apolline-de-Patton. Un roman captivant pour les férus de romans historiques.

Résumé : Fin du XIXe siècle. Marie-Louise Tremblay naît et grandit à Baie-Saint-Paul dans une famille unie et aimante, portée par le rêve de devenir institutrice. Sur l’autre rive du fleuve, dans le comté de Bellechasse, Arthur Bernard, fils d’un cordonnier très pauvre, frappe à neuf ans à la porte du presbytère de son village pour y travailler. À Baie-Saint-Paul, un jour, lors d’un enterrement, il entrevoit une belle jeune fille…

Dix ans plus tard, face à la pénurie d’emplois frappant le Québec, Arthur part aux États-Unis et devient chef cuisinier dans un grand hôtel de Manchester. Mais la nostalgie de ses montagnes le hante et il ressent sans cesse l’appel lancinant du Saint-Laurent. Il retrouve Marie-Louise, elle aussi exilée au New Hampshire, et la demande en mariage. Ils auront quatre enfants avant de revenir au pays s’installer à Sainte-Apolline, dans les montagnes si chères à Arthur.

La petite famille y découvre la belle solidarité des villageois de l’endroit, savoure la quiétude et la beauté des grands espaces, mais fait aussi rudement connaissance avec la misère et les tragédies qui guettent les cultivateurs éloignés des grandes villes. Même en campagne, ils subissent de plein fouet les affres de l’après-guerre.

L’Écho du fleuve, c’est l’épopée de deux Canadiens français qui, à l’instar de centaines de milliers de leurs semblables, ont traversé la frontière en quête d’une vie meilleure et qui, incapables d’oublier leurs racines, sont revenus les ancrer dans leur terre natale.

Un premier roman pour Colette G. Bernard, en deux tomes, qui saura assurément plaire aux amateurs de romans historiques et aux passionnés de sagas familiales. Ceux qui aiment par exemple les romans de Michel Langlois, seront tout autant captivés par cette histoire entre Arthur et Marie-Louise.

L’auteure a une belle plume, une écriture fluide et imagée qui nous permet de bien imaginer la vie de ces gens au tournant du siècle, même si nous ne l’avons pas déjà vécu. Ses personnages sont attachants, remplis de bonnes intentions et de belles valeurs d’entraide, de partage, de travail acharné et d’ambition.

Dès les premières pages, j’ai été conquise par cette histoire et ces personnages, que l’on suit sur une période d’une trentaine d’années. On nous présente d’abord la famille de Marie-Louise, à partir de sa naissance dans la ville de Baie-Saint-Paul. Ensuite, on rencontre la famille d’Albert alors que celui-ci, à peine âgé de 8 ou 9 ans, suit les traces de son père avec une grande habileté pour la cordonnerie.

Ce que j’aime bien dans ce roman, c’est que l’auteure décrit et explique les implications des événements marquants de cette époque, tout en racontant l’histoire de ces personnages fictifs. On apprend pourquoi et comment autant de gens ont émigré aux États-Unis, dans le New Hampshire au début des années 1900. On comprend les répercussions de la première guerre mondiale sur les familles en milieu rural qui peinent à faire vivre leur famille. Bref, ce roman est autant instructif qu’il est divertissant.

Une des raisons aussi pour laquelle j’ai vraiment aimé ce roman, vient probablement du fait que j’habite à Québec et j’ai de la famille à Manchester au New Hampshire. Alors, je trouve cela intéressant de savoir comment ces régions se sont développées à cette époque.

Au début du volume, on retrouve la liste des personnages du roman. Ceci nous aide à démêler un peu la multitude de personnages que l’on rencontre et on peut faire des liens plus facilement.

Le tome 2 de cette saga historique devrait paraître au printemps 2017.

Colette G. Bernard
Colette G. Bernard

Colette G. Bernard a évolué dans des mondes aussi différents que peuvent l’être les médias, la psychologie, l’esthétique, la santé et la mode, mais sa grande passion a toujours été l’écriture. Ce premier roman est l’aboutissement d’un rêve de longue haleine.

Genre : Roman historique

Nombre de pages : 420

Prix suggéré : 19,95 $

Parution le : 2016-09-01

Collection : Roman historique

Éditeur : Éditions Hurtubise inc.

http://www.editionshurtubise.com/

Diffuseur : Au Canada – Distribution HMH inc.