Moi? D’Yves P. Pelletier – Délirant, énergique, flyé et sarcastique

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
117
Yvesp-credit-Patrick-Beaudry

Supplémentaire le 8 mai 2018 à la salle Albert-Rousseau

Billets en vente dès 9 h le 31 janvier sur evenko.ca

http://www.sallealbertrousseau.com   1-877-659-6710

Même si Yves Pelletier est un homme qui aime vivre de nombreuses expériences, et a touché à de nombreux domaines (Réalisateur, acteur, scénariste, humoriste québécois en groupe avec Rock et Belles oreilles de 1981 à 1995), disons qu’il n’est pas évident de faire un spectacle solo et de sortir de sa zone de confort, mais Yves P. ne manque pas de courage et il étonnant autant dans le stand up qu’avec ses nombreux personnages.

Yves P. Pelletier débute en allant voir les gens dans la salle et il nous invite à jouer le jeu avec lui. Sur scène, comme décor on y trouve deux malles dont il se sert comme chaise ou comme sofa en se faisant psychanalyser. Une patère où est déposé quelques costumes et une grosse boule géante qui sert de projection pour les sujets abordés que ce soit pour représenter la terre, lorsqu’il nous parle de voyages ou des photos de lui enfant.

Le spectacle a comme fil conducteur la recherche d’identité et sa crise existentielle, Yves se demande (Qui suis-je?) et à travers une mise en scène intelligente de Pierre-Michel Tremblay et des textes où les jeux de mots sont à l’honneur, on a vu différentes facettes de l’univers de M. Pelletier à travers des sketches et des histoires personnelles.

Notre attention est constante sur l’humoriste pendant 90 minutes sans pause et on se demande bien où Yves prend toute son énergie à ressembler à un gamin de 10 ans hyperactif en abordant les troubles de personnalité d’une façon drôle ou sensible (timidité, hypersensibilité, folie, etc.)

Comme tout premier one man show, Yves Pelletier parle de lui, de qui il est ou ce qu’il croit être, de sports qu’il aimait, mais qui ne voulait pas de lui. Il nous raconte des anecdotes de voyages, en jouant beaucoup avec les jeux de mots.

Stromgol-yvesp – credit-patrick-beaudry

Les personnages que l’on affectionne étaient de retour. L’extraterrestre Stromgol avec la pivotante planète Amos, Swami Fréchette et son cours de dyslexie vocale (Pas évident, je peux vous l’assurer, mais très drôle). Capharnaüm, dans un numéro particulier sur la religion et les croyances « vivre ensemble » ainsi que l’hilarant bulletin de nouvelles pour malentendant ou l’actualité est mise à l’avant-plan. Un numéro particulièrement songé et aimé.

Ce spectacle est un nouvel atout pour Yves P. Pelletier qui prouve qu’il a lui aussi sa place dans le paysage humoristique québécois avec son humour absurde, qui ne ressemble à aucun autre.

Collaboration

Yves P Pelletier : textes et direction artistique

Pierre-Michel Tremblay : Mise en scène

Équipe de Luz Studio : Conception visuelle

Julien Corriveau et Jean-François Provençal : Conception musicale

Louise Despatie (Costumes)

Virginie Bachand (Perruques)

Yves Archambault (Conception de l’affiche)

Patrick Beaudry (Photo de l’affiche)

Ariane Simard (Styliste de l’affiche)

Pierre Chaîné (Direction de production et de tournée, sonorisation)

Eddy Massé (Direction technique et éclairages)

Nathalie Pedneault (Régie)

Pour toutes les dates de spectacles :

http://yvesppelletier.com/

Crédit photo Patrick Beaudry