Gabriell, artiste de Lumière

Pour bien commencer le printemps, je vous présente une série de portraits d’artistes du Québec. Cette deuxième présentation porte sur un homme qui sait voir au-delà du visible et qui a utilisé cette vision extra lucide dans son art.

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
31
Oeuvre de Gabriell

Gabriell (Gabriel Lavoie) est né dans le Témiscouata en 1956. Il a grandi dans la région de Lanaudière. Dès son plus jeune âge, son talent de dessinateur surprend par sa qualité et par son originalité. C’est un talent naturel, inné, qu’il va plus amplement développer pendant de nombreuses années. Avant de devenir une référence dans le monde de la peinture symboliste, il a utilisé le dessin pour manifester la Lumière. Dès les années 1980, le dessin lui vaut une reconnaissance avec l’art du portrait. Malgré ce succès, il ressent un grand vide en lui. Plusieurs changements sur le plan personnel apportent avec eux une profonde prise de conscience sur le sens profond de sa vie, sa raison d’exister. « Pendant toutes ces années, je n’étais pas conscient de l’impact qu’aurait l’exercice de ce travail sur mon avenir. Tous les soirs, je me questionnais à propos de ma vie et de mon avenir. Cette communication intensive avec le Divin a forgé ma volonté spirituelle. Je voulais de tout mon être pouvoir exprimer qui j’étais vraiment. C’était mon rêve, mon souhait le plus cher ». Puis, un jour, ses prières sont entendues et un changement inattendu survient dans sa vie. Une parfaite synchronicité lui permet de quitter son travail dans lequel il avait appris l’humilité, un travail qui lui avait permis de casser son ego et de faire croître sa vie spirituelle, mais qui, toutefois, n’offrait aucune perspective d’avenir. Il s’engage dès lors dans une carrière d’enseignement et d’artiste peintre. C’est un tournant important dans sa vie, une nouvelle voie qui s’annonce via un parcours initiatique. La peinture (huile et acrylique) devient son nouveau médium; sa nouvelle voix d’expression, la voie qu’il doit suivre. Cette symbiose entre sa recherche personnelle et spirituelle et la peinture donne naissance à des oeuvres d’une grande intensité. Son art lui permet enfin d’exprimer tout son potentiel. Par le biais de la peinture, Gabriell exprime qui il est et ce qu’il est vraiment. Cette nouvelle énergie créatrice fait descendre une inspiration, qui lui était jusque-là inconnue, qui aura, sur sa vie et sur son art, un réel impact.

Après huit années d’apprentissage ascétique du médium, il est indéniablement engagé dans une nouvelle direction. Il partage désormais le don qu’il a reçu et réalise son rêve: celui de faire ce pourquoi il est fait. Il débute les expositions en 1996. Quinze ans plus tard, en 2011, il se fait connaître à l’étranger, notamment en France, puis, en 2015, en Italie et aux États-Unis. Il participe à de nombreux symposiums aux quatre coins du Québec, mais aussi à des expositions internationales au Québec et en Ontario. Depuis 2011, son travail a été maintes fois récompensé par des prix et des distinctions. Gabriell a notamment reçu le titre d’académicien de l’Académie Internationale des Beaux-Arts du Québec (AIBAQ), le titre de Chevalier académicien de la Mondial Art Academia de France, un autre titre d’académicien, décerné par la Accademia Internazionale Greci-Marino d’Italie et il a reçu des 1er Prix, notamment au Best of Show à la Colours of Humanity Art Gallery aux États-Unis, pour ne nommer que celui-là. C’est ainsi qu’au fil des années, il devient une référence dans le monde de la peinture symboliste, ce mouvement d’art qui a un profond souci philosophique tourné vers l’exploration du sens de l’art et de la vie.

Gabriell est un artiste aujourd’hui reconnu dont les oeuvres voyagent partout dans le monde en inspirant les gens. Il poursuit son parcours en transposant son inspiration créatrice à travers ses pinceaux, mais également à travers le contact humain par le partage de sa philosophie. Il enseigne la peinture intuitive par des stages au Canada et en Europe.

Oeuvre de Gabriell

Sa période symboliste, surréaliste et visionnaire

L’acuité visuelle et sensorielle de Gabriell, combinée à son monde imaginaire, très intérieur, démontre une parfaite maîtrise des éléments qui composent son art. Il peint ses visions avec une très grande délicatesse, il entrouvre les portes de son univers du sacré dans des oeuvres dont les couleurs sont empreintes de lumière; une facture bien à lui que l’on identifie du premier coup d’oeil. La voie initiatique de l’Esprit à travers l’Etre et la Matière emprunte le langage symbolique propre au monde onirique. « Le plus important n’est pas de peindre pour être reconnu socialement, mais de peindre pour se connaître soi-même ». Ses propos se rapprochent de ceux de Socrate qui disait « Connais-toi toi-même », mot?clé de l’humanisme, ordre donné à l’homme de prendre conscience de sa propre mesure sans tenter de rivaliser avec celle du Divin. Cette approche philosophique de l’artiste permet une évolution de tableaux en tableaux; un cheminement personnel et spirituel qui suit une quête de conscience dans le geste posé: d’abord se connaître à travers la création, ensuite transcender l’acte de création en expérience qui fait grandir. « Grâce à mon travail de méditation et une étude approfondit de mes rêves, je comprends maintenant que l’on devient ce que l’on pense. Alors moi, je peins pour devenir ce que je peins. Ma transformation personnelle est l’essence de mes oeuvres », explique-t-il sans prétention.

Lorsque l’artiste se trouve devant une toile blanche, prêt à débuter, la plupart du temps trois options s’imposent à lui: travailler à partir des inspirations du passé et en faire la base de son tableau, débuter son oeuvre en s’inspirant d’images ou de photos qu’il transforme pendant l’exécution de l’oeuvre, ou, encore, s’abandonner totalement à son intuition créatrice du moment. C’est souvent de cet état de lâcher prise et de cet abandon total que naissent les oeuvres les plus éclairées. C’est un phénomène métaphysique qui n’a rien à voir avec la performance artistique qui place ses enjeux dans la fabrique vivante de l’art.

Même si la toile se couvre de couleurs et de mouvements qui prennent une forme indépendamment de sa volonté, même si le temps semble s’arrêter et que l’oeuvre se manifeste, naît sous ses yeux fascinés, l’acte de créer n’est pas un happening. Il n’y a rien de scénique ou de théâtral dans la pratique de Gabriell. Il s’agit plutôt d’une transcendance manifestée; une définition du Beau, sans subjectivité.

« A certains moment, j’ai l’impression que le tableau contient déjà, dans l’invisible, l’empreinte de sa destinée, autrement dit qu’il est déjà peint à un niveau de conscience supérieur. Le message de l’oeuvre me semble déterminé à l’avance et guidé par une Force plus grande que moi ». La création devient alors une expérience consciente. Chaque symbole représenté prend une signification particulière, qui parle à celui qui regarde l’oeuvre, et trouve une résonance ou un écho chez les gens les plus réceptifs. Ses sources d’inspiration sont ses visions et ses rêves éveillés. « Lorsque ces images et ces visions me sont transmises, je me sens privilégié ». Ces images le guident et servent à le propulser vers sa mission artistique qui est de rendre visible l’indicible et de faire « descendre » dans la Matière quelque chose de Beau, de Vrai, de Lumineux, pour que d’autres puissent le sentir.

« Tout ce qui existe dans l’univers est porteur d’inspiration, tout est question de perception, d’angle (de vue) et de Lumière ».

Oeuvre de Gabriell

A l’aube d’une nouvelle période

En 2016, vingt ans après ses premières expositions, Gabriell laisse son inspiration le guider vers différents projets pour lesquels il s’exprime comme artiste à la fois symboliste, surréaliste, visionnaire ou portraitiste. Son besoin d’être multidisciplinaire, d’utiliser plusieurs médiums, le mène à une diversité de mouvements artistiques dans lesquels il se sent chez lui. « Ma philosophie de vie semble vouloir m’entraîner vers un besoin de m’exprimer au jour le jour, peu importe ce qui émerge du tableau, peu importe la manière de faire ou le sujet d’inspiration ». Il sait que, en fin de compte, ce sera toujours la même personne qui tiendra le pinceau et que la signature au bas de l’oeuvre sera toujours peinte avec humilité. Gabriell ne souhaite pas se cantonner à un seul mouvement d’art ou à un sujet unique, car la vie est faite de diversité. C’est d’ailleurs ce qui en fait sa richesse.

www.gabriellavoie.ca ou www.artzoom.org/gabriell

Crédit photo: Courtoisie