La comédie musicale «Sur les traces de Jules Verne»: une création qui vous transportera dans un monde fantastique

423
«Sur les traces de Jules Verne»

Le Choeur Vives Voix de la rive sud de Montréal présente du 6 au 15 avril une nouvelle comédie musicale qui explore l’univers fantaisiste imaginé par Jules Verne. Avec cette équipe, c’est la cinquième production que Luc Gauthier (aussi metteur en scène) imagine et écrit avec les compositeurs musicaux Jacques Lachapelle et François Monette. L’an dernier, «Et si le Titanic» avait impressionné par son ampleur et sa qualité. La création de cette année promet encore d’en mettre plein la vue en jouant dans le monde bien connu de Jules Verne. Pour en connaître plus sur la production de cette année, j’ai rencontré le directeur artistique, auteur et metteur en scène Luc Gauthier lors d’une répétition de la compagnie. Voici l’entrevue que j’ai eu avec lui.

Luc Gauthier

Qu’est-ce que la comédie musicale «Sur les traces de Jules Verne»?
C’est une comédie fantaisiste et fantastique sur le monde de Jules Verne. C’est l’histoire de gens ordinaires qui vont au théâtre et se retrouvent non seulement dans la salle mais aussi sur scène. Ils seront plongés dans un livre inédit de Jules Verne et l’objectif sera de réussir à sortir de cette histoire imprévue à travers la quête de l’auteur pour qu’il écrive la fin de l’histoire. On visite plusieur mondes connus de Jules Verne, comme «20,000 lieues sous les mers», «Voyage au centre de la Terre», «Cinq semaines en ballon», «Le tour du monde en 80 jours» et quelques autres.

Qui sont les personnages de cette aventure?
Ce sont quatre personnes qui ne se connaissent pas au début. Il y a Marco qui habite au sous-sol chez sa soeur. Jeanne est une renfrognée sur la société, malhabile et malcommode en plus. Puis Marina est le stéréotype de la naïveté avec son lot de blagues et de maladresses. Et finalement Anna, la version féminine d’un rat de bibliothèque, enfermée sur elle-même et qui connaît tous les romans de Jules Verne. Ce sont quatre contemporains qui s’isolent pour différentes raisons mais qui vont évoluer pour passer le message de bouger et d’être actif pour pouvoir profiter de la vie.

Pascal Demers (Marco), Isabel Filiatrault (Marina), Annie Jubinville (Jeanne), Annie Jenkins (Anna)

Pourquoi créer une nouvelle comédie musicale et comment vous est venu l’inspiration du sujet?
C’est mon mandat de créer une comédie musicale avec beaucoup de personnages pour mettre en valeur les 45 membres du Choeur Vives Voix. On revoit toujours les mêmes oeuvres ailleurs, alors on a le goût de faire du nouveau pour que le Choeur ne soit pas un accessoire mais une partie intégrante de l’histoire. C’est une écriture adaptée pour un grand nombre de rôles car les solistes sont des membres du Choeur. À chaque mois d’octobre, on fait passer des auditions aux membres qui veulent des rôles. On utilise les forces de chacun, que ce soit comme choriste ou soliste. C’est pour ça que lorsqu’on vient voir le spectacle, on a l’impression que tout le monde est bon car chacun a une place qui exploite ses forces.

Vous avez la chance d’avoir deux compositeurs pour la musique, Jacques Lachapelle et François Monette. Comment vous vous êtes rencontré?
Jacques a débuté comme directeur musical. Il m’a confié un jour qu’il aimerait composer et on a fait des essais. Ça a vraiment cliqué et avec son ami François on a pu faire équipe pour l’écriture des comédies musicales. En général ça prend 2 ans créer une comédie musicale, mais nous on prend 3 à 4 mois pour la base et tout au long des répétitions on apporte des modifications jusqu’au spectacle. J’écris les textes en premier et je leur envoie la scène avec des indications sur le style de musique que j’entends selon l’atmosphère et le côté dramatique que j’ai en tête. Eux me renvoient des esquisses. Cette année, c’est de style orchestral et Broadway.

Annie Jenkins (Anna) et les choristes

Parlez-nous du Choeur Vives Voix, dont c’est le 5e spectacle annuel avec qui vous créez une comédie musicale?
L’an prochain, ça fera 25 ans qu’ils existent. Au début, leur répertoire était axé sur la comédie musicale, mais il y a 12 ans, ils se sont recentrés sur le classique. Puis, il y a 10 ans, ils sont venus me chercher pour faire la mise en scène de trois opérettes de Offenbach. Je les ai ramené à leur essence originale de la comédie musicale quand je suis devenu leur directeur artistique. Les membres sont bénévoles et proviennent de tous les milieux mais ont en commun un intérêt pour la comédie musicale.

Luc termine en soulignant que la création d’un nouveau spectacle l’allume beaucoup et l’impressionne. On ose créer un spectacle accessible avec une musique à la portée de tous. «Sur les traces de Jules Verne» est humoristique, léger et ludique tout en étant une grosse production avec 45 personnes sur scène, un orchestre de 5 musiciens, des décors, costumes et la technique qui rend le spectacle très professionnel. À chaque année, les gens font la remarque qu’ils ne s’attendaient vraiment pas à un spectacle de cette qualité. Cette année, le monde de Jules Verne qui a marqué l’enfance et l’imaginaire de tout le monde promet d’impressionner! C’est un spectacle à ne pas manquer.

Équipe de création
Création, textes, mise en scène: Luc Gauthier
Musique: Jacques Lachapelle et François Monette
Scénographie: Patrick Martel
Costumes: Ghyslaine Fortin

Le Choeur Vives Voix, les créateurs et l’orchestre

Distribution
Pascal Demers (Marco), Annie Jenkins (Anna), Annie Jubinville (Jeanne), Isabel Filiatrault (Marina), François Guy (Jules Verne), Denis Banville (Dr Ferguson/Phileas Fogg), Maxine Larouche (libraire), Christian Desroches (Axel Lidenbrock/Capitaine Némo), Yvan-Guy Lapointe (Otto Lidenbrock ), Mylène Arseneault, Sabrina Beaudry, Lilian Beer, Isabelle Bergeron, Véronique Bisaillon, Gisèle Monette dit Boismenu, Anne-Marie Bouchard, Maryse Boursier , Marie-Paule Carrier, Annie Claveau, Véronique D. Desjardins, Rebecca Dubé, Louis Ducharme, Catherine Giguère, Caroline Godard, Stella Horcajada, France Jobin, Cindy Langelier, Francine Lataille, Jean Latulipe, Danièle Le Blond, Dominique Legault, Catherine Lepage, Mélanie Marcoux, Rollande McCarthy, Éric Monette, Sylvie Pellerin, Madeleine Pronovost, Chantale Roger, Lise Roy, Brigitte Séguin, Alain St-Cyr, Jacques Thibodeau.

Présenté en français à la salle Jean-Louis-Millette du Théâtre de la Ville de Longueuil (180 Rue de Gentilly E, Longueuil) du 6 au 15 avril 2018 à 20h (sauf les dimanches à 14h).
Billets (35$/Ainés 30$/Étudiants 25$/Enfants 15$) en vente par courriel à billetterie@vivesvoix.ca et par téléphone au 450-679-3349.

Durée 1h45 sans entracte.

Site web : www.vivesvoix.ca

Photos: ©LumaStudios.ca (1ere et 4e photos) et Daniel Ouimet