SIAMANTO, MON AMOUR de Delphine Jacquart – en hommage aux poètes maudits arméniens

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
83

Une histoire d’amour au cœur de la tourmente des poètes maudits de 1915.

L’année 2018 coïncide avec le 140e anniversaire du poète Siamanto, figure nationale de l’Arménie. Soucieuse de cette commémoration, l’écrivaine d’origine libanaise Delphine Jacquart fait paraître un roman poignant et fort bien documenté, dans lequel elle imagine un triangle passionnel entre le célèbre poète, sa muse et un diamantaire suisse. Intitulée Siamanto mon amour, cette fiction se veut aussi un devoir de mémoire à l’égard du génocide arménien.

Résumé :?Diamantaire originaire de Lausanne, Edgar Merz rencontre dans un salon de thé une mystérieuse femme dont il tombe éperdument amoureux. Un serveur de l’établissement prénommé Hector le met cependant en garde : parce qu’elle fut, explique-t-il, la muse d’un grand poète décédé dans des circonstances atroces, Elsa ne se laissera aimer d’aucun homme. En vain, Edgar s’entête à la séduire. Le malheureux va vite découvrir qu’il ne pourra jamais faire de l’ombre au géant disparu et tant adoré de sa dulcinée.

« Figure majeure de la littérature arménienne, Siamanto, de son vrai nom Adom Yardjanian, incarne toute la tragédie des victimes, d’une part, de la rafle des intellectuels du 24 avril 1915 dans tout l’Empire ottoman, d’autre part, de l’ensemble du génocide arménien. S’il remet en scène, et avec magnificence, ce symbole culturel sis dans un univers artistique et délicat, le roman de Delphine Jacquart s’impose donc aussi comme une inoubliable parole mémorielle. »

Troisième roman de Delphine Jacquart, Siamanto mon amour est l’aboutissement de trois ans et demi de travail de recherche et d’écriture. En choisissant d’entraîner le lecteur dans la tourmente des « poètes maudits de 1915 » — élite de « l’Esthétisme » arménien — l’écrivaine, qui est née au pays des Cèdres et qui a vécu en France avant de s’installer au Québec, désire raviver un patrimoine méconnu du public francophone.

« Bouleversant voyage définitivement fougueux et inspiré, Siamanto mon amour émeut, bouleverse et… bouscule. » S. Ledien

À propos de l’auteure :?Delphine Jacquart, de son vrai nom Brigitte Tavitian, est née dans cet Orient qui a bercé son enfance autant que ses rêves de jeune fille. Ayant vécu également en France, elle s’installe au Québec en 1981 où elle fait ses études en droit. L’écrivaine a vécu la dualité de deux cultures : orientale par ses racines paternelles et, européenne par celles de sa mère, pour s’apercevoir finalement qu’elle n’appartiendrait jamais totalement à l’une ou à l’autre. Ses souvenirs sont devenus la trame de fond du temps qui passe, de morceaux de vie abandonnés sur trois continents qu’elle rapatrie et transforme en récits. Dans ses écrits elle bâtit un pont entre l’Orient et l’Occident. Siamanto, mon amour est son troisième roman. www.delphinejacquart.com/index.html

Siamanto, mon amour – Delphine Jacquart? Les Éditions de l’Apothéose – 174 pages – 22,00 $ – ISBN : 978-2-89775-161-6?À partir du 17 août 2018 : disponible en librairie au Québec et en France ainsi que sur le web.