Influences de Jean-François Baril, découvrir l’homme derrière l’artiste. Belles réflexions sur la vie et histoires d’influences. Un de mes coups de cœur de l’année!

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent ( 5,00 étoiles sur 5) - 1 avis
440
influences

Jean-François Baril est humoriste que l’on connaît bien des Mecs comiques, comédien de 3X rien, animateur à la radio et aussi à la télé dans la guerre des clans, et dans caféine le matin. Voilà maintenant qu’il a ajouté une nouvelle corde à son arc, alors qu’il vient de publier le livre Influences aux éditions ADA Inc. Dans ce livre, il nous démontre que « Chaque rencontre, chaque événement en influence un autre. C’est l’effet domino.»

Résumé : À travers ce récit à la fois biographique, initiatique et anecdotique, Jean-François Baril nous montre une facette plus humaine et intime de sa personnalité. Usant d’humour et de profondeur, il présente un message qui saura rejoindre chacun d’entre nous. Influences est en effet non seulement l’histoire de l’humoriste et animateur que nous connaissons si bien, mais celle de toute une population qui se souvient, se questionne parfois, et cherche à trouver sa place dans cette société folle qui nous mène. Depuis ses débuts à l’École nationale de l’humour vers son aventure avec les Mecs comiques, en passant par Caféine et La Guerre des clans, Jean-François Baril proposera des réflexions qui vous feront prendre conscience des influences que nous avons sur les autres.   

Dès que j’ai lu la quatrième de couverture, ma curiosité a été piquée et je me suis lancée rapidement dans la lecture de ce récit grandement biographique, alliant humour, anecdotes, et surtout belles réflexions profondes sur les influences qu’on peut avoir sur les autres et vice versa. C’est tout simplement fascinant!

J’ai découvert un Jean-François Baril que je ne connaissais pas du tout. En plus de nous faire rire, à certains moments lorsqu’il nous raconte ses récits, ses anecdotes, il y a surtout une grande profondeur dans ses propos. Avec ce livre, on découvre en lui un être très résilient, qui a envie de partager ses réflexions et ses leçons de vie qu’il a accumulées, alors qu’il a atteint le début de la quarantaine. Fin raconteur, il sait nous garder attentifs et mettre juste assez de détails pour qu’on soit intéressé et qu’on veuille continuer à le lire. Il sait bien doser les dialogues et les descriptions et on a vraiment l’impression qu’il est là devant nous à nous raconter ses histoires. J’aime beaucoup les comparaisons qu’il fait entre le hockey et le domaine artistique, les joueurs de premiers trios versus les vedettes très connues, et les joueurs de deux et troisièmes trios versus les artistes moins connus, mais qui sont là pour «scorer» à l’occasion. J’aime aussi sa comparaison d’animer à la radio avec le fait de jouer à l’arrêt-court au baseball, alors qu’être l’humoriste de service dans une émission de radio c’est plus comme jouer dans le champ au baseball. Je trouve ces comparaisons assez plausibles et intéressantes.

J’ai lu ces trois cents pages en quelques heures seulement, tellement j’étais happée par ce qu’il avait à dire. Jean-François se livre assez intimement, sur sa vie privée, sa carrière, sa famille, ses ambitions, ses collègues humoristes et ses amis, mais avec un but précis. Il ne tient pas nécessairement à faire sa biographie. Il veut nous amener à voir comment les gens peuvent influencer nos vies et que l’on peut influencer la vie des autres aussi. Comment une porte qui se ferme peut être une occasion d’en ouvrir une autre? Quand un chemin se ferme,  cela nous oblige à emprunter une autre route remplie de surprises. J’aime la manière dont il amène ses histoires et ses liens d’influence. Il nous raconte une histoire (par exemple sa rencontre avec sa copine Nathalie qui est maintenant son épouse) avec beaucoup de détails, tout en nous racontant plein d’événements et de personnes qui gravitent autour de lui à ce moment-là. Ensuite, il nous questionne pour voir si on a découvert qui est la personne qui a été l’élément déclencheur de cette série d’événements et lui a permis d’être avec sa conjointe présentement. C’est vraiment ingénieux cette façon de semer notre intérêt. En plus de raconter quatre histoires très personnelles dans lesquelles il se présente tel qu’il est, sans orgueil ni prétention, avec ses défauts et ses qualités, avec ses bons et ses mauvais coups de la vie, Jean-François nous raconte aussi quelques autres histoires que des gens lui ont amenées et qui démontrent les influences et effets domino de ces gens dans leurs parcours.

On en apprend beaucoup aussi sur les coulisses de la vie artistique, le côté parfois moins reluisant de ce métier, où les rejets sont monnaie courante et les moins bonnes performances des côtes d’écoutes peuvent parfois couter un emploi à un artiste. Bref, on comprend mieux comment cela peut être un métier précaire et que la stabilité d’emploi n’est jamais gagnée. On voit aussi le stress des auditions, l’obligation de se faire voir pour ne pas se faire oublier dans ce métier, ainsi que l’instinct de se réinventer constamment pour demeurer actif artistiquement.

Je dois dire que ce bouquin est un des très bons livres que j’ai lus cette année. Et comme si ce n’était pas assez, ce livre est accompagné d’un CD avec en bonus audio deux entrevues de Jean-François Baril avec Josée Boudreault et Alex Perron. Josée Boudreault, a été présente tout au long de la carrière de Jean-François, des débuts des Mecs Comiques, en entrevues, jusqu’à la télé en animation… Elle est un réel exemple de résilience. Ensemble, ils racontent l’événement tragique que Josée a écrit dans la préface du livre, qui s’est passé en 2016, lors de son AVC. Son chum, étant jeune adorait les universités américaines et aurait voulu aller étudier aux É.-U.. Ayant toujours gardé cet intérêt, il a toujours aimé faire des visites des universités de temps en temps. Cet amour pour les universités, est probablement ce qui a sauvé la vie de Josée au final. Quel beau témoigne de lien d’influence! Également, Alex Perron nous parle d’une tranche de vie personnelle du secondaire, ce qu’il fait rarement. Il raconte comment un de ses professeurs a été l’élément déclencheur pour le motiver à s’inscrire à l’école nationale de l’Humour. Un autre beau témoignage touchant.

Au final, j’ai aimé découvrir l’homme derrière l’artiste. Un homme authentique, sensible, résilient, travaillant, qui a une belle profondeur et des réflexions qui méritent d’être entendues et des leçons de vie très pertinentes à mettre en pratique. Ce livre est définitivement un de mes coups de cœur de l’année!

Date de parution : 26 sept. 2018

Nombre de pages : 300 pages

Prix : 24.95$

Éditions ADA inc.

http://www.ada-inc.com/