Théâtre la Bordée: Comment je suis devenu musulman

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
59
Benoit Drouin-Germain et sa belle-famille

Du 27 novembre au 8 décembre

1H50  sans entracte

Pour sa septième création, Simoniaques Théâtre présente sur la scène du Théâtre La Bordée du 27 novembre au 8 décembre, Comment je suis devenu musulman.

L’Histoire de la pièce

C’est l’histoire d’un mariage des cultures, dans tous les sens du terme. Jean-François et Mariam attendent un bébé. Ils sont tous les deux Québécois. Lui, catholique non pratiquant et athée. Elle, musulmane non pratiquante, d’origine marocaine. Apprenant cette nouvelle, les parents de la jeune femme désirent que les amoureux se marient sur le champ. Que feront-ils? Le jeune homme acceptera-t-il de se convertir à l’islam? De renier le fait qu’il ne croit en rien? Lui qui vient d’apprendre que les jours de sa mère sont comptés?

Avant que la pièce débute

Fait intéressant : Avant même que la pièce ne débute, nous pouvons nous faire prendre en photo avec les mariés et les parents de ceux-ci.  On nous offre thé et petits biscuits sablés.  On se sent déjà dans l’atmosphère d’un mariage et prêt à la fête.

Décor /Costumes/Musique

De grands rideaux blancs que l’on fait glisser et tourner, séparent les différents tableaux au besoin.  Avec des bancs recouverts, on y fait une chambre à coucher, un hamman, (bain d’eau chaude) ou une petite table. Avec des chaises, on y fait une voiture,  ou un jeu de quiz télévisé.  On se transporte dans la cuisine avec table et chaises.  Une lampe suspendue nous transporte dans une autre maison, etc. On bouge souvent les meubles, et ça se fait d’une façon fluide, en poursuivant l’histoire. Les costumes de la mariée sont magnifiques, mais il y a aussi tous les autres costumes comme le prêtre, le policier, les habits de noces.  Beaucoup de changements, car les comédiens changent aussi de personnages à l’occasion.  Pour ce qui est de la musique, elle est appropriée pour nous transporter dans le monde tunisien ou marocain.

On apprend des choses sur :

Les futurs mariés

Bien que cette pièce soit une comédie, on y ressent une certaine ambivalence dans les choix à faire lorsqu’on mélange deux cultures.  Grâce au quizz télévisé (qui ne dure que quelques minutes), on y apprend des choses sur la religion.  Lorsque les deux familles se rencontrent pour établir la façon de procéder pour le mariage comme ce que l’on va boire, manger, ou qui on va inviter. Là aussi on y perçoit les différences dans la religion et les mentalités.

Une pièce d’actualité, intéressante, avec des comédiens extraordinaires et sympathiques. On y entend parler à l’occasion « l’arabe », mais on nous traduit tout de suite.  La musique est excellente et nous transporte immédiatement à la fête.

Simon Boudreault

Simon-Boudreault

L’auteur s’est inspiré de sa propre histoire, son mariage « obligé », pour écrire cette comédie dramatique qui se veut une main tendue vers l’autre, un désir de laisser à chacun sa parole, sans jugement ni complaisance. Il y aborde des thèmes profonds : la mort, la spiritualité, l’identité et la peur de l’autre. Il explore, entre humour et sarcasme, les beautés et les écueils de toutes les religions.

Texte et mise en scène : Simon Boudreault /

Avec : Sounia Balha, Nabila Ben Youssef, Benoît Drouin-Germain, Michel Laperrière, Marie Michaud et Manuel Tadros /

Assistance à la mise en scène : Marilou Huberdeau / Décor : Richard Lacroix / Costumes : Suzanne Harel / Éclairages : André Rioux / Musique : Michel F. Côté / Production : Simoniaques Théâtre en codiffusion avec La Manufacture

À propos de l’auteur

Simon Boudreault est auteur, metteur en scène, comédien, improvisateur et marionnettiste. Il a été formé en interprétation au Collège Lionel-Groulx. Le public le connait comme acteur dans la populaire émission Dieu Merci!, ainsi que comme improvisateur à la LNI. Au théâtre, c’est l’auteur des pièces Sauce brune et Soupers. On lui doit également les pièces à succès, D pour Dieu?, As is (tel quel) et En cas de pluie, aucun remboursement, trois pièces finalistes pour le prix du Gouverneur général respectivement en 2012, 2014 et 2015. Il touche également à l’écriture du théâtre de marionnettes pour enfants avec La félicité et Sur 3 pattes.

À propos de Simoniaque Théâtre

Simoniaques est une compagnie de théâtre de création installée à Montréal depuis 2005. Ses spectacles Andromak, Sauce brune, Soupers, D pour Dieu?ou encore As is (tel quel) se sont produits dans divers théâtres montréalais comme le Centre du Théâtre d’Aujourd’hui, Espace libre, le Théâtre Jean-Duceppe ainsi qu’en tournée à travers la province de Québec. Formée de Simon Boudreault et de Catherine Ruel, Simoniaques Théâtre propose une recherche sur la forme théâtrale et la manière de raconter soit par le mélange de différents médiums, l’exploration du langage, du geste, du jeu ou du rapport scène-salle.

www.simoniaques.com

Comment je suis devenu musulman en tournée

Théâtre La Bordée – Québec, 27 novembre au samedi 8 décembre

du mardi au samedi à 19 h 30 (exception le samedi 8 décembre à 13 h)

Théâtre La Bordée – 315 rue Saint-Joseph Est /Billetterie 418 694-9721 / bordee.qc.ca

 

Salle Maurice O’Bready – Sherbrooke, 12 décembre 20h

Journées théâtrales de Carthage – Tunis, 15 décembre

Pavillon de l’Île – Châteauguay, 1er février 20h

Théâtre Mirella et Lino Saputo – Saint-Léonard, 3 février 20h

Cégep de Saint-Laurent – Montréal, 19 février 20h