Roman, Les chars meurent aussi, de Marie-Renée Lavoie

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
36
Les-chars-meurent-aussi
Les-chars-meurent-aussi

Et si tout Québec lisait le même livre…

Ville de littérature UNESCO, Québec se joint au projet Un livre, une ville en invitant la population à lire le roman Les chars meurent aussi, de Marie-Renée Lavoie.

Fière d’être ville de littérature UNESCO depuis octobre 2017, Québec présente sa propre version d’Une ville, un livre (One city, one book), une initiative rassembleuse qui vise à encourager les citoyens et citoyennes à lire un même livre, à en discuter et à découvrir la littérature d’ici.

Créé en 1998 à Seattle, le projet inspire d’autres communautés et se répand rapidement aux États-Unis. En 2007, on dénombrait déjà plus de 400 initiatives connues. Aujourd’hui, il est impossible de connaitre le nombre de villes participantes tellement l’initiative a pris de l’ampleur à travers le monde. Certaines villes en font un festival qui se déploie pendant plusieurs mois. L’Institut Canadien de Québec, gestionnaire de la Bibliothèque de Québec, s’est vu confier le rayonnement de cette initiative dans la ville.

Les chars meurent aussi : une histoire touchante et lumineuse

Avec la complicité du milieu littéraire, Les chars meurent aussi, de Marie-Renée Lavoie, publié en 2018 aux éditions XYZ, a été choisi pour ses qualités littéraires, pour son histoire qui se déroule à Québec et le fait que l’autrice y réside.

Limoilou au début des années 1990 : Laurie obtient sa première voiture, une Ford déglinguée, symbole de liberté. Jonglant avec ses aspirations, ses amours, sa famille, l’étudiante cherche sa place dans une vie difficile qu’elle sait rendre magique.

Extrait Les chars meurent aussi

Comme le dit si bien l’autrice, c’est un plaidoyer pour le bonheur! visionnez la capsule

Marie-Renée-Lavoie-autrice
Marie-Renée-Lavoie-autrice

Marie-Renée Lavoie, l’autrice

Native de Limoilou, Marie-Renée Lavoie compte à son actif une quinzaine de livres autant pour les adultes que pour la jeunesse. Son premier roman, La petite et le vieux, s’est démarqué par sa capacité à faire chatoyer le quotidien. Le syndrome de la vis et Autopsie d’une femme plate viennent confirmer son talent littéraire. Traduite dans plusieurs pays, l’écrivaine et enseignante de littérature démontre avec brio combien l’intime est universel. Les chars meurent aussi est son roman pour adultes le plus récent.

Pour participer à Une ville, un livre

Sur le site Internet

On peut visionner une courte vidéo présentant le livre, l’autrice et ses sources d’inspiration sur le site unevilleunlivre.ca.

Sur Instagram et Facebook

Le public est invité à transmettre des photos de son coin de lecture en identifiant le compte Instagram @unevilleunlivre et à suivre la page Facebook Québec, ville de littérature.

En bibliothèque

Lors de la dernière semaine de mars, les lecteurs et lectrices pourront rencontrer l’autrice et discuter de son œuvre.

Monique-Corriveau, lundi 25 mars à 13 h 30

Romain-Langlois, lundi 25 mars à 19 h

Étienne-Parent, mardi 26 mars à 13 h 30

Paul-Aimé-Paiement, mercredi 27 mars à 18 h

Maison de la littérature, mercredi 27 mars à 19 h

(Les discussions se dérouleront en présence de l’autrice à l’exception de cette occurrence.)

Saint-André, jeudi 28 mars à 19 h

Gabrielle-Roy, vendredi 29 mars à 18 h 30

Pour clore le mois, un long entretien avec Marie-Renée Lavoie aura lieu le dimanche 31 mars à 14 h à la Maison de la littérature.

À propos du Réseau des villes créatives de l’UNESCO

Le Réseau des villes créatives de l’UNESCO est actuellement formé de 180 membres dans 72 pays couvrant 7 domaines créatifs : artisanat et arts populaires, design, film, gastronomie, littérature, musique et arts numériques. Il a été créé en 2004 pour promouvoir la coopération avec et entre les villes ayant identifié la créativité comme un facteur stratégique du développement urbain durable. L’objectif du réseau est de placer la créativité et les industries culturelles au cœur de son plan de développement à l’échelle locale et coopérer activement à l’international. Le Réseau compte dorénavant 28 villes qualifiées de « ville de littérature ».

Pour connaître les détails : unevilleunlivre.ca

Photos : Hélène Bouffard 

Source : Dominique Bernard, responsable promotion, mise en marché et développement de public

Maison de la littérature | L’Institut Canadien de Québec

Les-chars-meurent-aussi
Les-chars-meurent-aussi
Les-chars-meurent-aussi
Les-chars-meurent-aussi