Fabuleuses, une comédie intelligente, rafraichissante et drôle. Un de mes films préférés de la dernière année!

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
53

Le film Fabuleuses scénarisé par Geneviève Pettersen et Mélanie Charbonneau, et réalisé par Mélanie Charbonneau prend l’affiche dans nos salles de cinéma au Québec, dont le cinéma le Clap, dès le 23 aout. Produit par Nicole Robert de Go Films, FABULEUSES met en vedette Noémie O’Farrell, Juliette Gosselin et Mounia Zahzam dans les rôles de trois amies en quête de reconnaissance à l’ère de l’amitié 2.0 et des réseaux sociaux, où l’impact des technologies et le rapport à l’image sont omniprésents.

Synopsis : Il y a Laurie, la fille d’à côté qui tente de devenir fabuleuse. Il y a Clara, la star des médias sociaux qui carbure aux « likes », et il y a Élizabeth, qui s’insurge contre tout ça. Les trois amies vivront l’été de tous les possibles, expérimentant de façon un peu chaotique les paradoxes auxquels doit faire face toute jeune femme moderne.

L’entrevue avec les artisans du film Fabuleuses, sont disponibles via ce lien. http://info-culture.biz/2019/08/22/entrevue-avec-les-artisans-du-film-fabuleuses-en-salle-des-le-23-aout/

 C’est une comédie à la fois intelligente, rafraichissante et drôle qui amène une réflexion entre autres sur l’image, la superficialité des réseaux sociaux, l’effet des influenceurs, le culte de la beauté et l’amitié. Un film divertissant, vrai, authentique, à voir entre amis, mais aussi en famille. Même si c’est un film écrit et produit par des femmes, et qui met en scène des jeunes dans la vingtaine, c’est un film pour tous, car pour les plus vieux, cela nous ramène la nostalgie de nos vingt ans, mais aussi nous fait voir la différente réalité des jeunes d’aujourd’hui. Pour les plus jeunes, ils vont se reconnaître dans ces personnages authentiques, remplis de paradoxes et de contradictions.

Personnellement, à la sortie du visionnement, j’espérais voir une suite à ces Fabuleuses, qui m’ont impressionnée et auxquelles je me suis attachée, au point d’en vouloir encore plus de leurs péripéties et anecdotes de vies.

Pour ceux qui connaissent et ont apprécié la web série Les Stagiaires, parue en 2015, (de Mélanie Charbonneau) mettant en vedette entre autres Noémie O’Farrell et Juliette Gosselin, seront heureux de retrouver les personnages qu’ils ont bien aimés dans la série. La scène initiale du film, nous fait penser au 5e épisode des Stagiaires, alors que Laurie a un œil au beurre noir et on apprend que c’est lors d’un party qu’elle a reçu un bouchon de champagne dans l’œil. C’est ainsi que démarre le film. Cela semble être un petit clin d’œil à la web série. Les personnages de Laurie et Clara reviennent ici, dans un long métrage. Elles ont vieilli et elles sont à la fois semblables et différentes de ce qu’elles étaient dans Les Stagiaires. Mais c’est agréable de les retrouver.

Mounia Zahzam Noémie O’Farrell, Juliette Gosselin

Noémie O’Farrell c’est Laurie, celle qui admire secrètement Clara (Juliette Gosselin), la star des médias sociaux. Et bien qu’elle veut écrire pour un média sérieux, des articles de fond, elle ne réussit pas à se faire engager, à moins d’avoir 20 000 followers. Alors, elle y va de toutes les bassesses et les transformations pour se faire plus intéressante sur les réseaux sociaux, au point d’oublier qui elle est, ce qu’elle aime, et ceux qui l’aiment. Mounia Zahazam incarne Élisabeth, la meilleure amie de Laurie, qui refuse de se mouler aux faussetés projetées par les réseaux sociaux. Féministe, fière de ses poils, elle ne reconnaît plus Laurie, lorsque cette dernière se lie d’amitié avec Clara.

Ce film est à la fois intelligent, rafraichissant, drôle et amène une réflexion sur l’image, la superficialité des réseaux sociaux, l’effet des influenceurs, le culte de la beauté qui continue de faire vendre des produits diversifiés, et sur le côté moins glamour, moins givré de la vie des ces gens célèbres et d’influence. L’envers de la médaille, les compromis, les concessions, les transformations à subir en valent-ils la lumière brillante dans le firmament, qui peut parfois durer seulement temps d’un instant? Car tous ces influenceurs sont à un faux pas près, d’être détrôné et remplacé par une nouvelle saveur du mois.  Et qu’arrive-t-il quand cela survient? C’est là que l’amitié, la vraie, la pure, la sincère est au rendez-vous.

Voici une autre force de film, soit celui de traiter du sujet de l’amitié profonde entre femmes. C’est beau à voir. C’est réconfortant et c’est rassurant. Elles n’ont aucun tabou entre elles. Elles se disent tout, se montrent tout et passent à travers tout ensemble.

Noémie O’Farrell et Juliette Gosselin crèvent l’écran dans leurs rôles respectifs. On les voit évoluer, se transformer, se questionner et on est immédiatement happés par ce qui leur arrive. Elles sont charmantes, déroutantes et, soit on se reconnaît en elle, ou on reconnaît nos proches, nos enfants, nos amis en elles.  Bien que Mounia Zahazam est moins souvent à l’écran, son personnage est éclaté et fort. À l’opposé de Laurie et Clara, Élisabeth démontre bien ses différences et ses valeurs. Elle est inspirante.

Alexandre Nachi, (qu’on a découvert dans le film 1991) est génial avec son personnage hyper attachant, amoureux, sans l’ombre de malice. Il est savoureux à regarder jouer.

Il y a plusieurs scènes que j’adore dans ce film, sans temps mort et rempli d’émotions et de pistes de réflexion. Il y a assurément la scène entre Laurie et la vedette de l’heure, alors qu’ils se retrouvent chez lui après la première de son film. C’est rempli de malaise et c’est totalement délicieux à regarder. On a tous vécu des moments semblables un jour, j’en suis sûre.

Il y a aussi tous les moments d’amitiés, de proximité, d’amour franc entre les filles, qui m’ont vraiment touché.

Et finalement, c’est agréable de voir les vraies choses à l’écran. Une fille qui cache ses cernes. Une épilation de l’entrejambe, la recherche d’un condom en plein dans le meilleur de l’action, la découverte de ses règles alors qu’on n’a rien à portée de main pour se protéger…

Noémie(Laurie) et Juliette (Clara)

Mélanie Charbonneau a coécrit avec Geneviève Pettersen un film fabuleux, avec des dialogues savoureux, et des personnages avec plusieurs couches de profondeur. Bien que ce soit un «chick flick», ce n’est pas un film superficiel, bien au contraire. Il a des choses à dire, des réflexions à amener et des personnages de femmes fortes à défendre. C’est un de mes films préférés de la dernière année!

FABULEUSES ce dote également d’une chanson thème écrite et chantée par Sarahmée et d’un vidéoclip pour l’accompagner. La musique de la chanson Fabuleuses a été écrite par Antoine Rochette et David Rancourt, Productions Lost Boys, qui signent également la musique du film. Le vidéoclip a été réalisé par Mélanie Charbonneau et Juliette Gosselin. Il a été tourné entièrement avec un iPhone.

Distribution

Laurie              Noémie O’Farrell

Clara Diamond  Juliette Gosselin

Élisabeth         Mounia Zahzam

Antoine           Alexandre Nachi

Chris Leroy     Alexandre Bacon

Magalie           Olivia Palacci

Tommy           Mikhaïl Ahooja

Céline              Hélène Major

Sébastien         Adrien Bletton

Rachelle          Geneviève Boivin-Roussy

 

Réalisatrice      Mélanie Charbonneau

Scénaristes      Geneviève Pettersen et Mélanie Charbonneau

Productrice      Nicole Robert

Image             Ariel Méthot-Bellemare

Conception artistique  Éric Barbeau

Montage          Isabelle Malenfant

Son                  Lynne Trepanier

Musique originale       Antoine Rochette et David Rancourt

Costumes        Guillaume Laflamme

Distribution des rôles  Catherine Didelot

Coiffure          Daniel Jacob

Maquillage      Léonie Lévesque-Robert

Chanson thème /paroles Sarahmée

Visionnez le vidéoclip

Visionnez la bande annonce

Crédit photos : Courtoisie de GO films.