Amérindiens, Moebius 124

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
37

Le 1er mars 2010


 

Dans son numéro 124, la revue d’écriture et de littérature MOEBIUSconsacre ses pages aux Amérindiens. C’est sous la direction de Christine Leroy que nous sont offerts de magnifiques textes d’auteures dont l’écriture met à nu leur âme d’Amérindiennes ou de Métisses profondément blessée. Poésie et prose s’y côtoient allègrement.

Les quelque vingt-quatre auteurEs amènent les lecteurs dans un maelstrom d’émotions allant de l’amour de la nature sauvage à la crainte de l’extinction de la culture amérindienne dans son ensemble ou de chaque culture amérindienne en particulier. Il est étonnant que les récents événements de Kahnawake coïncident avec la parution du dernier numéro de la revue. Événements en étroite relation avec la question d’identité et de culture. Comment gérer rage, désespoir, violence, nature, rejet avec la modernité et la cité?

De territoires nordiques en espaces urbains, les auteurs vous convient à un parcours littéraire contrasté et ouvert où les identités se déclinent selon les sensibilités, parfois à fleur de peau. Vingt-quatre textes: autant de fragments de vie courageux, provocateurs, poétiques et philosophiques, autant de regards différents sur cette Amérique métissée où la rencontre avec l’autre reste fragile et le dialogue à établir. Instantanés d’une société qui cherche toujours à se (re)définir, les poèmes, nouvelles, récits et essais rassemblés ici témoignent tous d’une diversité qui est bonne à dire, et à écrire. Car chaque mot qui nous rapproche de l’autre vaut la peine.

La question centrale des textes offerts se pose depuis fort longtemps : ‘‘Comment se dire, et que  transmettre aux futures générations? ’’ La question identitaire toujours présente dans toutes les nations et les cultures de ce monde.

Encore une fois la revue MOEBIUS offre un produit de qualité susceptible de plaire aux adeptes et à un nouveau lectorat. Le thème Amérindiens jette une lumière provenant de l’intérieur sur le vécu de ces nations autochtones canadiennes.

La revue thématique MŒBIUS se définit comme une revue d’écritures et de littérature. Elle est précisément un lieu de prise de parole qui n’a que faire de l’étanchéité des genres et accepte donc tous types de textes littéraires : conte, poésie, court essai, nouvelle. Car il faut une pluralité d’écritures pour constituer une littérature. 

Avec des textes de :José Acquelin, Francine Allard, Joséphine Bacon, Lucie Bélanger, Marie-Christine Bernard, Yvan Bienvenue, Virginia Pésémapéo Bordeleau, Emmanuel Bouchard, Domingo Cisneros, Johanne Alice Côté, Michel Côté, Maya Cousineau-Mollen, Alain Cuerrier, Jean Désy, Louis-Jacques Dorais, Violaine Forest, Marvin Francis, Catherine Eve Groleau, Louis Hamelin, Jean-François Létourneau, Rita Mestokasho et Guy Sioui Durand. Aussi, Lettre à un écrivain vivant: Laure MORALI à N. Scott Momaday et saréponse. Texte en mémoire: «Souvenirs pour demain» de Paul Toupin commenté par Jean-Claude Brochu

Prix suggéré : 10 $
161 pages

www.triptyque.qc.ca  

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

PARTAGER
Article précédentROM Read Only Memory
Article suivantÉmois, Émois, Émois