Coventry

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
8

Le 10 avril 2010


 

Deux guerres. Deux femmes. Deux destins. La mort d’un être cher, à vingt ans de distance, un drame qui les unit. Harriet et Maeve se rencontreront à deux moments tragiques de leur vie et uniront leur détresse pour la vie. L’action se passe dans la ville de Coventry  en Angleterre, par une nuit d’attaque allemande en 1940. L’enfer sur terre.

« La sirène marquant la fin de l’alerte résonne enfin [….] Des gens apparaissent presque aussitôt, émergeant des abris et des caves, de sous les tables de leur salle à manger, de leur cabane de jardin renforcée. Ils déferlent dans les rues, brossant la poussière de leurs vêtements et se décoiffant de leurs casseroles. Ils sont semblables à des animaux qui s’aventurent hors de leurs terriers, clignant des yeux dans la lumière du jour, regardant autour d’eux comme s’ils découvraient le monde ». Voilà une description assez poignante de ce que peuvent faire les ravages de la guerre sur les êtres qui en subissent les outrages.

Dans le cadre bouleversant de l’une des attaques aériennes les plus meurtrières de la Seconde Guerre mondiale, Helen Humphreys tisse, entre le fracas et la fureur des bombes, dans la fumée et la poussière, parmi les ruines et les cratères, une histoire d’une infinie beauté. Dans la ville de Coventry en flammes où les hirondelles tombent toutes rôties des nues, Harriet guide Jeremy à la recherche de sa mère. Alors que la mort déferle partout autour d’elle, Harriet reprend vie et redécouvre des sentiments qu’elle croyait à jamais enfouis.

Vingt ans se sont écoulés depuis leur première rencontre. Harriet a perdu son jeune époux lors de la première grande guerre et Maeve qui est venue s’installer dans la ville de Coventry avec son fils Jeremy quelques mois avant cette attaque nocturne qui a détruit presque toute la ville vivra une souffrance atroce.

Un roman basé sur des faits réels qui ne manque pas de souligner les atrocités de la guerre. Et comment le dire mieux que l’auteure elle-même lorsqu’elle s’interroge sur la pertinence de faire cet acte de mémoire ! «  Si elle avait un livre à écrire, ce serait le catalogue des choses perdues ».

 

Helen Humphreys est romancière et poétesse. Elle est née en 1961 en Angletere et vit aujourd’hui en Ontario. Elle est l’auteure de Leaving Earth, qui lui a valu le Toronto Book Award en 1998, de Afterimage pour lequel elle a été la récipiendaire du Rogers Writer’s Trust Fiction Prize en 2000, de The Lost Garden en 2002 entre autres tires. Coventry lui a valu des nominations pour le Trillum Book Award et le titre d’auteure de l’année de la Canadian Booksellers Association.

 

Prix suggéré : 19.95 $
240 pages

www.editionshurtubise.com