Bang !

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
30

Le 18 mars 2010

« …une pièce remarquable, touchante, inquiétante
…une expérience théâtrale cinématographique.
 »



 

Du 16 mars au 3 avril 2010, le théâtre Première Acte propose une pièce remarquable, touchante, inquiétante,Bang!? une création collective des Productions ? (Point d’Interrogation).

Bang !? c’est l’histoire de quatre jeunes dans la vingtaine qui peinent à joindre les deux bouts et tentent de se faire reconnaître dans leur domaine. Ensemble, ils décident de tourner un court-métrage pour se démarquer. Math (Mathew Fournier) avec Mary (Marie-Hélène Gendreau), qui jouera sa blonde, se retrouvent devant la caméra de J-P (Jean-Pierre Cloutier), sous la direction de Pero (Martin Perreault). Lors de la dernière scène du tournage, Mary pointe une arme sur Matt et le descend d’un coup de feu accidentel. Matt est mort. La caméra a tout capté. 

Que s’est-il passé? Pourquoi le fusil était-il vraiment chargé? Qui a chargé le fusil?  Est-ce un meurtre? Que faire des images qui devaient servir à un court métrage? Les diffuser ou pas? Ce sont tous des questions que les acteurs sur scène se posent, mais aussi le public dans la salle. Il n’y a pas nécessairement des réponses à ces questions, mais cette pièce suscite la réflexion par rapport à la mort, le voyeurisme, le deuil, le sentiment de culpabilité, d’impuissance face à cet évènement malheureux. Également, comment la vie peut-elle continuer après, pour ces jeunes gens grandement affectés par cette mort.


 

Tout d’abord, je dois dire que j’attendais depuis longtemps la venue de cette pièce dont Matthew Fournier, entre autres, a fait la publicité surtout sur son site internet et à travers la communauté FACEBOOK. Afin de promouvoir leur collectif autogéré et non subventionné, ces jeunes ont utilisé leur grande imagination et leurs talents de vidéastes pour présenter deux bandes-annonces de la pièce pour attirer le public. Et cela semble bien fonctionner.

En entrant dans la salle, les gens sont accueillis par un vidéo, du style qui est présenté avant la projection d’un film en salle de cinéma. On y retrouve des Réflexions, quiz et Saviez-vous que… sur le sujet de la mort dans des circonstances nébuleuses comme la mort de Brandon Lee sur le plateau de tournage du film The Crow, et sur le voyeurisme associé à la mort, comme le nombre de personnes qui ont regardé la mort en directe des jeux olympiques de Vancouver, ou l’exécution de Saddam Hussein. Une idée très originale pour nous faire patienter et nous plonger rapidement dans nos premières réflexions sur le sujet de la mort.

Cette pièce nous fait vraiment vivre une expérience théâtrale cinématographique. On a même droit à un générique en début de film… de pièce. Tout au long de cette histoire racontée dans le désordre, la fiction et réalité s’entremêlent. À l’aide de vidéos, on retourne en flash-back dans l’enfance ou les souvenirs des personnages. Le vidéo est également utilisé comme objet de décor pour représenter un endroit bien précis, par exemple le cimetière dont j’ai grandement apprécié l’originalité que les personnages avaient de se recueillir sur la tombe de leur ami. Mais le point culminant de l’utilisation du vidéo vient dans la présentation de l’hommage au défunt où on a vraiment le sentiment que nous sommes dans une téléréalité et où l’émotion est à son plus fort. La musique joue également un grand rôle dans cette œuvre et vient amplifier les situations critiques et renforcer les moments émouvants. La mise en scène très élaborée de cette pièce est digne de nos plus grands metteurs en scène. Un travail énorme de manipulation de décors et d’accessoires pour vraiment créer, à peu de frais, de façon très réaliste les divers environnements et les effets de flash-backs. Un succès indéniable! Chapeau pour cette mise en scène!

 

 

Naturellement les quatre comédiens sont criants de vérité dans leurs rôles respectifs. On sent vraiment l’amitié, la collaboration, le respect et l’admiration les uns envers les autres. Et pour donner encore plus de réalisme à toute cette histoire, Marie-Hélène Gendreau, qui joue le personnage qui attend un enfant, est elle-même enceinte. Matthew et Martin sont de vrais amis dans la vie et sont les cofondateurs de leur maison de production. Et les comédiens ont en partie conservé leurs propres noms dans l’histoire. Toutes ces similitudes entre la réalité de ces acteurs et la fiction de leur oeuvre, de même que la réalité dans l’histoire qui dépasse la fiction dans le court-métrage qu’ils filment, tout cela s’entremêle pour nous donner une expérience théâtrale exceptionnellement réaliste.

Ce que je trouve intéressant dans cette pièce, c’est de voir comment ces amis réagissent différemment suite à cet accident mortel. Il y a d’abord le sentiment de culpabilité qui les afflige tous. Par la suite, l’un d’eux se sentira responsable et voudra soutenir la jeune femme qui demeure seule avec la venue de son enfant. L’autre voudra que la mort de son ami serve à quelque chose et se demande s’il doit montrer ou non le film à tous. Et que dire que la jeune mère monoparentale, qui a peur de reconnaître les traits de son amoureux dans son enfant à venir. Des émotions très difficiles à montrer, cette histoire touche, mais également, fait rire par moment et surtout démontre la nature humaine, ses valeurs et ses travers.

 

 

Personnellement, cette pièce est un de mes coups de cœur de la saison 2009-2010. Une oeuvre à ne pas manquer!

Bang!? est présenté à PREMIER ACTE jusqu’au 3 avril 2010 à 20h00 (Relâche les dimanches et lundis)

BILLETS : de 17 $ à 22 $                TÉL. : 418 643-8131

Production : Les Productions ? 

Matthew Fournier, Co-Directeur
Martin Perreault, Co-Directeur 
Jean-Philippe Côté, Producteur et Communications

Pour les rejoindre :
productionspdi@hotmail.com

CRÉATION COLLECTIVE 

Idée Originale : Matthew Fournier 
Supervision à la mise en scène : Michel Nadeau 
Scénographie : Daphnée Lemieux 
Conception Vidéo : Matthew Fournier et Jean-Philippe Côté 
Interprétation : Jean-Pierre Cloutier, Matthew Fournier, Marie-Hélène Gendreau, Martin Perreault

Communications et Finances : Jean-Philippe côté

www.premieracte.ca

http://www.matthewfournier.com/ 

 

 

Crédit photos : Marc Gourdeau et Cynthia Gendro