On termine l’année sur la Grande Allée ! Le grand décompte 2010

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
32

Le 2 janvier 2010

 

Pour terminer l’année 2009,   plusieurs milliers de personnes s’étaient rassemblées sur la rue Grande Allée pour souligner la fin de l’année 2009 et une décennie. On célèbre le début de 2010. Les organisateurs nous avaient promis quelque chose de rassembleur et les gens étaient au rendez-vous. Tout a débuté vers 21 h avec une revue de l’année sur les écrans géants. On a passé en revue la dernière année avec les Unes du Journal de Québec et les caricatures d’André-Philippe Côté du Soleil.  Vers 23 h des tapeurs de pied et chanteur de musique traditionnelle sont montés sur la petite scène placée sous le restaurant Aux Vieux Canons. Déjà à cette heure, il était presque impossible de circuler sur la Grande Allée tellement, il y avait du monde. La foule était déjà bien réchauffée. On a alors pu entendre les incontournables « C’est dans l’temps du jour de l’An, C’est comme ça que ça se passe dans le temps des fêtes,  Le bon vin m’endort ou Nos vieilles maisons. »

 


Un organisateur rencontré a mentionné à notre chroniqueur que la foule était tellement dense que les gens marchaient sur les fils et que cela a affecté le courant électrique qui devait passer dans lances-confettis. Les chansons traditionnelles du jour de l’an chantées par un groupe inconnu de nos chroniqueurs faisaient danser la foule et bouger les gens malgré l’espace restreint. L’association des commerçants de la Grande Allée, qui était responsable de l’organisation des festivités, souhaitait ardemment une fête familiale. La foule était composée de personnes de tous âges. À minuit moins une minute, le grand décompte commence… les gens se mettent à faire le grand décompte et lorsque minuit a sonné les confettis sont lancés… Malheureusement, ils ne sont pas lancés de très haut donc ne font pas l’effet escompté. Par la suite un petit mot du maire de Québec, Régis Labeaume,  sur vidéo et place aux feux d’artifice.

 




 

Encore une fois, le feu d’artifice n’était pas assez haut pour être bien visible par tout le monde et plusieurs personnes sont restées sur leur appétit. Aussi, ils ont laissé les projecteurs ouverts sur la rue et ceux-ci se confondaient avec le feu d’artifice très bas à l’horizon. Mais, à la défense des organisateurs, ils n’ont eu que 3 semaines pour organiser l’événement. Ce sera probablement mieux l’an prochain… Quant à la place choisie pour donner le spectacle, elle était trop restreinte pour le monde venu. Les organisateurs ont été victimes de leur succès. Mais quand même, ils peuvent dire mission accomplie. Ils ont réussi à recevoir plusieurs personnes sur la Grande Allée. On voit que les gens de Québec ont le cœur à la fête que ce soit des jeunes de 7 à 77 ans.

 


 

www.legranddecompte.com

 

 

Crédit photos : Benoit Roy, Philippe Moussette, Lise Breton