Julie Hamelin

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
56

Le 25 janvier 2010

«Smooth Road… Un chemin vers la douceur! »

 

 

Octave était aux premières loges pour apprécier ce spectacle tout en douceur! En effet Octave devrait voir le jour en mai prochain et rejoindre sa sœur Simone. Il peut entretemps profiter des douces mélodies livrées par sa mère.

C’est en effet devant une salle comble que Julie a offert sa prestation au Théâtre du Petit Champlain. Pour ce premier lancement, les parents, amis et amateurs de Jazz s’étaient donné rendez-vous pour entendre Julie.  Ce qu’elle nous a offert, c’est d’abord un album Jazz. Dès les premiers instants d’écoute, on se sent envouté, Julie a l’instinct de la scène. Comme une amie intime qui donne enfin de ses nouvelles. Elle nous parle, calmement, doucement. On a l’impression de se laisser emporter par cette magie.

Rencontrée à la fin de son spectacle en présence de sa mère, toute fière de sa fille, Julie nous avoue qu’elle a beaucoup de plaisir sur la scène, et ça paraît! Elle s’y sent très à l’aise. Elle ressent une certaine anxiété, quelques minutes avant son entrée sur scène, anxiété qui disparaît aussitôt qu’elle prend contact avec son public. Julie projette maintenant d’occuper la scène seule, quoiqu’elle ait beaucoup apprécié son expérience avec  Fred Pellerinqui lui a confié la première partie de son spectacle L’arracheuse de dents.


Julie Hamelin et Philippe Melanson à la batterie



Pour ce premier album, elle s’est assurée la complicité musicale de Carl Vaudrin au piano, Sébastien Pellerin etMathieu Désy à la contrebasse et Philippe Melanson à la batterie. Ces virtuoses du jazz ont été brillamment guidés aux arrangements par le réalisateur de Silence de Fred PellerinJeannot Bournival qui, encore une fois, a réussi à imprégner une magie tangible à des airs connus. Smooth Road, un répertoire qui met à jour de petits bijoux du théâtre musical d’un autre temps et de vieux standards jazz qui se boivent au petit déjeuner avec du lait chaud ou dans un souper entre amis, les lumières tamisées…Smooth Road nous met en contact avec une chanteuse en pleine possession de ses moyens. D’une étonnante maturité, la maîtrise de la technique acquise à l’Université de Montréal en chant jazz, lui permet d’incarner totalement ses chansons, de s’y amuser et de livrer l’âme de chacune d’entres-elles. Une voix chaude et ample. On a pu entendre Julie interpréter des classiques du Jazz comme the Surrey withthe Fringe on Top, If you Never Come to Me, Stay Awake, Close your Eyes, pour ne nommer que ceux-là. Rencontrée lors de l’entracte, Guylaine Saint-Pierre, animatrice de l’émission Jazzville au 89,1 nous a fait part que le Jazz est un style musical qui a besoin d’aide, et que la prestation de Julie était comme une bouffée d’air frais pour ce style musical. Son compagnon Bernard abondait dans le même sens.

La plupart des chansons de l’album Smooth Road sont des extraits de comédies musicales ou de films musicaux.



Alexis Dumais et Julie Hamelin et à droite : Alexis Dumais,Julie Hamelin,Philippe Melanson,Mathieu Désy et Sébastien Pellerin


http://www.theatrepetitchamplain.com

http://www.cdbaby.com/cd/hamelinjulie

 

 

Crédit photos: Pascal Dumas

 

 


PARTAGER
Article précédentJamil
Article suivantKate Ryan