Tribulations

   Le 26 juillet 2010

« Un livre de fille à lire sur le bord de la piscine! »
 
 alt
 
Après avoir vécu dans un cocon pendant dix-sept ans, à l’abri des regards jaloux des non-couples, une toute nouvelle célibataire bien verte commence un journal intime. Un compte rendu à diffusion restreinte, envoyé par courriel à ses copines inquiètes, qui l’appellent quotidiennement pour prendre de ses nouvelles.

Marion s’en voudrait de ne pas partager ses fabuleuses expériences de débutante en matière de dating

En fait, elle s’offre une thérapie de groupe inversée, aux dépens de ses amies qui ont plus d’expérience. C’est son coming out,quoi !

 
Au départ, je m’attendais à lire les tribulations d’une femme qui, comme dans la série Sexe à New York, rencontre divers gars presque chaque soir dans des soirées mondaines et autres, pour en décrire ses diverses aventures. Mais c’est plutôt une femme dans la quarantaine qui retourne sur le marché des agents libres, après le départ de son mari et ses enfants. On suit ses déboires au cours de deux longues relations tout à fait opposées, dans lesquelles, elle tente de se retrouver, de s’épanouir et de gérer sa vie professionnelle en même temps.
 
La première relation, elle la vit avec un Français qui ne se décide pas à quitter sa femme, mais par ses belles paroles, réussit à garder notre narratrice dans ses filets. La deuxième relation, c’est avec un BG (bon gars) que notre célibataire tentera de se laisser aller, mais comme on dit, « chat échaudé craint l’eau ».
 
Ce livre est écrit sous forme de 50 courriels que la jeune femme envoie à ses amies qui veulent savoir ce qui se passe dans sa vie. Le tout est écrit de façon humoristique, sans prétention, avec une légèreté et une fraicheur qui va très bien avec les chaudes journées d’été. C’est véritablement un livre de fille à lire au bord de la piscine. Et nous, lectrices, sommes accrochées à ses aventures. On réfléchit avec elle sur ses bons et mauvais coups et on rit pleinement de ses déboires. Ce livre, bien qu’il soit léger et humoristique, contient aussi une certaine dose d’introspection et de profondeur qui peut porter à nous questionner et réfléchir nous-mêmes sur nos propres relations.   
 
Mon moment préféré dans le livre survient, lorsqu’elle décide de se faire une thérapie en achetant des Poisson Bêta. . Elle observe ses poissons, en fait une comparaison avec ses propres relations amoureuses et en tire des conclusions très loufoques.
 
Si vous aimez les histoires du style Bridget Jones Diary, et Sexe à New York, vous allez adorer.
 
 alt
 
Marie F. Caron a été directrice générale des services de communication, de traduction et de marketing d’une société pendant plus de dix ans. Lassée par la promotion de produits, elle se consacre ensuite à la mise en marché de talents en embrassant le passionnant métier de chasseur de têtes! Dyslexique à ses heures, elle signe ici, son premier roman trendy inspiré de sa vie.
 
216 pages
Prix : 22.95 $
 
PARTAGER
Article précédentLe Canada enflamme le ciel.
Article suivant30 recettes en 30 minutes