Les voix de l’île

 

alt

Au milieu du 16ème siècle la France a un intérêt particulier sur les terres nouvelles d’Amérique. C’est ainsi qu’en 1542  le roi François 1er donne pour  mission à Jean-François de Roberval d’aller en Nouvelle-France. Pour des raisons obscures, à l’époque, de Roberval insiste pour inclure sa nièce Marguerite dont il a la garde parmi les membres de l’expédition.

 

Dans ce roman basé  sur des faits historiques, Annamarie Beckel, permet au lecteur de bien saisir les us et coutumes de l’époque. Il est intéressant de noter la place prépondérante qu’occupe la religion dans le quotidien des gens. Autant à l’étranger qu’à domicile car à son retour, Marguerite sera soumise à un véritable interrogatoire de la part d’un délégué du pape pour en savoir plus sur les faits et gestes  de Marguerite lors de son séjour en Nouvelle-France.

 

Les voix de l’île, une traduction merveilleusement réussie apporte ce regard important sur la lente évolution de l’être humain et surtout de l’immense travail que la femme a dû faire et doit continuer à faire pour atteindre un niveau de liberté au moins égal à celui des hommes.

 

En 1542, lors d'une traversée en bateau vers la Nouvelle-France, Marguerite de la Roque de Roberval, une jeune noble française, s'éprend d'un pauvre soldat. Jean-François de Roberval, le commandant de l'expédition et responsable de la jeune fille, est si outré par le comportement scandaleux de sa nièce et le déshonneur qu'elle apporte à la famille qu'il décide de l'abandonner, avec sa dame de compagnie et son amant, sur l'île des Démons. Ce bout de terre inhospitalier, aride et sauvage, situé quelque part près de Terre-Neuve, porte bien son nom; l'enfer ne pourrait

être plus cruel.

 

Huit cent trente-deux jours se sont écoulés à l'arrivée des pêcheurs bretons qui recueillent Marguerite, le visage hâlé et les yeux éteints, pour la ramener en France… Elle est la seule survivante sur l'île. De retour parmi les siens, questionnée par un moine franciscain, Marguerite est hantée par des voix intérieures, chants de corbeaux et bruits de vagues déferlant sur les rochers. Elles lui rappellent sans cesse les moments sombres qu'elle a vécus là-bas, sur l'île, lors

de ces interminables mois de solitude forcée. Basé sur des évènements historiques réels, Les voix de l'île romance les souvenirs et l'état d'esprit de cette jeune Française ayant survécu à des

épreuves atroces.

 

Un roman à base historique qui vaut la peine d’être lu.

 

 alt

 

 Annamarie Beckel habite Kelligrews, à Terre-Neuve. Elle a d’abord travaillé comme spécialiste du comportement animal pour ensuite  se diriger vers l’écriture scientifique. Elle a œuvré pendant 14 ans comme écrivaine, photographe et éditrice. Les voix de l’île est son troisième roman.

 

Nombre de pages : 200

Prix suggéré : 19,95 $

 

 

www.saint-jeanediteur.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PARTAGER
Article précédentLe cocktail des Gémeaux 2010
Article suivantÀ présent